Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 14:21

 

L'enjeu de l'élection à la présidence du Parti Radical n'est rien moins que la renaissance de ce parti, son "retour" dans la vie politique de notre pays. Et ce retour, c'est pour nous, Rama Yade qui le symbolise le mieux et peut le mieux le permettre.

 

Il s'agit d'abord pour le Parti Radical de retrouver un fonctionnement efficace, et, dans le respect de ses valeurs, d'enrichir sa réflexion, de renouveler ses idées, ses propositions, son projet et de les faire connaître. Sur ce chapitre, nous ne voulons nullement mettre en cause la bonne volonté de Laurent Hénart, mais force est d'admettre que son action en tant que secrétaire général ne plaide pas pour lui, et que les lourdes tâches qui seront les siennes à la Mairie de Nancy risquent de ne lui laisser que peu de temps à consacrer à la rénovation et à la redynamisation de notre parti.

 

Au contraire, on peut penser que Rama Yade aura, elle, la disponibilité et surtout la capacité de mettre en œuvre son programme de renouvellement du Parti et de ses propositions. Le talent et la ténacité qu'elle a montrés au gouvernement et ailleurs pour défendre ses idées, faire avancer ses projet et mettre en œuvre des principes, qui sont nos principes fondateurs, tels que les droits de l'Homme et la laïcité, plaident en sa faveur.

 

C'est aussi au sein de l'UDI que le Parti Radical doit, dans le cadre d'une unité nécessaire, trouver à s'exprimer, à défendre sa spécificité, à peser suffisamment...Rama Yade qui a su quand elle était ministre, s'affirmer en allant jusqu'à tenir tête au Président Sarkozy, à une époque où, souvenons-nous, bien peu en étaient capables, paraît là encore la mieux à même d'affirmer, dans le cadre de l'UDI, l'identité et le poids du Parti Radical.

 

Plus ancien parti de France, le Parti Radical a aujourd'hui perdu quasiment toute visibilité. Le fait qu'il soit un des partis constitutifs de l'UDI ne justifie pas son effacement et sa disparition du débat politique. Il est nécessaire et urgent que sa voix se fasse entendre à nouveau, qu'un leader puisse porter les idées et les propositions qu'élaboreront ses militants, et sache les faire relayer par les médias.

 

Le Parti Radical est l'oublié de la politique française, et quand certains s'en souviennent ou l'évoquent, l'image qu'ils en ont, et celle qu'ils répandent n'est malheureusement pas liée à la modernité, à la jeunesse, au dynamisme...

 

Qui mieux que Rama Yade pourrait permettre à notre parti de retrouver une voix qui porte et que l'on puisse entendre, une image jeune et positive à nouveau visible. Sans vouloir dénigrer son concurrent, tout à fait estimable et compétent, force est de reconnaître qu'il n'aura pas la même capacité que Rama Yade à donner à notre parti l'éclat et la visibilité qui lui sont aujourd'hui tellement nécessaires.
 

Voilà quelques unes des raisons qui nous poussent à souhaiter vivement l'élection de Rama Yade à la présidence de notre parti et à vouloir en convaincre le plus grand nombre de militants.

Pour nous l'élection de Rama Yade c'est la certitude de vivre, dans les prochains mois et les prochaines années, le "retour" du Parti Radical.

Marc d'Héré, Membre du bureau de la fédération de Paris du Parti Radical et de l'UDI

Avec Emmanuel Dupuy, President de l'Union des Republicains-Radicaux (U2R) Paul Baquiast, President de l'association des amis d'Eugene et Camille Pelletan (AECP)

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Héré - dans Vie Politique
commenter cet article

commentaires