Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 18:25

Nicolas About,  sénateur des Yvelines, membre du MoDem et président du groupe Union centriste du Sénat, justifie son choix de soutenir la tête de liste UMP aux élections régionales en Ile-de-France.

Le Figaro du 25 01 10

En Ile-de-France plus encore qu'ailleurs, l'enjeu des élections régionales à venir est majeur. Car leurs résultats pèseront à l'évidence sur l'avenir d'une région capitale singulièrement atone depuis douze ans. Aussi, plus que jamais, la campagne qui s'ouvre ne peut-elle se résumer à une simple lutte politicienne. Ce que souhaitent les Franciliens, c'est qu'elle soit l'occasion de proposer des solutions concrètes et efficaces aux difficultés qu'ils rencontrent chaque jour.


Cette campagne d'idées, portée par des convictions fortes, les hommes et les femmes qui partagent les valeurs humanistes du centre sont prêts à s'y engager. Force est pourtant de le constater, la stratégie et l'organisation actuelle du MoDem ne leur permettent pas de le faire.

Enfermé dans une posture d'opposition systématique au gouvernement, notre mouvement délaisse chaque jour un peu plus l'esprit de proposition et d'action qui est pourtant au cœur de l'identité centriste au profit d'une logique de protestation pure et simple.

Ces valeurs de liberté, de justice et de responsabilité qui sont les nôtres, je ne me résigne pas à les voir disparaître de la scène politique, qu'elle soit nationale ou francilienne. Elles méritent en effet mieux que des candidatures de simple témoignage et des alliances de pure opportunité. Rien ne serait pire que de voir se répéter le scénario des dernières européennes : nombreux sont les hommes et les femmes qui se sont alors détournés d'un mouvement qu'ils avaient vu naître avec espoir en 2007 et dans lequel ils ne se reconnaissent désormais plus.


À mes yeux, les élections régionales sont bien plus qu'un énième tour d'échauffement en vue des échéances présidentielles à venir. C'est pourquoi je me mets en congé de mon mouvement et je rejoins aujourd'hui Valérie Pécresse pour faire campagne à ses côtés.

 Dans son projet pour l'Ile-de-France, je retrouve non seulement le souci de justice et l'attention à la personne qui font l'idéal centriste, mais aussi la volonté de donner à ces valeurs une traduction concrète en proposant des solutions originales et pragmatiques.


Il est en effet grand temps d'agir. La multiplication des problèmes quotidiens pèse sur les Franciliens, et d'abord sur les plus faibles d'entre eux. Car lutter contre les inégalités pour relancer l'ascenseur social, c'est d'abord mettre fin à la pénurie de logement, à la sclérose des transports ou au sous-développement de l'alternance. Le temps de trajet, l'accès à une formation de qualité ou les conditions d'hébergement, voilà en effet les premiers des discriminants qui pèsent sur les Franciliens.


À ces maux, nous devons apporter des réponses rapides et concrètes, sans céder à la tentation de l'idéologie. Parce que je me refuse à diaboliser la voiture individuelle que les Franciliens utilisent faute de transports en commun, je soutiens le projet de Valérie Pécresse de créer une voie de plus sur les grands axes de la région pour y faire circuler les voitures propres, les taxis et des bus reliant la banlieue à la banlieue.


Parce que je crois au mérite et à la promotion sociale, je suis favorable à la multiplication des internats d'excellence partout en Ile-de-France, aux bourses de reprise d'études à l'intention des jeunes qui ont quitté l'école pour gagner leur vie ou bien encore à la création d'écoles « Sup de Pro » qui prépareront les bacheliers professionnels à devenir des chefs d'entreprise. La première responsabilité d'une région compétente en matière de lycées et de formation professionnelle, c'est de permettre aux talents de s'épanouir partout, à tout âge et dans toute leur diversité.


Parce qu'à mes yeux, le rôle des pouvoirs publics est de protéger les Français confrontés à la crise, je soutiens l'idée d'un plan de relance régional qui appuiera les efforts du gouvernement au lieu de les freiner par esprit partisan. Nous avons le devoir d'agir ensemble pour préserver nos emplois et préparer la reprise.


Au seuil d'une année qui s'annonce difficile, les Franciliens ont besoin d'une région active et responsable, qui s'engage réellement à leurs côtés au quotidien sans pour autant s'affranchir des principes d'une gestion saine et durable. Je sais qu'ils peuvent compter sur Valérie Pécresse pour agir en ce sens dès mars prochain. Fidèle aux convictions et aux valeurs qui m'ont toujours guidé, je mènerai donc à ses côtés le combat pour construire une Ile-de-France à échelle humaine.

Nicolas About,
Dans Le Figaro du 25 01 10

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas About - dans Vie Politique
commenter cet article

commentaires

sergiozz 28/01/2010 21:16


Politiquement, cela n'a pas tellement d'importance. On sait très bien que Bayrou n'est plus l'homme qui pourra bouter hors de l'Elysée Sarkozy. Ce qui est plus intéressant pour les français qui ne
veulent pas d'un second mandat de Sarko (5 ans pour le pays, c'est déjà beaucoup trop), c'est la relaxe de de Villepin. Une alternative sérieuse à Sarkozy à droite et une gauche capitalisant sa
victoire aux régionales sont des ingrédients pour une défaite de Sarko en 2012. Mais, pour cela, il faudra se battre, il faudra que tous les français qui ne veulent plus du bonimenteur se
mobilisent.


Marc d'Here 29/01/2010 07:20


Je ne crois pas que Villepin soit une  alternative sérieuse à Sarkozy...Mais si ça l'était, je pense que j'aurais davantage à me réjouir de son arrivée au pouvoir que vous. La politique
que mènerait Villepin serait plus proche de ce que je souhaite que de vos attentes!


marc d'HERE 28/01/2010 20:04


Le MoDem est-il en train "d'exploser dans toutes les régions de France", comme le suggère Luc Binsinger ? Ce dernier en sait quelque chose. Président du parti centriste en Meurthe-et-Moselle, il
vient de rejoindre la liste UMP pour le premier tour des élections régionales en Lorraine. "Il faut arrêter la mascarade : je déteste l'amateurisme, les concitoyens attendent des propositions
locales", a justifié Luc Binsinger, qui assure rester président du MoDem de Meurthe-et-Moselle. Selon lui, "le MoDem est en train d'exploser dans toutes les régions de France, notamment en
Pays-de-Loire, en Franche-Comté, en Île-de-France ou en Poitou-Charentes".

Quatre régions où le parti de François Bayrou vient de subir des défections en cascade....

Lepoint.fr

Bayrou de plus en plus seul!