Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 07:47

 

Je propose,  sous ce titre, une série de trois articles consacrés à la nécessaire affirmation de La Gauche Moderne, dans la période qui vient.  

 

Aujourd’hui,  le 3ème et dernier article : La Gauche Moderne et la présidentielle.

 

 

III- La Gauche Moderne et la présidentielle

 

16 mois nous séparent encore de l’élection  présidentielle. Pourtant, les grandes manœuvres ont commencé et la campagne est pratiquement lancée, même si on ne connaît pas encore de manière certaine tous les candidats,  et si, selon les camps, la situation varie.

 

A l’extrême droite pas de suspense ce sera Marine Le Pen.  A droite Nicolas Sarkozy sera candidat, s’y ajoutera sans doute, à un niveau inférieur,  Nicolas Dupont-Aignan au titre du petit courant souverainiste de droite.

Le centre sera représenté par  François Bayrou pour le centre d’opposition et Jean-Louis Borloo ou  Hervé Morin pour le centre proche de la majorité. Les écologistes auront leur candidat, qui ne sera peut-être pas l'incompétente et très faible Eva Joly.

La gauche aura plusieurs candidats d’extrême gauche et un candidat (ou une candidate) socialiste, qui devrait être logiquement Martine Aubry, même si ce n’est pas la meilleure. Il y aura peut-être aussi un ou deux « divers », pour apporter une touche de folklore.

 

Toute la palette des opinions paraît ainsi bien représentée et le grand match peut commencer.

 

Et pourtant ce n’est pas tout à fait le cas. Il y a un problème et un manque criant à gauche.

 

Si la situation reste celle-là, le citoyen de gauche n’aurait le choix qu’entre l’irréalisme de l’extrême gauche  et l’immobilisme du PS. Entre la promesse que demain sera comme hier (ou même avant-hier), avec Martine Aubry et  la semaine des 4 jeudis que leur proposent Besancenot et Mélenchon.

 

On ne peut laisser le citoyen de gauche devant ce seul choix, désespérant.

                                                                                                                                         

La  gauche ce n’est pas seulement cela. Ce n’est pas seulement l’antisarkozysme et l’antilibéralisme, systématiques, ce n’est pas seulement l’archaïsme et la défense des droits acquis., ce n'est pas seulement l'augmentation continue des dépenses publiques et des impôts.  C’est aussi le réalisme, c’est aussi l’innovation;  c’est rechercher l’efficacité économique, parce que c’est elle qui conditionne la solidarité, c’est vouloir la « réforme juste » s’exprimant dans un  projet capable de répondre à la fois aux besoins de réforme de la France comme aux attentes de justice des Français,  un projet qui  associe les dynamiques individuelles et les régulations collectives,  la liberté et la responsabilité. Il faut que cette autre gauche se fasse entendre. 

 

Au sein de La Gauche Moderne, on a commencé à en débattre. L’idée qu’il faudra, à l’occasion de cette  pré- campagne, aider à rassembler les innovateurs de gauche, faire entendre leur voix,  porter leurs objectifs et leurs propositions, s’impose…Mais,  doit-on aller plus loin ?  Peut-on s’engager davantage ?

 

A titre personnel, je défends, l’idée que  La Gauche Moderne, doit  présenter un candidat à l’élection présidentielle. Un candidat capable de s’adresser  à tous ceux  qui se reconnaissent dans un centre gauche réformateur, les proches des radicaux de gauche et ceux qui auront soutenu Manuel Valls dans les primaires du PS et se retrouveront orphelins,  les blessés de l’ouverture qui ont approuvé la volonté de changement du Président mais regretté son oubli de la justice, les déçus d’un parti socialiste qui prétend vouloir la justice sociale, mais a abandonné toute volonté de changement qui en est pourtant la condition,    tous ceux qui se reconnaissent et mettent leur espérance dans cette autre gauche, réaliste et  moderne, et qui, s’ils ne trouvent pas de candidat répondant à leurs vœux se réfugieront dans l’abstention ou choisiront de voter, faute de mieux, pour des centristes flous et sans consistance.

 

Un candidat issu de nos rangs, aurait la légitimité de s’adresser à eux et de se proposer à leurs suffrages, et en l’absence de tout autre candidat porteur de ces idées, il en aurait le devoir.

 

Pour être plus précis encore, mais est-ce bien nécessaire,  je dirais que je souhaite (et je ne suis pas le seul) que Jean-Marie Bockel, décide d’être candidat à l’élection présidentielle.

 

Parce que je suis lucide, je sais que cette décision n’est pas facile à prendre et je comprends qu’il poursuive sa réflexion, mais parce que je sais cette candidature nécessaire j’ai bon espoir…

 

Marc d’Héré

 

En attendant la décision de Jean-Marie Bockel,  j’ai, pour ma part,   décidé (mais c’est plus facile) de proposer à La Gauche Moderne d’être son candidat aux élections législatives de Juin 2012, dans la 8ème circonscription de Paris (12ème arrondissement).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans La Gauche Moderne
commenter cet article

commentaires

Elie Arié 24/01/2011 12:35


Bayrou, Morin, Borloo, Bockel: décidément, la "gauche de la droite" sera très encombrée, aux prochaines présidentielles...Pour se partager combien de voix? Les scrutateurs sont-ils équipés d'un
microscope électronique?


plus que 2 ans 23/01/2011 16:52


"il faut montrer aux électeurs de gauche et du centre que la justice sociale n'est pas dans l'immobilisme et le retour en arrière. "

J'avoue que je m'amuse beaucoup à la lecture de ces commentaires. Vous regrettez maintenant d'avoir participé à ce gouvernement qui a détruit les droits sociaux et qui a pris des mesures pour
augmenter les injustices dans le pays et vous voulez nous faire croire que vous défendez la justice sociale.


Marc d'Here 23/01/2011 17:31



Oui, c'est une évidence,  La Gauche Moderne défend la justice sociale.


Je me demande bien quel droit social aurait DETRUIT le gouvernement Fillon...Je dirais plutôt qu'il en a sauvé comme les retraites, ou créé comme le RSA...



Elie Arié 23/01/2011 16:24


À noter qu'une candidature Bockel pourrait avoir l'effet inverse de celui escompté: elle pourrait aussi empêcher Sarkozy d'être présent au 2 ème tour...ce qui n'est nullement exclu!


Elie Arié 23/01/2011 01:05


Si la candidature soi-disant de gauche de Bockel a pour but d'empêcher le PS de passer le premier tour en lui prenant quelques voix, il faudrait vraiment qu'entre Le Pen et le candidat du PS, ça se
joue à 0,5% près, le score que ferait Bockel.


Laurent 22/01/2011 16:48


Les présidentielles sont un moment incontournable de la vie politique française. Vu la posture du parti socialiste, il faut montrer aux électeurs de gauche et du centre que la justice sociale n'est
pas dans l'immobilisme et le retour en arrière. Je suis tout à fait d'accord avec l'analyse de Marc et apporterai mon entier soutien à Jean-Marie Bockel s'il se décide pour cette aventure.


Marc d'Here 22/01/2011 16:54



Merci.  La première surprise passée, nous somme je crois, de plus en plus nombreux, si j'en crois les mails que je reçois, à soutenir cette candidature. Faisons-le savoir.



plus que 2 ans 22/01/2011 15:46


"Nous sommes un parti de gauche et nous nous adressons à la gauche."

Quand on est un parti de gauche, un vrai, on ne gouverne pas avec Sarko et toute sa bande. C'est trop tard de tenter de vous démarquer maintenant. Mais, je vois que certains se contentent de 1 %
des voix, tant mieux car il ne fera guère mieux. La gauche moderne est un groupuscule sans aucun avenir politique.


Marc d'Here 22/01/2011 16:27



Au gouvernement ou pas nous sommes et nous restons un parti de gauche.Cela vous ennuie, mais c'est la réalité c'est pourquoi nous nous adressons d'abord à la gauche.


Quand à vos prévisions sur notre avenir!.... 



Elie Arié 22/01/2011 14:13


Il est certain qu'une candidature de Bockel est la dernière occasion, pour la Gauche Moderne, de prouver qu'elle existe encore: ce n'est pas le 37 ème rapport demandé à Bockel sur la prévention de
la délinquance qui fera la "une" des journaux.

Mais pour combien de temps? Après les Présidentielles, même si Bockel frise le score historique de 1%, quel avenir pour LGM ? Le dernier qui part sera prié d'éteindre la lumière...

Les plus belles aventures ont toujours une fin...surtout celles qui n'ont jamais commencé.


Marc d'Here 22/01/2011 14:30



La mission de Bockel sur la prévention de la délinquance n'est PAS UN RAPPORT! Mais, je vois que tu ne peux t'empêcher de mentir...


Depuis que tu annonce avec gourmandise la fin de LGM! Nous sommes toujours là...et pleins de projets! 



Pancrazi 22/01/2011 08:09


D'accord avec MDH, c'est la seule façon d'exister en politique. Nous sentons tous que quel que soit le résultat de la présidentielle LGM est à un tournant et qu'une initiative s'impose. Mais deux
conditions doivent être remplies : 1)délaisser pour un temps les grands concepts et Intervenir quasi systématiquement sur tous les sujets du quotidien : transports, taux du livret d'épargne, garde
à vue, mariage homo,crédit à la consommation...sans craindre de sortir des sentiers battus, autrement dit ne pas hésiter à rompre avec le politiquement correct s'il y a lieu. 2)Etre conscient des
difficultés matérielles : fiancement, signatures, organisation...
Certains prédisent 1 à 2 %, pourquoi pas, ce serait un bon départ. Gérard Pancrazi.


Marc d'Here 22/01/2011 09:19



Merci. Je transmets à Jean-Marie Bockel.



plus que 2 ans 21/01/2011 22:52


J'ai beaucoup de mal à comprendre cette volte face. Vous n'arrêtez pas d'encenser le bilan de Sarko et vous ne le soutiendriez pas au 1er tour de l'élection présidentielle. Etonnant ! Vous avez
muri et vous vous rendez compte en définitive que le bilan de Sarko, ce n'est vraiment pas terrible. Mais, Jean-Marie Bockel fera à tout casser 1 à 2 % des voix. Je rigole.


Marc d'Here 21/01/2011 23:42



 Nous sommes un parti de gauche et nous  nous adressons à la gauche. Nous voulons que l'électeur de Gauche ait un autre choix que l'irréalisme de l'extrême gauche ou le
conservatisme du PS. Il doit pouvoir voter pour une gauche réaliste, réformiste et moderne.



Marc d'Here 21/01/2011 12:27


Pour ne pas laisser à l'électeur de gauche le choix qu'entre l'irréalisme de l'extrême gauche et l'immobilisme du PS, Jean-Marie Bockel, président de La Gauche Moderne, doit être candidat.