Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 05:04

 

Le Point.fr

 

Dans une interview au "Figaro", la responsable du groupe UMP à Paris affirme vouloir "une opposition à la fois responsable et de combat" dans la capitale.

Nathalie Kosciusko-Morizet, responsable du groupe UMP à Paris, affirme vouloir "une opposition à la fois responsable et de combat" dans la capitale. Nathalie Kosciusko-Morizet, responsable du groupe UMP à Paris, affirme vouloir "une opposition à la fois responsable et de combat" dans la capitale. © ERIC FEFERBERG / AFP

1
22
 

 

 

"Nous allons continuer à porter des projets, des combats, des idées et des propositions tout en sachant que nous sommes dans une situation singulière à Paris", affirme Nathalie Kosciusko-Morizet. Selon NKM, le pouvoir socialiste à Paris est "doublement fragile", en raison du "mode de scrutin particulier", qui "aboutit à une majorité relative, otage des Verts et des communistes". "Ils ont des désaccords profonds sur l'urbanisme, la sécurité ou encore les rythmes scolaires", affirme-t-elle.

Elle compte se battre pour les "questions de sécurité", de fiscalité, "contre l'étranglement programmé des finances municipales annoncé récemment par Manuel Valls". "Mais nous serons aussi une opposition de propositions", dit-elle. "Notre premier combat sera celui des rythmes scolaires. (...) Nous demandons solennellement à l'équipe municipale de mettre en place une concertation avec tous les acteurs dès le mois de mai."

Le Grand Paris à droite

NKM continuera également à demander "l'interdiction des poids lourds et des cars de tourisme les plus polluants à Paris". La chef de l'opposition à Paris affirme également qu'elle a "décidé d'avancer en concertation permanente" avec l'UDI et le MoDem, avec lesquels elle a mené la bataille aux municipales.

Enfin, Nathalie Kosciusko-Morizet regrette que la gauche fasse "mine de vouloir enterrer le dossier" du Grand Paris, après "la déroute des municipales". Selon elle, la maire de Paris Anne Hidalgo "ne manque pas d'air" alors qu'"elle s'est déchirée avec Claude Bartolone, député de Seine-Saint-Denis, dans la perspective de pouvoir cumuler un mandat de maire de Paris et un mandat de président du Grand Paris".

La vague bleue aux municipales a inversé le rapport de force de la future métropole du Grand Paris en faveur de la droite. Elle devrait en prendre la tête lors de sa création, officiellement le 1er janvier 2016.





 

Nathalie Kosciusko-Morizet, responsable du groupe UMP à Paris, affirme vouloir "une opposition à la fois responsable et de combat" dans la capitale, promettant de "combattre les projets de matraquage fiscal, camouflés pendant la campagne" des municipales, jeudi dans une interview au figaro.fr.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lepoint.fr, sourceAFP
commenter cet article

commentaires