Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 14:06


Un dialogue direct et franc, des priorités affirmées.

 

Le Président de la République a eu raison de choisir un mode direct d’expression. Il lui a permis de s’entretenir, de manière vivante avec des Français représentatifs de différents milieux sociaux professionnels, des différentes situations que peuvent connaître nos concitoyens.

 

De même, il a clairement eu l’occasion d’exprimer ce qui était, pour l’année 2010, les deux principales réformes : les retraites et le statut de la dépendance.

 

Les femmes et les hommes de gauche que nous sommes, pensent qu’il convient maintenant que le gouvernement approfondisse les pistes tracées par le Président de la République.

 

Deux sujets sont pour nous exemplaires :

• Il faut maintenant obtenir des banques qu’elles ne s’abattent plus en prédateurs sur les salariés qui viennent de perdre leur emploi, mais au contraire, jouent leur rôle d’accompagnement. Celui qui a justifié que la Nation mette en oeuvre des milliards d’Euro pour les sauver, lorsqu’elles étaient elles-mêmes en difficulté ;

 

• Il faut également obtenir de la grande distribution qu’elle accepte les heures supplémentaires pour les salariés qui le souhaitent, et achète ses produits sur la base d’un prix juste avec ses fournisseurs locaux, notamment agricoles.

 

 

Lundi 25 janvier 2010

La Gauche Moderne

www.lagauchemoderne.org

Partager cet article

Repost 0
Published by La Gauche Moderne - dans La Gauche Moderne
commenter cet article

commentaires

Elie Arié 27/01/2010 15:54


Etrange époque, où des sondages mesurent la proportion de gens qui ont ou n’ont pas trouvé Sarkozy convaincant à la télévision parmi celles qui ne l’ont pas regardé.

Etrange époque, où le chef de l’ Etat répond à des questions de « vrais » gens (les autres sont-ils faux ?) « représentatifs de la population » et dont le seul point commun est le manque
d’entraînement au débat public et télévisé, mais n’ose plus tenir les conférences de presse annuelles pourtant promises pendant sa campagne électorale.

Etrange époque, où le chef de l’ Etat fait des prévisions sur l’évolution du chômage dans les mois à venir rigoureusement contraires à celles de sa Ministre de l'Économie, de l'Industrie et de
l'Emploi et de son Secrétaire d’ Etat à l’ Emploi.

Etrange époque, où les réactions des politiques à toute prestation télévisée du chef de l’ Etat sont tellement prévisibles et automatiques (qu’elles lui soient favorables ou défavorables) qu’elles
auraient aussi bien pu avoir été rédigées une semaine à l’avance (et l’ont sans doute été).

Etrange époque, où l’on fait des sondages sur les Présidentielles de 2012 sans avoir la moindre idée de qui sera ou ne sera pas candidat ; et des sondages sur les élections Régionales au niveau
national, qui n’ont aucun intérêt, mais où ceux portant sur les votes au niveau de chaque Région, dont dépend le résultat de cette élection, ne sont pas publiés.

Etrange époque, qui, assailli par de très graves problèmes budgétaires, économiques et sociaux dont on ne voit pas la solution, se lance dans un débat philosophique sur l’identité nationale
(esquivant soigneusement la seule question qui pourrait déboucher sur des décisions concrètes : que reste-t-il de l’identité nationale dans le cadre de l’ Union Européenne ?), débat qui n’est pas
sas rappeler celui de Byzance sur le sexe des anges au moment où les Turcs s’apprêtaient à conquérir la ville.

Etrange époque, qui veut allonger la durée du travail de ceux qui, en majorité (66%), n’en ont plus depuis 3 ans et n’ont aucune chance d’en retrouver un.

Etrange époque, qui juge essentiel de fiscaliser les indemnités d’accident du travail, sans remettre en cause le plafonnement des impôts des hauts revenus à 50 % (d’où sort ce chiffre, et quelle
est sa justification économique ?) , la multiplicité des niches fiscales, les cumuls des mandats des politiques et des dirigeants d’entreprise.

Nous vivons une époque de triomphe du surréalisme, malheureusement dépourvue du charme poétique de ce mouvement.


Marc d'Here 27/01/2010 21:51


Etrange texte qui mélange tout, des réalités et des interprétations surréalistes, des clichés et des positions militantes, des rapprochements démagogiques...et surtout du superficiel. Tu es
vraiment  le reflet type de cette société de  de "l'information choc". En ce sens finalement tu es assez "moderne", même s'il s'agit d'une modernité dont on peut regretter
l'envahissement.


Elie Arié 27/01/2010 13:57


Oui, bon : "Le nombre d'inscrits au Pôle emploi, sans aucune activité, a baissé de 18 700 en décembre en France métropolitaine, pour s'établir à 2,61 millions. En revanche, le nombre total de
chômeurs, incluant ceux exerçant une activité réduite, a augmenté de 8 600 et s'élève à 3,82 millions, a annoncé mercredi le ministère de l'emploi. – (AFP)"


Marc d'Here 27/01/2010 16:19


Je trouve intéressant et bon pour les Français que le chômage baisse, même si le nombre des travailleurs à temps partiel augmente ( très peu). La politique économique et sociale du gouvernement
porte ses fruits...Seuls les opposants systématiques refuseront de le reconnaître!


sergiozz 27/01/2010 13:03


j'ai une question à vous poser à laquelle vous pourrez me répondre , étant donné que vous êtes proche des sphères du pouvoir. Savez-vous combien a coûté la mission parlementaire de 6 mois sur le
port de la Burqa ? trop cher sûrement pour aboutir à une proposition de résolution sans interdiction totale et à une UMP qui s'écharpe sur le sujet. Pitoyable.


Marc d'Here 27/01/2010 16:15



Je crois bon que le Parlement, enquête et  s'exprime sur des sujets importants. Cette commission, présidée par un communiste, a fait un bon travail.



Elie Arié 26/01/2010 23:23


Bon, allez, je vais t'aider...Sarkozy a déclaré que les Français verraient "reculer le chômage dans les semaines et les mois qui viennent" . Cela fait en effet un certain temps que les deux
ministres en charge de l'emploi, Christine Lagarde et Laurent Wauquiez, ne cessent de répéter que "la situation sur le marché du travail reste fragile car la dégradation de l'emploi se poursuit".
Ils rappelaient ainsi tous les deux en décembre que cette tendance à la dégradation "devrait se poursuivre encore plusieurs mois". Et la ministre de l'Économie de se justifier en déclarant qu'"une
reprise graduelle de l'activité ne se traduirait pas par un repli immédiat du chômage".

C'est sûrement Sarkozy qui a raison...mais ce ne doit pas être facile, avec une Ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi, et un secrétaire d'État à l'Emploi qui ne comprennent rien à
l'emploi...Il n'en a d'ailleurs que plus de mérites.


Marc d'Here 26/01/2010 23:56


Je ne comprends pas ce que tu veux dire, dans ce mélange de déclarations faites à des moments différents, d'interprétations personnelles et d'humour qui se veut acide....Mais quel intérêt tout ça?
Franchment!


sergiozz 26/01/2010 21:16


"Les femmes et les hommes de gauche que nous sommes,"

Ah bon, vous êtes de gauche ??!!
Sinon sur les 2 sujets mis en avant dans le communiqué, c'est "bisounours". La gauche moderne croît vraiment à ce qu'elle dit ou se moque-t-elle délibérément du peuple ?


Marc d'Here 26/01/2010 22:45


Oui, de gauche, évidemment!


Elie Arié 26/01/2010 21:12


Et bien, il t'est facile de me prouver que j'ai tort en développant les points sur lesquels tu as été en désaccord avec cette intervention...


Marc d'Here 26/01/2010 22:44



Non, quel intérêt?



Elie Arié 26/01/2010 20:10


Ce qui est terrible, en France, c'est que les réactions politiques à toute intervention d'un chef d'État sont tellement prévisibles et mécaniques qu'elles donnent l'impression d'avoir été rédigées
la veille.

Comme l'écrit aujourd'hui Jean-François Kahn : " pourquoi faut-il que ces jugements d’après recoupent à 100 % les a priori d’avant ? Quel intérêt ?

Un socialiste se serait-il déshonoré en se félicitant, par exemple, que Sarkozy est rejeté l’hypothèse d’une retraite par capitalisation et accepté l’idée d’une approche si possible consensuelle de
la question ? Pourquoi poser toujours comme préalable que l’adversaire a tort sur absolument tout et que sa nullité est nécessairement sans bornes?

A l’inverse, un perroquet UMP aurait-il commis un crime de lèse-majesté s’il avait souligné ce qu’il y avait de difficilement supportable dans l’éloge, sans distance ni nuance, des méga salaires
des grands patrons amis du pouvoir, rémunérations qui même obscènes correspondraient toujours, selon le président, à leur mérite. Donc le mérite de Lagardère est 400 fois plus important que celui
d’un professeur agrégé puisqu’il vaut 400 fois plus ? "


Marc d'Here 26/01/2010 20:58


D'accord avec ce que tu dis pour les socialistes. En revanche pas d'accord du tout avec ce que tu dis du président et son opinion sur les hauts salaires. Ca te permettra de dire que tu as raison,
chacun ne dit que ce qui avantage son camp. Pourtant en l'occurence ce n'est pas exact.