Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 09:31

COMMUNIQUÉ

 

 

 

La Gauche Moderne apporte son amical et chaleureux soutien à Frédéric Mitterrand, en même temps qu’elle salue la qualité de son travail en tant que Ministre de la Culture.
 

Faut-il que le Parti socialiste manque d’idées pour aller ramasser celles de Marine Le Pen !


Le procès médiatique injuste fait à Frédéric Mitterrand ne grandit pas ceux qui l’ont intenté. C’est procéder à des amalgames scandaleux que de faire semblant de croire qu’il aurait pu faire l’apologie du tourisme sexuel ou de la pédophilie, ce qu’il n’a fait à aucun moment.

 

Jean-Marie Bockel

La Gauche Moderne,

Vendredi 9 octobre 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by La Gauche Moderne - dans Culture - loisirs -Médias
commenter cet article

commentaires

marc d' HERE 12/10/2009 17:41



L'affaire Mitterrand continue de faire parler. Lundi matin, c'est Bernard-Henri Lévy qui est monté au créneau dans une tribune publiée dans Libération, intitulée "Et si on inculpait
Léon Blum?" Choqué par le positionnement de la jeune garde du Parti socialiste, très critique à l'égard du ministre de la Culture, le philosophe n'a pas pris de gant: "Marine le Pen n'y
suffisait pas: il a fallu que la jeune Garde socialiste, Benoît Hamon en chef de file, vole au secours du nouvel ordre moral", écrit-il. BHL est d'autant plus virulent qu'il avait placé
beaucoup d'espoirs dans ces quadras "qui portaient, avec d'autres, les couleurs de la rénovation à gauche."


Stigmatisant une "alliance folle, profondément contre-nature, suicidaire", entre des "héritiers de Jaurès" et le FN, il évoque ensuite "le spectacle navrant de cet escadron
de vertueux, estampillé socialiste, qui fonce droit dans le piège tendu par ses pires adversaires". Et de se demander si, désormais, on va "fouiller dans la vie de chacun d'entre nous
pour évaluer (...) notre degré de moralité". La veille, Eric Besson n'avait pas dit autre chose sur Canal +, qualifiant le socialiste Benoît Hamon de "porte-parole de Marine Le Pen"
dans ses attaques à l'encontre de Frédéric Mitterrand."Voir Benoît Hamon, en une semaine, passer de porte-parole du Parti socialiste à porte-parole de Marine Le Pen c'est une régression
redoutable", a déclaré l'ancien socialiste.

JDD.FR



Elie Arie 12/10/2009 17:07


"Cela n'a rien à voir avec le népotisme supposé dans l'affaire de JS, car il ne s'agit pas d'une nomination."

On en restera sur cette perle; même les UMP Hervé Novelli et Patrick Devedjian se moquent de Jean Sarkozy-Bongo

http://www.lemonde.fr/radios/son/2009/10/12/un-fils-a-papa-a-la-defense_1252623_970038.html#ens_id=1052464


Marc d'Here 12/10/2009 17:10


Et pourtant j'ai raison...Mais il est dommage que tu refuses l'ensemble de ma réponse pour te contenter de faire  une seule  remarque...fausse.


Elie Arie 12/10/2009 16:01


Il ne fait aucun doute que si Frédéric Mitterrand s'appelait Frédéric Duschmoll, et si Jean Sarkozy s'appelait Jean Duschmoll, ils seraient quand même, respectivement, Ministre de la Culture et
Président de l' EPAD: imaginer le contraire n'est que bas populisme.


Marc d'Here 12/10/2009 16:59



Ce n'est en aucun cas la question! C'est une évidence que personne ne conteste, leur nom les sert, comme tout autre nom connu ou prestigieux sert que ce soit dans la politique, les
arts ou ailleurs.

C'est évident,   mais cela n'a rien à voir avec les attaques lamentables proférées à l'encontre de Mitterrand par le FN et quelques populistes de gauche (d'ailleurs de moins
en moins, tu remarques...vous êtes de plus en plus seuls!). Cela n'a rien à voir avec le népotisme supposé dans l'affaire de JS, car il ne s'agit pas d'une nomination.  C'est bien différent
de Mitterrand (l'autre l'ancien président) qui NOMMAIT son fils monsieur Afrique!

Mais en posant ainsi une question à laquelle tout le monde répond oui, tu essaies encore une fois de te défiler. Ah! Elie, comme tu es  tristement prévisible!

Alors as-tu signé cette pétition populiste?  t'es-tu engagé?

Cela dit, je vais publier un nouvel article...Ca nous permettra peut-être  de changer de débat ( encore que....)



Elie Arie 12/10/2009 14:42


Si ce sondage m'a effectivement étonné, je te fais remarquer qu'il va à l'encontre de ton unique argument: "ceux qui attaquent F. Mitterrand sont des émules du Front National"

Tiens, Jean Sarkozy vient de trouver un soutien inattendu...hélas, c'était au second degré!
http://www.marianne2.fr/Le-nouveau-debat-qui-divise-le-PS-Fabius-et-le-second-degre_a182408.html


Marc d'Here 12/10/2009 15:52



Non.
Deux fois non.
Ceux qui attaquent Mitterrand emboîtent bien le pas du Front National car, comme tu le dis toi-même ils sont étonnés par ce sondage. Ils croyaient que les Français penseraient comme le Front
N,ational, ils en ont donc rajouté, dans le populisme et "l'infâme" comme dirait Mélenchon. Et Elie Arié ne s'en n'est, évidemment, pas privé.

Comme il se précipite sur l'affaire Jean Sarkozy. A ce propos, as-tu signé cette pétition? Peut-on le savoir? 

 Pour ma part, j'ai dit que je regrettais ce choix, car  la gauche et l'extrême droite,  une fois de plus ensemble, ne manqueraient pas de transformer cette histoire  en
polémique. Ce qui ne manque pas.
Attendons un prochain sondage...pour voir si cette fois-ci le populisme marche. Ce n'est pas impossible,



Marc d'HERE 12/10/2009 09:48


Les Français  - à 67% - ne sont pas favorables à une démission de Frédéric
Mitterrand, selon un sondage BVA pour la Matinale de Canal+. Dans le détail, le ministre recueille sensiblement plus de soutiens à droite (78% sont contre sa démission) qu'à
gauche (63%), et obtient même une courte majorité au sein des sympathisants du Front national (55%). De même, 73% des Français sont opposés à sa démission chez les cadres et professions libérales,
contre 62% chez les employés et ouvriers.

Et Elie Arié qui nous expliquait que la défense de Frédéric Mitterrand, allait à l'encontre du sentiment populaire...Alors, il emboîtait le pas du Front National, persuadé que le "populisme"
paie. Encore raté ! Le populisme ne paie même plus!


Elie Arie 11/10/2009 23:21


C'est terrible de voir à quel point, en deux ans seulement, l'appartenance à la majorité présidentielle t'aura transformé en apparatchik à la langue de bois, capable d'avaler toutes les couleuvres
et de te ridiculiser en les justifiant.


Marc d'Here 12/10/2009 00:01


Mais non, Elie, ce n'est pas vrai et tu le  sais très bien . Quand on en arrive à ce genre de remarque, c'est qu'on n'a plus rien à dire...D'ailleurs pas de réponses à mes dernières
remarques...Mais laissons cela, je ne serais pas trop cruel.

Allez un dernier jugement de quelqu'un qui n'est pas de la majorité: Le fondateur du Parti de gauche (PG), Jean-Luc Mélenchon, a qualifié dimanche d'"infâme" la campagne lancée à l'encontre du
ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, estimant que le porte-parole du PS Benoît Hamon avait "parlé trop vite" sur son compte. "Je ne suis pas quelqu'un qui a la moindre complaisance pour M.
Frédéric Mitterrand, qui n'est ministre que parce qu'il s'appelle Mitterrand", a lancé l'ancien sénateur socialiste sur Europe 1. Pour autant, la campagne dont le ministre fait l'objet procède d'un
"système infâme, qui s'appelle le pilori. C'est Quasimodo, on a trouvé l'affreux de la scène", a-t-il poursuivi.

Frédéric Mitterrand "a écrit un livre il y a quatre ans qui s'appelle La Mauvaise Vie. C'est peu dire, il ne s'appelle pas La bonne vie ou Qu'est-ce qu'on rigole en
Thaïlande ", a-t-il poursuivi. "C'est quelqu'un qui a le goût de l'auto-détestation, qui raconte pendant tout un livre pourquoi il ne s'aime pas et raconte sur lui ce qu'il y a de pire (...)
Et on ressort ça quatre ans après et aussitôt ressort l'armée des jeteurs de pierres !", a-t-il encore dit. Jugeant que la vice-présidente du Front national Marine Le Pen, à l'origine de cette
campagne, avait été "à la hauteur de ce que sont les pratiques du Front national", il a déploré que le Parti socialiste ait suivi le mouvement. "
Tu vois, c'est dans Lepoint.fr, il parle de campagne "infâme" contre Mitterrand. Je n'aurais jamais osé utiliser de tels termes à ton égard.

Bonne nuit.


Elie Arie 11/10/2009 22:42


" Et quelles sont les raisons qui empêcheraient ce monsieur de se présenter  à cette élection?"  Et même de la gagner, comme n'importe quel autre étudiant en 2ème année de droit?
Allez, je te laisse deviner!


Marc d'Here 11/10/2009 23:11



Je vois que tu es bien en peine de trouver une raison!
Evidemment.
Au fait, signeras-tu, avec Tintin,  cette pétition qui vous réjouit tous deux?

Cela dit, je ne suis pas très heureux de cette éventualité, sachant qu'il y aura toujours à l'extrême droite et à gauche (encore!) des populistes  qui en feront un élément de polémique.
J'aurais préféré qu'on ne leur en donne pas l'occasion!



tintin 11/10/2009 21:59


"Je veux bien cesser là ce débat - pour l'instant- et passer à autre chose."

Sur n'importe quel sujet, vous êtes incapable de débattre. Pour preuve, toutes vos interventions pitoyables sur le blog de Sarkostique. Comme ont été pitoyables les propos de F.Mitterrand sur TF1
tentant de nous faire croire qu'il allait en Thailande avec des types de 40 ans. Ce type est un pervers, c'est la vérité, ce n'est pas pour autant que je réclame sa démission, c'est un boulet
de plus pour Sarko. Avec Besson, il en a un deuxième, le portrait qu'en fait son ex-épouse ne le montre pas à son avantage. Ras le bol de tous ces parvenus comme le fils de Sarko qui à 23 ans va
gérer un établissement avec un budget énorme. Un vrai scandale que ce népotisme. Espérons que le peuple ouvrira les yeux très bientôt et chassera tous ces êtres médiocres qui entraînent la France
dans la faillite. Ils auront eu le temps de profiter et de faire des cadaux aux plus privilégiés pendant que les français galèrent.


Marc d'Here 11/10/2009 22:21


Ah revoilà Tintin...Tiens, Elie, voilà quelqu'un qui vient te soutenir. Heureux de ce renfort et de cette proximité de pensée... non?


Elie Arie 11/10/2009 20:33


Autres personnes, mais même non-argument.

Parlons effectivement d'autres personnes:

"

Une pétition en ligne demandant à Jean Sarkozy de renoncer à postuler à la présidence de l'établissement public d'aménagement de La Défense (Epad), faisait
état ce soir de plus de 4.000 signatures."
A-t-on le droit de lasigner, même si des gens du FN la signent?
Et ça vient, le communiqué de la Gauche Démocratique sur ces moeurs de république bananière?
Bockel avait pourtant critiqué la Françafrique...on comprend maintenant pourquoi ça n'a plus en haut lieu: l'idée de Sarkozy, ce n'était pas d'en finir avec les moeurs du Gabon, c'était de
transposer les moeurs du Gabon en France...


Marc d'Here 11/10/2009 21:01


L'argument n'est pas si mauvais, même si bien sûr je comprends qu'il te gène aux entournures...
On y reviendra sans doute...
 Bon voilà autre chose...
 J'espère que tu as signé.   Et quelles sont les raisons qui empêcheraient ce monsieur de se présenter  à cette élection? Car j'ai cru comprendre qu'il s'agissait d'une
élection. Crains-tu qu'elle soit truquée comme au PS?  Oui, quelles raisons Elie?


Marc d'HERE 11/10/2009 19:43


Voilà, parlons d'autres personnes...qui ne te ressemblent évidemment pas, cela dépassionnera le débat n'est-ce pas. 

Le ministre de l'Immigration Eric Besson (ex-PS) a qualifié le socialiste Benoît Hamon de "porte-parole de Marine Le Pen" dans ses attaques à l'encontre du ministre de la Culture Frédéric
Mitterrand pour ses écrits passés sur le tourisme sexuel. "Voir Benoît Hamon, en une semaine, passer de porte-parole du Parti socialiste à porte-parole de Marine Le Pen, c'est une régression
redoutable", a déclaré Eric Besson sur Canal+. 

Lepoint.fr