Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 14:36

 

De Gilles Norroy...

 

Le psychanalyste Jacques Lacan professait que l’on finissait parfois par devenir ce que son nom signifie.

C’est sans doute ce qui arrive à Arnaud Montebourg avec ses déclarations sur l’Europe de Bismarck que la Chancelière Angela Merkel serait supposée vouloir réinstaurer.

 

Arnaud Monte-Bourg veut s’accrocher à l’esprit de clocher.

Encore quelques jours et il nous parlera des boches et ajoutera « on les aura ».

Il faut s’interroger sur les frustrations personnelles que révèlent ces propos inadmissibles.

 

Depuis plusieurs années Arnaud Montebourg s’emploie à la fois à cultiver un provincialisme appuyé en même temps que des ambitions nationales. Il  s’efforce d’être en même temps un baron local et un chevalier de la rue de Solferino, cumulant sans vergogne, malgré les engagements de son parti, les fonctions de député et de président de Conseil Général.

Sa fête de la rose de Frangy en est chaque année le moment fort, celui où les « people de gauche » vont rencontrer les vrais gens sur fond de graillon et de chants de colonie de vacances.

 

Cette année il avait mis Chevènement à l’honneur (il aurait du en profiter pour le lancer sur l’Allemagne mais ce dernier ne confond pas forcement souverainisme et vulgarité).

Ce qui est attristant pour un socialiste c’est de mêler sa voix à celle de Marine le Pen qui a le même appétit pour les fêtes populaires, l’apéro saucisson bal musette, et la détestation de l’Europe.

 

J’ai gardé des amis au Parti Socialiste. Au-delà des différences politiques les valeurs européennes sont un point de rassemblement des démocrates.

La construction européenne a été marquée par des grands tandems franco Allemand :

Le Général de Gaulle et Conrad Adenauer, Giscard d’Estaing et Helmut Schmidt, François Mitterrand et Helmut Kohl, aujourd’hui Nicolas Sarkozy et Angela Merkel.

On peut observer que de bien des cas ces tandems réunissaient un socialiste et un chrétien-démocrate qui s’honoraient de construire ensemble l’Europe.

 

Qu’Arnaud Montebourg veuille, pour des calculs politiciens, au moment même où la crise peut réveiller de vieilles peurs, détricoter la construction européenne est à la fois pitoyable et dangereux. Il devrait méditer la phrase de François Mitterrand : « le nationalisme c’est la guerre ».

Ceux qui considèrent que l’Europe est un combat essentiel trouveront  toutefois avec l’élection de  Jean-Marie Cavada à la présidence du Mouvement Européen une raison d’espérer.

Ce mouvement rassemble des Européens de tout bord.

 Je me  réjouis d’y retrouver des socialistes qui  sont des  européens sincères.

 

Gilles NORROY

 

Note : le socialiste Hollande a mollement et tardivement condamné les déclarations germanophobes de Montebourg et autres…

Marc d’Héré

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles Norroy - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Aurel 12/12/2011 22:41

Montebourg a vraiment dérapé. Son souverainisme décomplexé est pour ce coup-là insupportable. Enfin Montebourg c'est le fils spirituel de Chevenement aussi.

Elie Arié 12/12/2011 16:11

C'est que, contrairement à toi, je ne suis au service inconditionnel de personne, et il n'y a personne que je ne sois pas libre de critiquer.

Marc d'Here 12/12/2011 18:02



Mon pauvre Elie...Comment peux-tu dire des choses pareilles (d'ailleurs elles n'on aucun sens et n'ont rien  voir avec ce à quoi tu es sensé répondre ...)! Vraiment je ne voudrais pas
être blessant, mais comment faire?...Je te laisse à tes obsessions!



Elie Arié 12/12/2011 10:51

Première grosse gaffe de Hollande, à mon avis, depuis qu'il a été désigné candidat du PS: sa déclaration selon laquelle, s'il est élu, il "négociera un nouveau traité européen", comme s'il avait
davantage de poids pour faire plier l' Allemagne que Sarkozy?

Suit-il les leçons de Sarkozy en 2007, ou de Mitterrand en 1981, selon lesquelles en campagne électorale, on doit promettre tout et son contraire, et ce n'est qu'une fois élu qu'on avise?

Marc d'Here 12/12/2011 16:08



Tu reconnais une faute de Hollande (et c'est vrai qu'elle est énorme, mais pas surprenante, avoues le...Et on en verra d'autres...), mais évidemment tu ne peux t'empêcher d'en profiter pour
critiquer Sarkozy (sans que cela n'ait le moindre rapport). Tu es obesessionnel!



Elie Arié 11/12/2011 15:40

Je crois au contraire qu'après un hyperprésident hyperagité, la France a besoin d'un Président qui prend le temps de la réflexion avant de parler plus vite que son ombre.

Marc d'Here 11/12/2011 17:02



Le Président a pu être un temps celui que tu évoques...Il y a en tous cas longtemps qu'on ne peut plus le caractériser ainsi...D'ailleurs, on retrouve cet argument de moins en moins souvent quand
on discute avec des opposants (et Dieu sait si j'en cotoie!) et même dans les médias d'opposition type Le Monde ou Libération...Et chaque semaine qui passe fait un peu plus oublier celui qui a
ressemblé à ta description...



Elie Arié 11/12/2011 14:34

Manifestement, le discours sarkozo-aubryste du "Hollande mou" ne prend pas.

Marc d'Here 11/12/2011 15:35



Je crois, au contraire, que cette réalité d'un Hollande indécis, flou et mou est devenu une évidence pour la plupart...Reste que certains, et tu en fais peut-être partie, ne sont pas opposés à
avoir un Président ayant ces défauts...Pour l'instant...


Je pense que plus l'élection se rapprochera et plus vous prendrez conscience des dangers pour la France d'avoir un tel président...



Elie Arié 11/12/2011 12:16

Dernier sondage (9 et 10 Décembre): au premier tour, Sarkozy ne tire aucun bénéfice de l'accord de Bruxelles ( -3 %), Hollande gagne 1,5 %, et continue d'écraser Sarkozy au 2 è tour (57% /43%).
L'institut LH2 note que "la candidature de Hollande semble se stabiliser".

http://fr.news.yahoo.com/presidentielle-2012-sondage-exclusif-hollande-toujours-en-t%C3%AAte.html

Marc d'Here 11/12/2011 14:39



Au 2ème tour la différence encore importante entre le socialiste et Nicolas Sarkozy diminue...Tout le monde se souvient de l'époque pas si lointaine (un mois!) où le score prévu tournait entre
62/ 38 et 60/40...Les choses évoluent assez bien, même si j'aurais espéré que cela aille plus vite...Mais je suis toujours impatient!