Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 16:07

 

Par Marc Cohen, sur l'excellent site causeur.fr, le 26 09 2011...

 

Faut-il croire, comme Jean-Pierre Bel, actuel président du groupe socialiste à la Chambre haute, et futur Président probable de cette assemblée, que « ce 25 septembre restera dans l’Histoire de France » ? Disons-le tout net, cet enthousiasme du sénateur de l’Ariège, quoique bien compréhensible, mérite d’être tempéré.

 

Certes, il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour l’UMP et pour Nicolas Sarkozy. Mais il ne faudrait pas confondre mauvaise nouvelle et mauvaise surprise : le vrai scoop aurait été que la droite maintienne ses positions, alors que depuis 2007 la gauche a raflé les cantonales, municipales et régionales, et que ce sont justement les grands électeurs issus de ces trois scrutins qui étaient appelés aux urnes hier.

 

Pour autant, cette poussée aux élections locales n’explique pas entièrement ce basculement à gauche, pas plus que les divisions de la droite, qui bien souvent ne changent pas grand chose à la donne. Ainsi, à Paris, le siège perdu par l’UMP va directement à… Pierre Charon, désormais « divers droite », et ne profite donc pas à la gauche.

En revanche, il est fort possible qu’un certain nombre de grands électeurs des communes rurales, non affiliés à un camp ou à l’autre, ait choisi, après hésitations, de voter pour la gauche, et ce pour des raisons diverses : mécontentement politique « généraliste » vis-à-vis du président et de l’UMP, mécontentement politique, plus catégoriel cette fois, vis-à-vis de la réforme des collectivités locales menée à marche forcée par Nicolas Sarkozy, et peut-être aussi, prudence légendaire des notables qui font l’élection et qui, anticipant, au vu des sondages, une défaite du président sortant en 2012, préfèrent ne pas insulter l’avenir.

 

Cela dit, ce résultat désagréable ne signe pas plus la fin des haricots pour les perdants qu’il ne présage de mois cauchemardesques à venir pour l’Elysée. D’ores et déjà, le PS a laissé entendre que tout en jouant son rôle d’opposant, la nouvelle majorité ne ferait pas d’«obstruction» sur les deux textes stratégiques à venir, à savoir le Budget et la Loi de financement de la Sécu.

Cette stratégie est marquée au sceau du bon sens : en période de crise mondiale, la gauche n’a pas du tout intérêt à apparaître comme voulant bloquer, ou même affaiblir, les institutions. En attendant, cette posture raisonnable pourrait bien faire les affaires du président-candidat Sarkozy.

 

Quant à la Règle d’or, n’en déplaise à François Hollande, qui juge que la victoire d’hier l’a rendue caduque, elle était déjà enterrée depuis plusieurs semaines, faute de majorité des deux tiers pour la voter en Congrès. On ne le répétera d’ailleurs jamais assez, il est assez plaisant de voir le favori des sondages socialistes se réjouir de ce résultat, alors qu’il a nommément approuvé le principe de cette même Règle d’or. S’il est finalement candidat à la présidentielle, un mot d’esprit, ou deux ou trois, ne suffiront pas à le dégager des dents du piège à loups où Nicolas Sarkozy l’a coincé…

 

Le Sénat sera donc à gauche, sauf hold-up, pas totalement impossible de Gérard Larcher sur le « troisième tour » de samedi prochain, mais il nous semble que le cœur n’est plus aux exercices de haute voltige.

Non seulement « ce changement historique » ne dit pour ainsi dire rien de la vraie élection, celle de l’an prochain, mais en plus, il ne l’influencera pas, le PS n’ayant ni les moyens, ni le souhait de faire dans les mois qui viennent du Luxembourg un bunker de résistance au sarkozysme, un peu à la façon de ce qu’il fut sous le premier septennat mitterrandien. En fait une telle conjecture ne pourrait advenir que si le Président actuel (celui de la République) était réélu. Jean-Pierre Bel, Catherine Tasca et David Assouline auraient alors cinq ans pour faire de leur boutique un lieu nettement plus ambiancé que le Palais-Bourbon.

 

En revanche, si comme le souhaitent les vainqueurs de ce dimanche, la gauche emporte la présidentielle et les législatives qui vont avec, personne n’entendra plus jamais parler du Sénat, sauf pour la prochaine expo de peinture au Musée du Luxembourg…

 

Marc Cohen

causeur.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Cohen, Causeur.fr - dans Vie Politique
commenter cet article

commentaires

Marc d'Here 27/10/2011 17:39


La gauche étant majoritaire au Sénat, je suis surpris qu'elle n'ait pas proposé, en premières mesures, la baisse des salaires des sénateurs et la révision à la baisse de leurs conditions de
retraite très favorables...


plus que 215 jours 05/10/2011 13:14


"Vous devenez méprisant et bien sûr de vous!"

seulement un peu taquin !


Marc d'Here 05/10/2011 16:39



Ah bon...Je préfère voir que vous ne croyez pas à ce que vous dites...



plus que 216 jours 04/10/2011 13:18


"L'heure est en effet à l'entente: aubry, le pen, mélanchon, montebourg, royal même politique économique et fiscale"

A l'évidence, vous êtes restée un peu trop en vacances et vous avez préféré lire des polars plutôt que de lire les programmes des uns et des autres. On ne vous en veut pas, c'est bien de se
distraire, mais au moins évitez de sortir de telles affirmations sans aucun fondement ... Bonne rentrée et vivement dans 216 jours !


Marc d'Here 04/10/2011 14:50



Vous devenez méprisant et bien sûr de vous! Attention à  la vente prématurée de la peau de l'ours...



cellobello 03/10/2011 22:55


Ce qui est rassurant c'est la continuité de la belle entente entre PQ et EA. Les vacances n'ont pas même introduit un grain de sable.
Je vous suggère de fusionner vos refrains. L'heure est en effet à l'entente: aubry, le pen, mélanchon, montebourg, royal même politique économique et fiscale.(j'épargne chevènement parce que je
l'aime bien, alors je m'autorise un instant d'irrationnel)


plus que 217 jours 03/10/2011 21:09


Vous avez besoin de repos alors. Dans cet article, il explique les causes de la défaite de la droite aux sénatoriales et jamais il ne cite les affaires. C'est plus clair ?


Marc d'Here 03/10/2011 22:04



Vous avez sûrement noté qu'il ne détaille pas les raisons...Qu'il reste très global et on peut tout à fait penser que dans une phrase comme "mécontentement
politique « généraliste » vis-à-vis du président et de l’UMP...


il inclut les affaires, (c'est à dire les pseudo affaires) qui jouent certainement un rôle dans le mécontentement politique généraliste...Elles ont d'ailleurs été
inventées ou gonflées pour ça...



plus que 217 jours 03/10/2011 17:18


"Alors là, je me demande où vous avez compris ça?

Et de toutes façons Marianne n'a jamais été réputé pour sa lucidité politique... "

je fais référence à l'article que vous avez mis vous même en ligne (Marc Cohen, causeur.fr). Vous ne l'avez pas lu alors ?


Marc d'Here 03/10/2011 17:26



Justement...je ne vois pas...



Elie Arié 03/10/2011 10:11


Jean-Marie Bockel se déclare surpris par la décision de Borloo de ne pas se présenter.
Va-t-il soutenir Morin, si celui-ci ne se dégonfle pas aussi?


Marc d'Here 03/10/2011 11:25



J'en ai peur...Mais ce renoncement logique de Borloo, peut redonner vie à une autre candidature que je propose depuis longtemps, celle de Jean-Marie Bockel lui-même.



Elie Arié 03/10/2011 00:36


"Ca devient trop facile pour moi"

Ah...


Marc d'Here 03/10/2011 07:51



Mais, rassure-toi, certaines fois je ne te répondrai pas...Il ne faut pas être trop dur...



Elie Arié 02/10/2011 23:29


Je ne sais pas si tu es bien placé pour parler de "lucidité politique", après l'aventure de La Gauche Moderne à laquelle tu promettais un avenir flamboyant; ou encore lorsque tu écrivais ici, après
la victoire de Sarkozy en 2007, que tu le verrais bien élu au premier tour en 2012...

Alors que

"Plus des deux tiers des Français (68 %) estiment que «s’il se représente», le chef de l’Etat «va vraisemblablement perdre l’élection présidentielle de 2012», selon un sondage Viavoice pour
Libération, détaillé dans l'édition de lundi. A des années lumières de l’été 2007, où Sarkozy bénéficiait d’un état de grâce exceptionnel: une popularité comprise entre 65% et 67%.
D’où la question de la pertinence d’une candidature Sarkozy en 2012. Et les résultats de ce sondage sont frappants: pour l’opinion, Alain Juppé apparaît comme le meilleur candidat pour l’UMP en
2012. Désormais, 26 % de Français le placent devant Nicolas Sarkozy (21 %), François Fillon (16 %) et Jean-François Copé (10 %). Raison du discrédit: «La dette et les déficits publics» (65%),
«l’insuffisance des résultats économiques et sociaux» (64%) et «les affaires politico-financières» (62%)."

http://www.liberation.fr/politiques/01012363298-sondages-sarkozy-plonge-juppe-emerge


Marc d'Here 03/10/2011 00:31



Toujours tes "dossiers"...J'ai les miens aussi...


Plus sérieusement, je crois qu'il y a 4 ans, avant la crise, la possibilité de voir Sarkozy élu au 1er tour n'était pas nulle...Et comme tu l'avais, je pense, compris (encore
que!) entrait dans ma remarque une part de jeu et de provocation. Cela dit je crois viser souvent assez juste et le peu de confiance que je faisais à Borloo depuis qu'il avait annoncé
sa "probable" candidature, vient de se voir confirmé. Quand à La Gauche Moderne, il y a quelque temps que j'annonce son déclin, compte tenu de ses choix politiques...Enfin sur le
sondage sur la "candidature" de Sarkozy face à Juppé ou d'autres, tu manifestes là ton ignorance ou ta mauvaise foi: Ce qui est important , dans ce cas précis, c'est l'opinion de l'UMP ou
éventuellement des électeurs de droite et non l'opinion des socialistes et des écolos qui de toute façon ne voteront pas pour lui ni pour Juppé!...C'est donc bien ces chiffres de l'UMP ou de la
majorité qu'il aurait fallu donner...Et je suis persuadé que tu les as...Mais tu t'es bien gardé de les publier...


Pauvre Elie, tu n'es plus très en forme, et tu te fais "moucher" sur tes dernières "perfidies"   Ca devient trop facile pour moi...Bonne nuit!  



plus que 218 jours 02/10/2011 18:49


Hé, hé, je ne suis pas le seul à dire que les affaires n'ont rien à voir avec la défaite de la droite aux sénatoriales. Je suis un fin analyste politique.


Marc d'Here 02/10/2011 22:38



Alors là, je me demande où vous avez compris ça?


Et de toutes façons Marianne n'a jamais été réputé pour sa lucidité politique...