Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 10:25

 

La Gauche Moderne a rejoint la confédération des centres. Le vote a été sans appel, 95% des membres présents du Conseil National (30% ne s’étaient toutefois pas déplacés) ont choisi d’adhérer à cette « Alliance Républicaine Ecologique et Sociale », confédération des centres,  dont tous les dirigeants (excepté Jean-Marie Bockel) et l’essentiel des militants, ont été membres de la vieille UDF.

Bien entendu cette décision démocratique s’impose à tous les membres de La Gauche Moderne. J’en prends acte, même si, avant de passer à autre chose, je me permets de rappeler les raisons pour lesquelles cette décision ne me réjouit pas et m’inquiète.

Je persiste à penser que La Gauche Moderne n’est pas centriste, ne souhaite pas le devenir, et que sa place n’était pas dans  ce regroupement centriste qui ne lui correspond ni culturellement, ni politiquement. Il m’arrive de penser que, malgré les différences de choix politiques,  nous sommes parfois plus proches idéologiquement du MRG ou de certains courants du PS,  que de l’ancienne UDF, plus proches de Manuel Valls ou de Gérard Collomb que d’Hervé Morin ou d’Hervé de Charrette.

Si nous avons rejoint, en 2007, la majorité présidentielle, c’est pour soutenir l’action réformatrice du Président de la République ; cette action courageuse se poursuit, notre soutien n’a donc aucune raison de cesser.

Or cette « Alliance Républicaine » veut « une autre majorité présidentielle » et Jean-Louis Borloo veut être une « alternative à Nicolas Sarkozy ». J’aurais préféré que La Gauche Moderne  ne s’engage pas dans cette recherche d’une « alternative à Sarkozy » qui ressemble à s’y méprendre à une opposition qui n’ose pas encore dire son nom.

Croit-on que Jean-Louis Borloo aurait, s’il avait été nommé Premier ministre en novembre dernier, fait une politique si différente de celle mise en œuvre par François Fillon…On a du mal à distinguer en quoi…Et croit-on qu’il aurait été candidat à la présidentielle, contre le Président qui l’aurait nommé ?  Cette nouvelle opposition, à une politique et à un Président, parait avoir une raison bien…conjoncturelle.

Quand Jean-Marie Bockel déclare souhaiter la candidature de Jean-Louis Borloo  à la présidentielle, et surtout souhaiter son succès, (donc la défaite de Sarkozy !), est-ce parce qu’il considère qu’aussi talentueux soit-il, il serait un Président plus déterminé, plus réformateur, plus efficace que Nicolas Sarkozy. J’en doute…Alors pourquoi le soutenir ?

Je persiste à penser que cette adhésion à ce regroupement centriste, va, progressivement, faire perdre à La Gauche Moderne son indépendance, pour la recherche d’un intérêt électoral qui me semble illusoire. D’ailleurs les parlementaires radicaux qui ont une vive sensibilité à tout ce qui pourrait menacer leur réélection – comment leur en vouloir - ne se précipitent pas dans les bras de cette « alliance », sachant que ce serait le meilleur moyen de se faire battre, l’UMP étant très tentée de présenter contre eux des candidats. Alors, pourquoi ce qui serait un handicap électoral pour les radicaux, se transformerait-il en avantage pour La  Gauche Moderne ?

Enfin, comme tout parti membre d’une Confédération, surtout un petit parti,  le risque est immense de disparaître. Viendra très vite le temps, où on ne parlera plus de la Convention démocrate  d’Hervé de Charette ou de La Gauche Moderne , mais uniquement de « l’Alliance Républicaine ».

Je crois encore, comme j’ai eu l’occasion de le dire, que ce regroupement, qui divise et affaiblit la majorité présidentielle, est moralement, politiquement, stratégiquement, électoralement, une erreur.

J’aurais préféré, que nous ne décidions pas de nous précipiter dans cette démarche  ambigüe, dangereuse pour l’indépendance, le développement et même la pérennité de « La Gauche Moderne ».

Mais, la décision est prise, elle s’impose à nous. Faisons tout, pour que tout de même et le plus longtemps possible, La Gauche Moderne conserve la capacité d’affirmer sa spécificité, de défendre ses idées et son « projet », d’avancer librement ses propositions.

Marc d’Héré

Merci à ceux qui, en réponse à certaines attaques personnelles dont j’ai été l’objet, m’ont, soit directement en fin de réunion,  soit  par mail ou SMS,  témoigné leur amitié.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans La Gauche Moderne
commenter cet article

commentaires

Marc d'Here 14/06/2011 07:51


Malgré le battage autour de la création de la "confédération des centres" et de sa probable candidature, Borloo stagne (ou même baisse) dans les sondages. 6%, soit moins que Bayrou, pour celui qui
a la prétention d'être une "alternative" à Sarkozy!


Marc d'Here 12/06/2011 12:17


Président du groupe Nouveau Centre à l’Assemblée, François Sauvadet peine à digérer la main tendue de son nouvel allié, Jean-Louis Borloo vers Dominique de Villepin. "Je ne me laisserai pas
entraîner dans ces zinzins ! Je n’ai pas envie de recommencer un rassemblement à deux balles, comme une aventure Bayrou bis !"


plus que 331 jours 11/06/2011 11:14


"Car si nous avons fondé un nouveau parti, la Gauche Moderne, c’est que nous avons la volonté, l’ambition, de refonder la Gauche."

"En adhérant à la confédération centriste, La Gauche Moderne abandonne définitivement cette ambition...Dommage! "

L'ambition de refonder la gauche en soutenant la politique sarkoziste, vous plaisantez sans doute ?! Sinon, on est rassuré, c'est Matignon qui va payer pour les cours non assurés par Ferry. Mais
Matignon, c'est qui ? Le contribuable bien entendu. Vivement le coup de balai en 2012.


Marc d'Here 11/06/2011 19:59



Difficile de défendre Ferry en effet...



Marc d'Here 11/06/2011 08:37


Dans la préface à "Plus belle la gauche-Pour une gauche moderne", Jean-Marie Bockel écrivait: "Car si nous avons fondé un nouveau parti, la Gauche Moderne, c’est que nous avons la volonté,
l’ambition, de refonder la Gauche."

En adhérant à la confédération centriste, La Gauche Moderne abandonne définitivement cette ambition...Dommage!


cellobello 09/06/2011 20:00


Je viens d'entendre Borloo, qui soutient le mariage homosexuel.
Motifs: "ce n'est plus possible, la première cause de suicide chez les jeunes, c'est la discrimination pour homophobie."
Nous avons deux scoop en un: JLB connaît les causes de suicides des jeunes (en rêve peut-être, il avait l'air très fatigué) et, dans la foulée, affirme que le refus du mariage homosexuel serait une
expression d'homophobie...

Ca rapporte plus de voix que ça n'en fait perdre d'être pour le mariage homo?


Marc d'Here 09/06/2011 23:54



Il avait l'air effectivement...bizarre...



Elie Arié 09/06/2011 10:50


Quand la politique rend fou, et, encore pire, idiot...

http://tinyurl.com/3sbj43q (Le Figaro) :

"Borloo se voit déjà à l'Élysée (...)

L'ancien ministre a ensuite décrit, comme s'il y était déjà, sa vie à l'Elysée. "Je me dis semaine après semaine, dans ce bureau au 1er étage entouré de ce jardin, avec une forme de vide, dans
telle circonstance que dois-je faire? Comment j'organise l'action? (...) Pendant 5 ans, quelles seront mes priorités, mes organisations, les contre pouvoirs, le mode de gouvernance?", a-t-il
détaillé. "Je suis un peu comme les skieurs. Avant les grandes descentes, vous les voyez : ils simulent complètement le passage des portes, eh bien moi j'essaie de réfléchir, de simuler. Oui je me
pose la question de mon propre niveau", a poursuivi le président des Radicaux."


Marc d'Here 09/06/2011 12:26



Et  que dire de  ceux qui croient à ce "président rêveur", et soutiennent sa candidature...



Marc d'Here 07/06/2011 14:11


François Sauvadet, du Nouveau Centre, s'élève contre les convergences que Jean-Louis Borloo se trouve avec Villepin et Hulot. Le Nouveau Centre montre ainsi son indépendance vis à vis de la
"confédératon des centres". J'espère que La Gauche Moderne le fera aussi.


cellobello 07/06/2011 08:54


"Si La Gauche Moderne pouvait tenir ce langage! Ce serait une preuve de son indépendance!"

Ca pourrait contrarier Jean-Louis...Embêtant, non?

Si je me souviens bien, Jean-Louis ne s'est pas beaucoup mouillé pour sauver la retraite par répartition.
S'est-il exprimé sur le bouclier fiscal?
S'est-il exprimé au moment de la fronde anti-RSA?

Accueillir de Villepin, c'est se donner la possibilité d'affirmer qu'il ne renie pas ses 7 années de ministère UMP (il a raison de ne pas se renier...lui-même!) tout en se donnant les moyens de
faire entrer l'anti-sarkozysme imbécile, sur bataille d'ego, dans la conf. Lui et ses amis clameront "c'est pas nous".


Marc d'Here 07/06/2011 07:39


«Quand je lis une déclaration de Jean-Louis Borloo disant à Villepin "on peut réfléchir ensemble", je dis à Jean-Louis "tu te trompes". a déclaré Sauvadet.

Borloo, dont le parti est partenaire du Nouveau Centre au sein de la nouvelle confédération regroupant plusieurs formations de centre-droit, n’a pas exclu, dans un entretien au Parisien, dimanche,
un rapprochement avec Villepin.
«Moi, en tant que président du groupe Nouveau Centre à l’Assemblée, je n’ai pas envie de voir se constituer un front anti-sarkozyste au sein de la confédération des partis centristes de la
majorité, car ce n’est pas sa vocation», objecte Sauvadet. «Moi, j’assume ce qu’on a fait avec Nicolas Sarkozy dans la majorité, et j’aimerais qu’on le valorise davantage», a-t-il dit, en citant
des mesures défendues par son parti (pénibilité dans la réforme des retraites, RSA, suppression du bouclier fiscal).

«On est clairement dans la majorité et il faut savoir où on habite», rappelle le député de Côte d’Or.
Sauvadet s’est également inquiété des déclarations de Borloo concernant Nicolas Hulot. L’ex-ministre de l’Ecologie a fait part, lundi, de ses «vraies convergences» avec le candidat à la primaire
d’Europe Ecologie-Les Verts pour 2012. «Quand j’entends d’autres déclarations concernant EELV qui est clairement dans une stratégie d’alliance avec le PS, je m’interroge aussi», s’agace encore le
président du groupe NC à l’Assemblée.

Si La Gauche Moderne pouvait tenir ce langage! Ce serait une preuve de son indépendance!


Marc d'Here 06/06/2011 20:32


Le chef des députés du Nouveau Centre, François Sauvadet, a mis en garde, lundi, le chef des Radicaux, Jean-Louis Borloo, contre toute alliance avec Dominique de Villepin. Bravo. La Gauche Moderne
devrait réagir aussi...Ce serait une marque de son indépendance.