Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 20:02

 

Le nouveau gouvernement  compte 20 ministres et 10 secrétaires d'Etat :

Alain Juppé
, ministre d’Etat, en charge de la Défense et Anciens combattants


Michèle Alliot-Marie, ministre d’Etat, des Affaires étrangères et européennes

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Michel Mercier, Garde des sceaux, ministre de la Justice et des Libertés

Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration

Christine Lagarde
, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie


Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé

Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative

François Baroin, ministre du Budget, des Comptes publiques et de la Fonction publique ; porte-parole du gouvernement

Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du territoire

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication

Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et Cohésion sociale

Maurice Leroy
, ministre de la Ville


Chantal Jouanno, ministre des Sports

Patrick Ollier, ministre chargé des relations avec le Parlement

Eric Besson
, ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique


Henri de Raincourt, ministre chargé de la Coopération

Philippe Richert, ministre chargé des Collectivités territoriales

Laurent Wauquiez, ministre aux Affaires européennes

Nadine Morano, ministre en charge de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle

Marie-Luce Penchard, ministre chargé de l’Outre-mer


Pierre Lellouche
, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur


Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la Santé

Benoît Apparu, secrétaire d’Etat en charge du Logement

George Tron, secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique

Thierry Mariani, secrétaire d’Etat chargé des Transports

Marie-Anne Montchamp, secrétaire d’Etat en charge de la Cohésion sociale

Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat en charge de la Jeunesse et de la Vie associative

Frédéric Lefebvre, secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation

Remarques:

 

Il s'agit d'un gouvernement constitué de politiques compétents et qui devraient faire preuve d'unité.

 

Pas de représentants du parti radical: c'est dommage et sans doute les membres de ce parti n'ont-ils pas voulu y entrer à partir du momnt ou Borloo refusait d'en faire partie. Il faudra que des compensations leur soient apportées, en terme de missions par exemple.

 

Si le départ de Jean-Marie Bockel du gouvernement est une déception, celle-ci ne remet en cause ni notre appartenance à la majorité, ni notre soutien au Président de la République, ni notre volonté d'agir pour nos convictions qui n'ont pas changé. 

 

Marc d'Héré

 

PS. Un article interessant et intelligent:  http://www.telos-eu.com/fr/article/remaniement-sarkozy-le-vrai-vainqueur

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans Vie Politique
commenter cet article

commentaires

plus que 2 ans 19/11/2010 21:15


Compétences régaliennes, je vous ai donné un exemple concret avec le service des passeports biométriques. On sait très bien qu'il y a eu ces dernières années un transfert des comptences de l'Etat
vers les collectivités territoriales sans ressources correspondantes pour assurer ces compétences. Vous dîtes que l'Etat fait des efforts, oui en diminuant les postes de fonctionnaires et on voit
les conséquences désastreuses que cela entraîne dans de nombreux services. Par contre, il a fait des cadeaux fiscaux qui ont entraîné une baisse des recettes et automatiquement une augmentation des
déficits. Vous pointez du doigt les collectivités territoriales parce qu'elles sont détenues par la gauche et vous passez sous silence l'état déplorable des finances publiques sous le règne
sarkoziste.


Marc d'Here 19/11/2010 22:39



Mais non, ce que je dis n'a rien à voir avec la gauche ou la droite...


Mais en revanche je ne serais pas étonné que vous critiquiez l'Etat, parce que c'est Sarkozy, et que vous défendiez les Régions parce qu'elles sont dirigées par vos amis de gauche...Votre
accusation, vous accuse!



plus que 2 ans 19/11/2010 15:58


@cellobello,

Je ne vous cherche pas, je veux seulement débattre. Je ne fais preuve d'aucune agressivité à votre égard, ou si c'est le cas, je m'en excuse. Je veux seulement vous dire qu'on ne peut pas critiquer
l'endettement des collectivités locales sans aborder le problème du désengagement de l'Etat sur ses compétences régaliennes et sans aborder l'explosion des dépenses publiques et l'explosion du
déficit public de l'Etat depuis 2007. J'estime avoir raison sur ces points. C'est tout.


Marc d'Here 19/11/2010 17:01



Le déficit de l'Etat n'a pas directement à voir avec l'endettement des collectivités locales.


Le désengagement de l'Etat sur ses compétences régaliennes...Que voulez-vous dire? 


On ne peut ignorer dans les régions ou les départements, l'accroissement des dépenses de fonctionement, de personnel ou de locaux par exemple, de communication,  de saupoudrage de
subventions électoralistes.


Les collectivités locales devraient s'imposer, compte tenu de la crise, des économies rigoureuses, comme le fait l'Etat.



cellobello 19/11/2010 00:02


Je réagis.
Une fois de + +K7ans me cherche.

Alors, c'est simple:
- je ne m'exprime jamais, que ce soit soit sur ce blog ou que ce soit dans la vraie vie, en me soumettant aux chefaillons qui, à défaut de réfléchir aux vraies questions, me somment de répondre à
leur besoin irrépressible de piéger.
- me demander de comparer l'endettement de l'Etat français et l'endettement des Régions, ne peut se faire qu'en comparant des catégories comparables. En se préoccupant du sens, des impacts
recherchés par les dépenses. Des heures et des heures de travail et de débats si on veut être un tout petit peu sérieux.
La comparaison des chiffres, façon employé de saisies de service de comptabilité, n'a aucun sens.

D'une certaine façon vous avez raison: en posant des questions qui induisent des conclusions aberrantes vous nous mettez dans l'impasse.
Notre choix se réduit à l'alternative "à question idiote, réponse idiote" ou "il n'y a pas de réponse possible".

J'avais choisi la seconde, par bienveillance.
Mais quand on me cherche, avec insistance...je développe.


Marc d'Here 19/11/2010 00:03



Vous êtes bien bonne de répondre....



plus que 2 ans 18/11/2010 22:17


"Calmez vous et essayez pour une fois d'argumenter cela nous fera plaisir... "

je suis très calme, je constate seulement que je vous mets systématiquemnt en défaut. Vous me demandez d'argumenter alors que vous êtes incapable de donner des arguments convaincants. Pas
nécessaire de me répondre !


Marc d'Here 18/11/2010 22:19



Alors c'est parfait. Tout va très bien si vous vous êtes calmé.



plus que 2 ans 18/11/2010 17:00


"Ce que dit Cellobello me paraît très juste et les "réponses" de "plus que 7 ans" assez pauvres. Très longues, mais très pauvres... "

ça, c'est de l'argumentation de très haut niveau ! Vous me faîtes pitié en définitive car à part faire des copier-coller de dépêches de l'AFP, vous êtes dans l'incapacité de répondre à mes posts
sur votre blog. Merci de me donner des chiffres précis sur l'endettement de l'Etat et sur l'endettement des collectivités locales. Vous ne les donnez pas car vous savez que j'ai raison. Je vous ai
donné l'exemple des passeports biométriques, il s'agit d'une réalité. Vous êtes incapable de répondre avec des arguments sérieux à ce que je dis.


Marc d'Here 18/11/2010 17:35



Je me garderai bien de répondre à une telle façon d'exiger...Même si ces chiffres sont connus de tous et je me demande qui peut bien les ignorer...Seulement ils ne peuvent être comparés!


Je vois que depuis que l'on a critiqué, très justement, votre manque "d'idées" vous êtes vexé et devenez de plus en plus agressif...Calmez vous et essayez pour une fois d'argumenter cela
nous fera plaisir...


Bientôt, si vous continuez on ne prendra même plus la peine de vous répondre...


 



Marc d'Here 18/11/2010 07:56


Les députés français ont adopté dans la nuit de mercredi à jeudi par 169 voix contre 68 l'ensemble du projet de loi de finances pour 2011 que le Sénat examinera à son tour à partir de jeudi
après-midi.

Les groupes UMP et du Nouveau centre (NC) ont voté pour. Les groupes de l'opposition de gauche ont voté contre ce projet de budget présenté par Christine Lagarde, ministre de l'Economie, et
François Baroin, ministre du Budget.

A l'issue de cet examen par les députés, le déficit du budget de l'Etat, fixé à 91,993 milliards d'euros dans le texte initial, s'établit à 91,620 milliards d'euros.

Source: Reuters


Marc d'Here 17/11/2010 18:33


Le Parlement français a définitivement adopté mercredi le projet de loi réformant les collectivités territoriales, qui prévoit notamment la création de conseillers territoriaux. Après le Sénat la
semaine dernière, l'Assemblée a entériné mercredi par 258 voix contre 219 le texte de cette mis au point il y a dix jours par une commission mixte paritaire (CMP) composée de sept députés et de
sept sénateurs.


cellobello 17/11/2010 08:08


Intéressante interview, sur F Culture, de JL Bourlanges.
Comme toujours: pondéré, pragmatique, constructif.
Je suppose qu'elle sera mise sur le site de la chaîne.


cellobello 17/11/2010 06:42


Mon agacement du petit matin:
des politologues avertis continuent de nous faire le scénario d'un remaniement annoncé il y a 6 mois en raison des intentions(?) et du fonctionnement du Président.
C'est moins absurde que les sadiques qui nous affirment que le Président est aussi sadique qu'eux.

Mais ils oublient tous le principal: face au déchaînement (opposition + médias) post élections régionales exigeant qu'il fasse un remaniement, le Président a fini par dire qu'il en ferait un, mais
pas avant octobre.

Le "tout çà pour çà" n'est pas de son côté mais du côté des commentateurs que çà a beaucoup occupé.


Marc d'Here 17/11/2010 07:01



Effectivement. Et remarquons que le Président a dit depuis des mois  qu'il ferait ce remaniement APRES le vote de la loi sur les retraites. Il l'a fait 4 jours après la validation par le
Conseil Constitutionnel. Et il n'en n'a jamais parlé publiquement entre temps. Le "feuilleton " de 6 mois  été créé uniquement par les médias et l'opposition...Qui s'en plaignent
aujourd'hui.



cellobello 16/11/2010 22:00


@+K7ans

Si Borloo n'était qu'une pauvre victime d'un chef tout puissant, je me poserais la question d'un vote blanc s'il se présente au premier tour des présidentielles.
Mais je ne pense pas qu'il soit une victime, justement...Je le crédite de ressources humaines et stratégiques autonomes.

Il me semble que je vous ai déjà écrit que j'avais la possibilité, sur ce blog, d'exprimer mon opinion (et même mon agacement, aujourd'hui même), en toute liberté. Sans m'auto-censurer "au cas
où".
Pour votre info, LGM s'est déjà rapproché de Borloo, lors de ses dernières rencontres.

Il se trouve aussi que j'ai conscience des complexités stratégiques dont la prise en compte est indispensable si nous voulons mettre en oeuvre nos projets.

Je fais une confiance totale à JMBockel et à ses amis pour choisir la stratégie la plus adaptée à une situation donnée.
Je les soutiens d'avance.
Cela n'entrave en rien ma liberté de pensée et d'expression.
Cela ne change rien non plus à mes complicités, à mes antipathies, à mes proximités(c'est le cas de Borloo).