Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 17:54

 

Par Marc Vignaud, Lepoint.fr...

 

 

"Je n'accepterai jamais la disparition des chantiers de l'Atlantique. Jamais." Devant les salariés de la société de construction navale STX à Saint-Nazaire, Nicolas Sarkozy se présente en sauveur.

Le chef de l'État joue sur du velours : il vient de mettre en scène la signature du contrat pour la construction en France de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) destinés à l'armée russe. Le vice-Premier ministre russe, Igor Setchine, a accepté de se prêter au jeu de signer devant les ouvriers, permettant ainsi à Nicolas Sarkozy de mieux souligner qu'il a tenu la promesse faite devant les salariés lors de sa précédente visite, en juillet 2010 : obtenir ce contrat.

Dans l'immense hangar à hélicoptères d'un navire Dixmude de la marine nationale, le président prend à témoin l'assistance en bleu de travail et casque de chantier : "J'ai vu des doutes sur les visages et j'ai entendu des critiques, rappelle Nicolas Sarkozy, en référence à sa venue il y a 6 mois. Aujourd'hui, c'est signé." Mille deux cents emplois seront garantis pendant quatre ans par ce chantier, affirme-t-il.

 

La filière éolienne

C'est en fait un véritable discours de promotion de sa politique industrielle qu'il prononce. Avec, comme annonce du jour, le lancement de "la filière éolienne offshore française" et la création de "10.000 emplois". STX y a un intérêt direct. L'entreprise, dont l'État est actionnaire minoritaire, entend se diversifier pour construire les structures immergées des éoliennes. "Je vous propose de relever le défi de l'énergie éolienne en mer. (...)

Je viens vous dire que l'éolien offshore, c'est pour vous", lance Nicolas Sarkozy aux salariés. Un appel d'offres pour cinq projets d'éoliennes, dont les candidats seront sélectionnés début 2012, sera lancé pour un total de "10 milliards d'euros".

 

Le discours fait mouche parmi les ouvriers. "C'est un soulagement pour tout le monde, c'est bien qu'il ait tenu sa promesse. C'est bon pour STX, pour tous les sous-traitants, ça va relancer l'emploi dans la région", se félicite Stéphane Doceul, 42 ans, à propos des navires russes. Avec la commande de deux paquebots passée l'année dernière, la charge industrielle est assurée pour 2011-2012, veut croire cet ouvrier qui travaille sur les chantiers depuis 12 ans.

 

Avant d'assister au discours, il a pu apercevoir Nicolas Sarkozy visiter au pas de charge un hangar de production. On présente au président et aux nombreux ministres venus l'accompagner le travail de soudure et de charpente métallique pour des supports d'hélices. Nicolas Sarkozy serre quelques mains, écoute brièvement les explications, mais pense déjà à son discours. Aux mesures qu'il va annoncer pour soutenir l'industrie. "Je veux faire du développement de l'industrie une cause nationale", jure-t-il.

Pour le chef de l'État, la France ne peut pas se permettre d'abandonner la fabrication des voitures, des avions, des trains, des bateaux à ses concurrents. Au passage, Nicolas Sarkozy enterre encore un peu plus le débat sur les 35 heures. "Je n'accepterai pas qu'on remette en cause les heures supplémentaires", déclare-t-il, tout en soulignant le bilan négatif de la réduction du temps de travail sur la compétitivité.

 

Électorat ouvrier

Pour redonner un élan à l'industrie, il annonce une réorientation de l'épargne des Français, l'une des plus élevées du monde (17 %), vers les petites et moyennes entreprises (PME). Les trois quarts des nouveaux encours du livret A seront consacrés à financer des prêts aux PME, soit 3 milliards d'euros par an, "au rythme de la croissance actuelle". Idem pour l'assurance-vie. Cette épargne de long terme doit servir à "investir dans un actionnariat stable et de long terme dans les fonds propres des entreprises", précise Nicolas Sarkozy, qui répond ainsi aux préoccupations exprimées récemment par la CGPME. Il va même jusqu'à proposer d'investir l'argent placé pour financer le démantèlement des centrales nucléaires dans les PME !

 

À la veille de l'élection présidentielle, l'heure a sonné pour Nicolas Sarkozy de reconquérir l'électorat ouvrier, déçu par l'échec du "travailler plus pour gagner plus". À Saint-Nazaire, il semble y être parvenu. Reste à confirmer ailleurs, sous peine de laisser le champ libre aux autres candidats, qui misent tous sur la politique industrielle.



Marc Vignaud



Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Vignaud, Lepoinf.fr - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

Marc d'Here 19/06/2011 08:23


Dans un entretien au Monde daté de dimanche-lundi, le ministre français de l'Industrie, Eric Besson, s'en est pris à l'Europe, qui par son interprétation des règles de concurrence, "laisse peu de
place" au développement de nouveaux champions industriels, selon lui. "Nous avons besoin d'une vision européenne des secteurs stratégiques pour notre compétitivité et pour nos emplois. Il faut se
donner les moyens de faire émerger des pôles d'excellence à l'échelle européenne, avec des champions de classe mondiale", estime-t-il. "Aurions-nous pu créer Airbus en 2011?", ajoute-t-il.


Marc d'Here 24/03/2011 12:26


L'activité industrielle a rebondi de 6% en 2010, soutenue notamment par les exportations et les investissements, et les perspectives du secteur pour 2011 sont plutôt bien orientées, a annoncé jeudi
le Groupe des fédérations industrielles (GFI). Ce rebond a été soutenu en France par les exportations et les investissements industriels, mais aussi par la consommation des ménages, "qui a à peine
flanché pendant la crise", notamment grâce aux mécanismes de soutien (primes à la casse...) mis en place, selon Denis Ferrand, directeur général de l'institut Coe-Rexecode.


Marc d'Here 01/03/2011 13:51


Le gouvernement va relever de 3 à 4% le quota des jeunes en formation imposé aux entreprises de plus de 250 salariés et offrir des allègements de charges à celles qui dépassent ce nouveau quota, a
annoncé mardi Nicolas Sarkozy lors d'un discours sur l'emploi des jeunes à Bobigny.

"Les grandes entreprises devront embaucher 4% d'alternants mais, en contrepartie, nous allons moduler la surtaxe pour faire en sorte que celui qui ne fait aucun effort soit davantage pénalisé que
celui qui est juste en dessous du seuil", a déclaré M. Sarkozy. "En contrepartie de ce malus, le gouvernement va mettre en place un bonus pour les entreprises qui dépasseront le quota des 4%, qui
prendra la forme d'une réduction de charge", a-t-il ajouté.

Selon l'Elysée, cet allègement de charge prendra la forme d'un bonus de 400 euros par contrat. "Les entreprises qui ne s'ouvrent pas à l'alternance seront sévèrement sanctionnées, les entreprises
qui remplissent presque leurs objectifs seront très peu sanctionnées, les entreprises qui dépassent leurs objectifs seront récompensées", a résumé le chef de l'Etat, "je crois que ce système est un
système pertinent qui va pouvoir ouvrir les entreprises aux jeunes".

Les entreprises de 250 salariés et plus doivent actuellement payer une surtaxe d'apprentissage si elles n'ont pas 3% de leurs effectifs en alternance


Marc d'Here 28/02/2011 12:28


Le Chômage a fortement baissé en janvier...Sur un an la hausse dépasse à peine 1%...La politique du gouvernement commence à donner de bons résultats


Marc d'Here 11/02/2011 09:18


L'emploi salarié dans le secteur marchand non agricole a augmenté de 0,2% au quatrième trimestre 2010, poursuivant une légère progression, selon des données provisoires publiées vendredi par
l'Insee.

Les créations nettes d'emploi se sont élevées à 35.500. La hausse de l'emploi dans l'interim a été particulièrement marquée entre octobre et décembre, à +4,2%, soit une augmentation de 24.000
postes.


Marc d'Here 09/02/2011 08:56


Les entreprises du secteur de l'industrie manufacturière ont revu en nette hausse leurs prévisions d'investissement pour cette année et tablent désormais sur une progression de 14%, montre
l'enquête trimestrielle réalisée en janvier par l'Insee et publiée mercredi.

Lors de la précédente enquête, en octobre, les chefs d'entreprise du secteur prévoyaient d'augmenter leurs investissements de 9% en 2011. Ces investissements ont diminué de 2% en 2010, comme prévu
il y a trois mois, précise l'Institut national de la statistique et des études économiques.

Reuters


Marc d'Here 03/02/2011 11:48


La croissance de l'activité dans la zone euro a accéléré en janvier et atteint son plus haut niveau depuis neuf mois, menée par l'Allemagne et la France, mais avec des signes d'amélioration dans
les pays les plus fragiles, selon une deuxième estimation de l'indice PMI publiée jeudi.


cellobello 29/01/2011 10:36


@ celobello

« Ca ne fait que 30 ans que je milite pour les changements du système de santé, que j'ai participé à la mise en place de l'évaluation des pratiques médicales, que je publie à ce sujet,etc.
On n'est jamais aussi ridicule que quand on balance des affirmations sans savoir de quoi on parle.; » Elie Arié / blog
C’est précisément votre contribution à la mise en place de l’évaluation des pratiques médicales, autrement dit à plus de rigueur dans les praxis des médecins, qui rend abject votre soutien à une
polémique qui instrumentalise les patients qui ont pris du Médiator. Une polémique qui leur fait croire qu’ils risquent de mourir prématurément parce qu’ils ont pris du Médiator.
La lectrice que je suis vous reconnaît des talents d’artiste à mettre de l’huile sur le feu tout en vous protégeant. Vous et votre journal.
Cette polémique est politicienne :
« Et si la Gauche Moderne rappelait à Sarkozy sa promesse électorale d'autoriser les Class Actions en France? Avec l'affaire du Mediator, ce serait le moment... » Elie Arié / blog
Les Class Actions n’ont d’intérêts que si des patients sont convaincus d’être des victimes et sont prêts à se battre, avec le soutien des médias.
L’épisode de votre feuilleton dans lequel vous annoncez qu’un médicament dangereux peut être utile quand il est efficace, est un chef d’œuvre :
« La polémique sur les effets bien réels du Mediator est faussée sur un point : dans l'absolu, ce n'est pas parce que le médicament s'est avéré dangereux qu'il devait être retiré du marché. Elie
Arié explique que les molécules dangereuses sont utiles dès lors qu'elles sont efficaces. Ce qui n'était donc pas le cas du Mediator, coupe-faim à usage exceptionnel prescrit trop fréquemment de
manière régulière » Elie Arié / Marianne 2
- vous confirmez à ceux qui ont pris du Médiator qu’il est d’une extrême dangerosité, sans pour autant dire que le Médiator aurait provoqué des morts (les estimations diffusées par les médias
suffisent à les convaincre) ;
- vous affirmez sur tous les tons qu’il n’est pas efficace dans « le » diabète : c’est vraiment une version grand public ; aucun médecin, aucun pharmacien ne fera d’évaluation d’efficacité sur « le
» diabète. Et si le Médiator et l’Isoméride avaient été efficaces pour ceux qu’on nommait, jusqu’à la fin des années 90, les « pré-diabétiques » Et à qui le corps médical prédisait une évolution
inévitable vers un diabète de type 2 ? Ils ne fréquentaient pas les services de diabétologie…
Prouver l’efficacité préventive d’un médicament…qui plus est quand, depuis, des chercheurs ont découvert que, si le risque de passage à un diabète de type 2 existait toujours, il n’était pas
systématique. Donc Servier ne pourra pas prouver son efficacité…

Ce qui est certain, c’est que les supposées victimes tout comme les médias concluront, de cette affirmation moult fois répétée bien que non fondée sur une étude sérieuse, qu’il s’agit d’une affaire
de profit dont ils ont été les victimes.

Et donc que, dans le système de santé français, ils courent le risque de succomber aux médicaments autorisés.


Elie Arié 28/01/2011 10:36


@ marc d'héré

Puisque tu as choisi l'agressivité gratuite:

«Sarkozy est un feuilletonniste, le pays a besoin d'un récit» Le spécialiste de la communication politique Stéphane Rozès analyse les causes de l'impopularité du président de la République:

http://tinyurl.com/693gs6c


Elie Arié 27/01/2011 23:07


@ celobello

Ca ne fait que 30 ans que je milite pour les changements du système de santé, que j'ai participé à la mise en place de l'évaluation des pratiques médicales, que je publie à ce sujet,etc.
On n'est jamais aussi ridicule que quand on balance des affirmations sans savoir de quoi on parle.


Marc d'Here 27/01/2011 23:17



Monsieur Arié, s'énerve et devient désagréable quand on ne reconnaît pas son immense compétence et son incomparable modestie!