Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 15:38

 

 

Lepoint.fr du 7 juillet...

 

Les 23 "propositions" de l'UMP sur l'immigration ci-dessous, préparées en collaboration avec le ministre de l'Intérieur Claude Guéant, ont été fournies dans un document aux participants à la convention UMP sur l'immigration, jeudi. Elles ont pour but de nourrir un débat au sein de parti majoritaire sur cette question-clé pour la future campagne et, bien sûr, de préparer le terrain en vue du programme du candidat à la présidentielle.


AXE I - Une réponse globale et concertée à un défi mondial

1- Faire de la gestion concertée des flux migratoires une priorité du G8/G20.

2- Relancer l'Union pour la Méditerranée pour une gestion concertée de migrations.

3- Concentrer l'aide au développement dans les pays du Sahel.

4- Soutenir la création d'une taxe sur les transactions financières pour financer le développement économique.

5- Mener une politique de codéveloppement solidaire approfondie.

6- Créer le VIE senior, qui permet à des jeunes de s'expatrier au service d'entreprises françaises.

7- Coupler l'aide au retour volontaire d'une aide au financement.

 

AXE II - Une Europe qui assume davantage ses responsabilités

8- Donner un véritable pilotage politique à l'espace Schengen.

9- Renforcer les contrôles de l'agence Frontex.

10- Créer une agence européenne de l'espace Schengen, en charge de l'harmonisation des visas européens, des échanges de données sur les demandes de visa et de droit d'asile pour améliorer les procédures et lutter contre le "visa shopping".

11- Créer un poste de commissaire européen en charge de l'Immigration, de l'Intégration et du Codéveloppement.

 

AXE III - Une politique de fermeté et de clarté contre l'immigration illégale

11- Conditionner systématiquement l'obtention de titres à une entrée régulière sur le territoire.

12- Renforcer les capacités des centres de rétention administrative (créer 500 places supplémentaires, il en existe 2 000 actuellement, et porter la durée de rétention administrative de 45 jours à 2 mois).

13- Conditionner au niveau européen le nombre de visas délivrés et l'aide au développement en fonction de la coopération pour le retour des immigrés illégaux.

14- Mettre en place au niveau de l'espace Schengen un système de caution-retour pour les dossiers à risque de visas de courts ou moyens séjours (les services consulaires pourraient demander une caution dans le cas de "dossiers à risque").

 

AXE IV - Une responsabilisation de tous les acteurs pour adapter l'immigration de travail à nos besoins

15- Créer un institut national des études et statistiques qui fusionnerait tous les instituts de statistiques (Insee, Ined, Dares...) sous l'autorité du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Cet institut serait notamment chargé de proposer des pistes pour améliorer le recensement et les études sur l'immigration (coût, démographie...).

16- Créer une conférence nationale sur l'immigration tous les deux ans, avec une évaluation des besoins réels de l'économie, secteur par secteur (l'ensemble des acteurs politiques économiques et sociaux, associatifs et administratifs devraient faire connaître leurs priorités, etc.).

17- Instaurer une immigration de travail qualifié circulaire (créer un lien avec la carte bleue européenne). Créer en lien avec la carte bleue européenne, un CDD de 3 à 5 ans pour des travailleurs étrangers, avec un volet de formation important.

18- Généraliser les contrats d'accueil et d'intégration et faire payer aux employeurs de travailleurs immigrés une partie de ces contrats (formation linguistique et culturelle pour favoriser l'intégration).

19- Expérimenter un système à points (type Canada) uniquement pour l'immigration de travail en fonction des qualités et des atouts des candidats immigrants et en fonction des éventuels besoins en France (critères : compétences linguistiques, études, expérience professionnelle, âge...).

 

AXE V - Une affirmation permanente de l'équilibre des droits et des devoirs

20- Refondre en profondeur les procédures de droit d'asile pour rendre des décisions plus justes et plus rapides. Un délai de 6 mois doit être l'objectif de temps de réponse.

21- Assurer une meilleure répartition locale des nouveaux immigrants grâce à un partenariat entre commune, préfecture et bailleurs sociaux pour équilibrer les origines nationales au sein d'une même zone.

22- Renforcer et généraliser les contrats d'accueil et d'intégration (notamment conditionner le regroupement familial après 2 années de présence sur le territoire, contre 18 mois aujourd'hui, au respect des lois de la République, apprentissage du français dans le pays d'origine...).

23- Conditionner les prestations sociales au respect des obligations scolaires ou de celles des contrats d'accueil et d'intégration et renforcer les sanctions existantes en cas de non-respect.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sommaire 17/07/2011 22:12


L'homme de gauche que je suis ou pense être encore ne trouve rien à redire à ces propositions qui ne sont pas vraiment de nature à chambouler la situation actuelle. Certaines prêtent à sourire
comme le passage de 18 mois à 2 ans pour le regroupement familal ce qui ne changerait pas grand chose.Par contre il n'y a rien sur les mariages faussement qualifiés de "mixtes" qui sont, plus que
le regroupement familial, le vrai problème des pays d'immigration ancienne(la question des mariages au bled des jeunes français d'origine étrangère). Il est vrai que la réponse n'est pas facile.
Les couplets sur le souhait d'une plus grande coopération européenne ne mangent pas de pain sauf qu'ils ont peu de chance de voir le jour tellement les situations nationales sont divergentes.Je
n'ai pas suivi l'actualité de ces derniers jours mais je suppose que les élus UMP du sud de la France auront eu du mal à se retrouver dans ces propositions que le PS pourraient facilement reprendre
à son compte s'il avait le sens des responsabilités sur ce sujet de société majeur.


cellobello 10/07/2011 06:22


Aucun point choquant dans ces propositions. L'axe IV est particulièrement intéressant.

J'apprécie ta revue de presse qui inclue des documents sources. Cela évite de perdre du temps en s'égarant dans les commentaires et interprétations douteuses.

Bon dimanche.


Marc d'Here 10/07/2011 09:02



Bon dimanche à toi aussi



Marc d'Here 09/07/2011 10:28


Le député communiste André Gérin écrit sur son blog: "Non, l'immigration n'est pas une chance pour la France...Aujourd'hui, limiter y compris l'immigration régulière devient vital face à une
situation intenable et explosive dans des centaines de villes populaires".