Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 06:33

La Gauche Moderne, parti allié à l'UMP, a ouvert son congrès fondateur samedi à Suresnes (Hauts-de-Seine), a indiqué l'entourage de son président, le maire ex-socialiste de Mulhouse Jean-Marie Bockel.

Le Premier ministre François Fillon devait y intervenir à la mi-journée, tandis que l'Elysée a transmis un message écrit du président Nicolas Sarkozy.

Le secrétaire général de l'UMP, Patrick Devedjian, est également attendu samedi, de même que le ministre de la Défense Hervé Morin en tant que président du Nouveau Centre, et le conseiller spécial du chef de l'Etat, Henri Guaino.

Dimanche, c'est le ministre de l'Immigration Brice Hortefeux, très proche de M. Sarkozy, qui doit participer aux travaux.

Le congrès se déroule sur le thème de "la réforme juste, condition de la cohésion sociale".

Selon la version écrite de son discours transmise à la presse, M. Bockel, secrétaire d'Etat à la Défense chargé des Anciens combattants, devait indiquer avoir fondé la Gauche Moderne "pour donner un sens politique et collectif à (son) acceptation de l'ouverture proposée" en 2007 par Nicolas Sarkozy.

Il devait aussi rappeler son attachement aux "valeurs de gauche" et faire "le constat de la faillite de la gauche archaïque française, illustrée par le pathétique, et pourtant si prévisible, congrès du PS" qui vient de s'achever.

Le point.fr et AFP

 

 

François Fillon a défendu aujourd'hui la poursuite de "l'ouverture" à gauche de la majorité présidentielle, face à un PS qui a échoué, selon lui, à se choisir une "ligne politique". "Tout milite pour que cette ouverture soit poursuivie, parce que le durcissement de l'opposition désarçonne beaucoup d'hommes et de femmes de gauche qui cherchent autre chose qu'un affrontement stérile, et c'est la raison pour laquelle nous devons rester ouverts et rassembleurs", a déclaré le premier ministre au congrès fondateur de Gauche moderne, parti allié de l'UMP créé par l'ex-socialiste Jean-Marie Bockel.

Pour M. Fillon, le PS ne vit pas aujourd'hui "seulement une bataille de personnes", mais "en réalité une bataille pour savoir quelle doit être la ligne politique".

Le chef du gouvernement a estimé devant M. Bockel, secrétaire d'Etat à la Défense chargé des Anciens combattants, que "l'ouverture" avait "mis un terme à toutes ces caricatures qui ont trop longtemps bridé la pensée française, divisé notre nation et freiné l'action". "Je souhaite que la Gauche moderne rassemble tous ces Français de gauche éloignés et las des querelles subalternes et dépassées", a déclaré de son côté le président Nicolas Sarkozy, dans un bref message d'encouragement lu aux quelques centaines de militants réunis à Suresnes (Hauts-de-Seine).

Lefigaro.fr et AFP

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Gauche Moderne - dans La Gauche Moderne
commenter cet article

commentaires

marc d Here 01/12/2008 18:14

De gauche (libération) ou de droite (Le Figaro) en passant par Le Parisien, TF1, ou Canal plus, les médias ont parlé, avant ou après, parfois avant et après, du congrès fondateur de La Gauche Moderne et des déclarations faites à cette occasion par le Premier ministre.

Le Monde, journal partisan, n'en na pas parlé. On est nombreux à se souvenir du temps où Le Monde était un grand journal où on savait trouver l'information!...

marc d Here 01/12/2008 09:12

Un article de Laure Equy, sur le Congrès de La Gauche Moderne, dans Libération, dont je reprends les premières phrases:

Ils se sont précipités pour glisser leurs mots doux à l’oreille de la «gauche de la majorité». C’est devant un parterre de ministres et de représentants de l’UMP que le secrétaire d’Etat aux Anciens combattants, Jean-Marie Bockel, a tenu, ce week-end à Suresnes (Hauts-de-Seine), le congrès fondateur de son petit parti, la Gauche moderne. L’occasion pour les secrétaires d’Etat Yves Jégo et Roger Karoutchi, le président du Nouveau Centre, Hervé Morin, Patrick Devedjian, Dominique Paillé et Frédéric Lefebvre pour l’UMP, le conseiller spécial du chef de l’Etat Henri Guaino, Jean Sarkozy et l’on en passe, de dire tout le bien qu’ils pensent de l’ouverture.....

Suite dans Libération.

marc d Here 01/12/2008 09:00

Rassurés mais pas franchement étonnés. En faisant savoir ce week-end, lors du congrès fondateur de la Gauche moderne de Jean-Marie Bockel, qu'il souhaite continuer et «aller plus loin aujourd'hui» dans l'ouverture, Nicolas Sarkozy a par ricochet apaisé les ministres classés à gauche dans le gouvernement Fillon. En l'occurrence, celui des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, qui a pu être malmené ces derniers temps en Conseil des ministres, les trois secrétaires d'État - Éric Besson, en charge de la Prospective et de l'Économie numérique, Jean-Marie Bockel (Anciens Combattants), Fadela Amara (Ville) - et le haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, Martin Hirsch. «Personnellement, j'en suis heureux et je m'en réjouis, explique Jean-Marie Bockel. Entendre dire que l'ouverture va être amplifiée, cela me conforte dans la création de mon parti, Gauche moderne.»

Lefigaro.fr

Elie Arié 30/11/2008 15:07

Une bonne analyse de la Gauche Moderne:

http://www.liberation.fr/politiques/0101269793-la-gauche-moderne-de-bockel-cherche-encore-sa-place

Marc d'Here 30/11/2008 19:07


Une analyse d'une journaliste de libération, sympathique au demeurant, mais qui ne peut se dégager de la ligne "libération".