Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 11:14

 

A la SNCF, la CGT appelle à des grèves illimitées, à partir de mardi prochain. Il faut savoir que les agents de conduite verront, en 2017 (et pas avant), l'âge légal de départ à la retraite passer de 50 à 52 ans. Cela justifie-t-il de bloquer la France en octobre 2010?

 

Quelques lycéens se mettent à manifester, ici ou là…désireux  de ne pas laisser passer quelques occasions de chahut.  

 

Le  gouvernement a annoncé aujourd'hui au Sénat des amendements importants :

 

L’un de ces  amendements prévoit que  les parents qui se sont arrêtés au moins un an dans les trois ans suivant la naissance d'un de leurs enfants, (ce qui concernera principalement des femmes) pourront, pendant une période transitoire de 5 ans,  bénéficier d'une retraite sans décote à l'âge de 65 ans.

 
Le gouvernement, par la voix d’Eric Woerth propose que bénéficieront aussi de cette mesure de maintien de la retraite à 65 ans sans décote, et de manière pérenne,  les parents d'enfants handicapés.  

 

Ces avancées représentent un coût de 3,4 milliards d'euros s’étalant jusqu’en 2022.  Il sera financé, en partie, par deux nouvelles mesures  "hors bouclier fiscal » : une  majoration de 0,2 points du prélèvement social sur le capital,  et "l'alignement du taux du prélèvement sur les plus-values de cessions immobilières hors résidence principale (passage de 17% à 19%) sur le taux applicable aux plus-values de cessions mobilières".

 

Comme prévu la gauche sénatoriale estime que c’est du pipeau : 3, 4 milliards d’Euros (!) venant après les précédentes avancées sur la pénibilité notamment. La CGT, dont l’opposition commence à prendre un aspect de plus en plus politique dit à peu près la même chose (en plus subtil). La CFDT et la CFTC sauront-elles enfin, d’adopter une position plus ouverte ? A l’heure où j’écris elles se taisent, courageusement !

 

 Espérons que le débat démocratique qui devrait se poursuivre au Sénat dans de bonnes conditions si le parti socialiste renonce à son obstruction, permette  de parvenir à un projet équilibré, toujours plus équitable, prenant en compte, les exigences financières mais aussi, comme les avancées gouvernementales le montrent,  la nécessaire solidarité.

 

Marc d’Héré

 

 P.S.


Le FMI (Fonds monétaire international) a publié jeudi un rapport qui soutient qu'un recul de l'âge de la retraite est préférable à une baisse des pensions. Eric Woerth s'en félicite et remercie le FMI et DSK de soutenir la réforme française.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cellobello 12/10/2010 12:43


Voté par le Sénat

Report de 65 à 67 ans de l’âge permettant d'obtenir une retraite à taux plein quel que soit le nombre de trimestres cotisés.

Le gouvernement a déposé et fait adopter deux amendements par les sénateurs pour le maintien à 65 ans de l’âge pour obtenir une retraite à taux plein dans certains cas, pour les parents de trois
enfants nés avant 1955, sous réserve qu'ils aient interrompu ou réduit leur activité professionnelle pour se consacrer à l'éducation de leurs enfants ainsi que pour les parents d'enfants
handicapés

Commentaire:

C'est un cadeau franco-français fait aux salariés qui n'ont pas cotisé un nombre de trimestres suffisant pour avoir une retraite à taux plein à 62 ans.
Cà leur permet d'avoir une retraite à taux plein sur la base de leurs salaires, et d'y ajouter des pensions de retraites complémentaires, au prorata du nombre d'années cotisées, bien sûr. C'est
plus intéressant que le minimum vieillesse.


Marc d'Here 12/10/2010 10:44


Malgré les efforts des syndicats, à la poste, le nombre de grévistes 16,5% est le même que le 23 septembre, et inférieur à ce qu'il était le 7 septembre.


cellobello 11/10/2010 23:36


Je viens d'écouter les mensonges de Hamon.

Alors, rappel (il se peut toujours qu'il y ait des lecteurs qui n'ont pas lu les épisodes précédents!):

- 1983: ouverture des droits à la retraite à 60 ans; 37,5 annuités requises pour bénéficier du taux plein;

- les salariés qui ont 60 ans en 1983 sont nés en 1923; l'obligation scolaire, pour eux, se terminait à l'âge de 11 ans. Le plus grand nombre d'entre eux a donc commencé à travailler en 1934. Ils
ont atteint les 37,5 annuités à l'âge de 48,5 ans. A 60 ans, en 1983, ils auront cotisé 49 ans. Dont 11,5 ans sans contrepartie.
- en 1936 la scolarité obligatoire a été portée à 14 ans. Les salariés qui avaient 14 ans en 1936 sont nés en 1922. Ils ont atteint leurs 37,5 annuités à l'âge de 51,5 ans. A l'ouverture de leurs
droits, à 60 ans, ils avaient cotisé 46 ans, dont 8,5 ans sans contrepartie;
- en 1959, l'obligation scolaire a été portée à 16 ans. Les jeunes qui ont 16 ans en 1959 sont nés en 1943; ils ont acquis leurs 37,5 annuités à l'âge de 53,5 ans. Quand ils ont pris leur retraite,
en 2003, ils avaient cotisé 44 ans, dont 6,5 ans sans contrepartie.

Autrement, entre 1983 et 2003, les salariés qui avaient les postes les plus pénibles et usants, ont cotisé au minimum pendant 44 ans, dont 6,5 ans sans contrepartie, et au maximum 49 ans dont 11,5
ans sans contrepartie.

La mauvaise foi des élus politiques et syndicaux qui racontent que 42 annuités porteraient atteinte aux salariés aux carrières longues et pénibles, est incommensurable.

De plus, l'amélioration des conditions de travail depuis 1983 a été considérable.


cellobello 11/10/2010 12:53


"Mort de rire"

Cà, je le savais déjà.

- le chômage, vous n'êtes pas concerné. (Moi oui).
- les retraites du régime général payées sur un emprunt, et donc menacées, dès à présent, en raison de la criminelle irresponsabilité des dirigeants de l'URSSAF (les syndicats), depuis 65 ans; vous
n'êtes pas concerné non plus;
- les retraites des fonctionnaires sont payées par les contribuables; les déficits chroniques des services publics (par ex.La Poste) sont épongés par l'Etat: vous êtes tranquille;
- reste l'âge d'ouverture des droits: 2 ans de plus. Cà, c'est dramatique. Le bénéfice de la pénibilité s'impose. Alors là vous ne riez plus.


cellobello 11/10/2010 09:13


"ni les cadres sup et autres qui cotisent déjà à des complémentaires retraite ne seront touchés par des retraites misérables...."

La cotisation au régime de retraite complémentaire est OBLIGATOIRE POUR TOUS LES SALARIES DU SECTEUR PRIVE depuis 1972.

Il a effectivement été créée par la CGC en 1947.
La proposition d'élargissement à tous les salariés dans un système par répartition s'est heurtée au refus des syndicats ouvriers, et en particulier de la toute puissante CGT.
Motif: les cadres doivent payer pour la solidarité et leur retraite doit être plafonnée.
Malheureusement, dans le même temps, les retraites des non-cadres étaient proportionnelles aux salaires: l'avant garde du prolétariat, aux salaires les plus élevés(ouvriers professionnels),n'était
pas concernée par la solidarité.

Néanmoins, dès 1953, des acords de branche(métallurgie) ont été signés. Pour arriver, par étapes, à l'obligation générale de 1972.

Depuis 2000, les caisses de cadres et de non cadres ont des règles et des moyens(fichiers, fonds sociaux) communs. Les cadres cotisent dans les caisses de non-cadres à hauteur du salaire plafond de
la Sécu. Autrement dit ils ont mis en place un système de solidarité très réglementé.

Depuis 1956, il existe un minimum vieillesse.
Il a fortement augmenté depuis quelques années. Il concerne tout particulièrement les personnes qui ont peu cotisé.

"Les étapes des prochaines revalorisations du minimum vieillesse ont été fixées jusqu’en 2012 par un décret publié au Journal officiel du mercredi 29 avril 2009.

Pour les personnes seules, ou lorsque seul un des conjoints, concubins ou partenaires liés par un pacte civil de solidarité en bénéficie, son montant est fixé à :

8 125,59 euros par an à compter du 1er avril 2009,
8 507,49 euros par an à compter du 1er avril 2010,
8 907,34 euros par an à compter du 1er avril 2011,
9 325,98 euros par an à compter du 1er avril 2012.

Pour deux personnes (conjoints, concubins ou partenaires liés par un pacte civil de solidarité), l’allocation est passée à 13 765,73 euros par an depuis le 1er avril 2009."

Les montants sont nets de toute cotisation sociale.

Si le max de retraite Sécu, peut être considéré comme misérable par certains (1440€/mois en 2010, avec une légère diminution compte-tenu du mode de calcul des francs constants), il est toujours,
pour les salariés du privé, cadres et non-cadres, AUGMENT2E DES RETRAITES COMPLEMENTAIRES
Donc, pour une personne seule, en 2010:
- Ressources minimales, par mois: 709€
- Ressources des salariés du secteur privé ayant cotisé(c'est le principe du système par répartition):
entre 700 et 1400€(- cotisations sociales) + retraites complémentaires.

Avant 2000 les versements des caisses de retraites complémentaires n'étaient pas regroupés.
Il est fréquent que des retraités retiennent le chiffre de leur retraite principale, Sécu, et "oublient" les versements partiels, à d'autres dates, des caisses de retraites complémentaires.


Marc d'Here 11/10/2010 11:08



Merci de ces précisions.



plus que 2ans 10/10/2010 22:52


"Combien de chômeurs seront dûs à leur inconséquence."

et combien de chomeurs dûs à l'inconséquence de Sarko ? Celui qui disait qu'on allait travailler plus pour gagner plus. Mort de rire.


Marc d'Here 11/10/2010 08:29



Si le chômage a un peu augmenté en France (moins qu'ailleurs!) c'est dû à la crise mondiale, qui je vous le rappelle a été la plus importante depuis 1929! C'est vrai qu'en France, grâce à la
politique du gouvernement on en a peu subi les effets et qu'on en sort vite. Le taux de  chômage d'ailleurs a baissé au premier trimestre (-0,1) et au second(-0,2).


Les salariés marseillais qui seront mis au chômage, sauront bien que c'est directement lié à l'action irresponsable de quelques dizaines de dockers, soutenus par les
socialistes.  



plus que 2ans 10/10/2010 22:51


"Cela dit, les arrangements sont moins fréquents aujourd'hui et tant mieux; "

Il n'y a jamais eu d'arrangements.


Marc d'Here 10/10/2010 23:10



Bien sûr que si! Mais ils sont moins nombreux aujourd'hui et c'est normal.


La grève est un droit, mais il est normal de ne pas payer, les journées de grève.



Marc d'Here 10/10/2010 22:26


Voir les lycéens manifester pour une retraite qu'ils prendront en 2050 ou 2060, et qui aura été réformée 3 fois d'ici là est énorme! Et il est scandaleux de voir des sybdicalistes et des
"responsables" socialistes les y entraîner, pour remplacer les adultes qui ne se mobilisent plus.


Larnaudie Patricia 10/10/2010 19:06


Décidèment,il n'y a qu'en France,que les plus privilégiés mènent "la lutte"(de quoi?)!
Les suiveurs seront les plus bernés,car ni les régimes spéciaux,d'un côté,ni les cadres sup et autres qui cotisent déjà à des complémentaires retraite ne seront touchés par des retraites
misérables....Quant aux lycéens,histoire de rater les cours et s'amuser un peu....
A Aix, tous les matins, les lycéens bloquent le boulevard périphérique en balançant les containers poubelle au milieu des voitures,en y mettant le feu, parfois.
Créant,aux heures de pointe(pour ceux qui travaillent,parfois pour de petits salaires!)une pagaille monstre...Jusqu'ici,la police gère dans le plus grand calme.
Vendredi, ils ont même jeté des projectiles sur les
automobiles....
Inutile de préciser ce que pense le citoyen(et travailleur,comme disent les camarades CGT...)de ce type d'action...
Et derrière ces gestes incompréhensibles, pas la moindre trace de revendication....
Dernière nouvelle du port de Marseille:après 30 ans de blocus et incidents sur le port(autonome et pétrolier),les gros armateurs de la Région ont définitivement décidé de ne plus utiliser Marseille
pour accoster, mais Gênes et Barcelone....Les ports de Gênes et Barcelone remercient très chaleureusement les grévistes de Marseille!
Les futurs chômeurs des entreprises sous traitantes de Marseille,beaucoup moins!
J'aimerais bien que vienne enfin le jour où on expliquera exactement les dégâts économiques et "la casse sociale"-comme ils disent tous-qu'auront coûté ces revendications et blocus d'un autre
âge...Région par Région,ce serait interessant.
Amitiés à toi
P. Larnaudie


Marc d'Here 10/10/2010 20:09



Voir les lycéens manifester pour une retraite qu'ils prendront en 2050 ou 2060, et qui aura été réformée 3 fois d'ici là est énorme! Et il est scandaleux de voir des sybdicalistes adultes et des
"responsables" socialistes les y inciter, pour remplacer les adultes qui ne se mobilisent plus, est scandaleux! 


Quand à Marseille quelques dizaines d'irresponsables, soutenus par la CGT et les socialistes, sont en train d'étouffer ctte ville! Combien de chômeurs seront dûs à leur inconséquence.



Marc d'Here 10/10/2010 13:39


Le député socialiste Jean-Marie Le Guen a mis en garde contre les risques de radicalisation du mouvement contre la réforme des retraites. "Ce ne serait pas forcément rendre service aux salariés, au
mouvement social", a estimé ce proche de Dominique Strauss-Kahn.