Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 08:37

 

De Philippe PEJO, parti Radical...Voir sur son site...

 

Le nouveau gouvernement de la France est nommé. Il sera apprécié ou critiqué sur ses actes.

 

 Le programme présidentiel est connu. S’il est appliqué, il ne sera pas bon pour la France.

 

Les prochaines élections législatives en décideront.

 

Au sein de ce gouvernement, Laurent Fabius devient numéro deux, en qualité de « Ministre des affaires étrangères » et non pas « Ministre des affaires étrangères et européennes » comme ses prédécesseurs. Ce retour à une dénomination passée n’est pas neutre. Les affaires européennes redeviennent donc des affaires étrangères : un signal négatif regrettable à l’endroit de nos partenaires européens, en pleine crise inégalée de la dette européenne.

 

La nomination d’un ancien Premier Ministre au Quai d’Orsay est pourtant une bonne nouvelle pour la force de notre diplomatie, mais choisir Laurent Fabius à ce poste pose problème quand on se souvient de son opposition farouche à l’Europe. En effet, M. Fabius a une responsabilité historique dans le basculement de la France vers le « non » au référendum de 2005 avec le mirage d’un « plan B » inexistant. Cette rupture a durablement plongé l’Europe dans la tourmente, l’a ralentie et a par conséquent contribué à aggraver la crise actuelle.

 

Pour notre part, nous, radicaux, sommes des Européens convaincus pour construire une Europe forte et unie. Nous ne pouvons pas nous reconnaître dans des projets euro-sceptiques de conviction ou de stratégie. Nous serons particulièrement vigilants sur ce sujet.

 

De manière générale, si ce gouvernement est effectivement paritaire et représente les Outre-Mer, ce qui va dans le bon sens, il ne fait cependant aucune ouverture, ni sur la société civile, ni sur des personnalités venant d’autres horizons politiques. On est loin du rassemblement républicain annoncé par le nouveau Président de la République.

 

Heureusement, la nomination d’une ministre déléguée pour la Francophonie, demandée par les radicaux depuis deux ans est une bonne nouvelle. A cet égard, je félicite Yamina Benguigui et lui souhaite plein de succès dans ses nouvelles fonctions.

 

 

Retrouvez cet article sur le site de Philippe Péjo : www.philippepejo.fr

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans Vie Politique
commenter cet article

commentaires

Pascal Sauget 09/07/2012 19:01

Bonjour,

Un petit mot pour vous dire la raison pour laquelle, en toute conscience, je ne suis pas allé voté. 80 % des lois votées par le parlement ne sont en faut que l'application des directives
européennes. En effet, 100 pages par jour de réglementation européenne nous tombe sur le dos et entre les compétences exclusives de la Commission européenne, les compétences "partagées", les
compétences de coordination ou de coopération, nos gouvernants ne décident presque plus de rien. De droite, comme de gauche, nous sommes tenus d'obéir à la Commission européennes. Par exemple,
comme pour l'introduction des OGM alors que 85 % des français étaient contre, nous avons du payer 150 000 euros de pénalités par jour de retard. Bref, les précédents présidents ont accepté des
transferts massifs de souveraineté alors que, le chef de l'Etat, de par le texte "sacré" que représente la constitution, lui assigne pour tâche d'être le garant de la souveraineté et de
l'indépendance nationale. Il y a un hic quelques part, et sans être évidemment un spécialiste du droit constitutionnel, dans mon coeur, je crois que cela devrait être aussi cela, le crime de Haute
Trahison.
En outre, j'ai eu l'opportunité de visionner sur internet le débat que vous avez bien voulu avoir avec François Asselineau et je vous en remercie sincèrement. Vous au moins, vous acceptez de
débattre avec lui. Sachez aussi, que je respecte sincèrement vos idées. Par contre, je voulais absolument vous dire que je me suis senti blessé et humilié par votre attitude physique en levant les
yeux au ciel quand François a employé, je crois, le terme de viol, en parlant du fait que la constitution avait, malgré le NON au référendum, été adoptée. Votre attitude physique me laisse à penser
que, selon vous, ce n'est pas si grave. Et bien, je souhaite partager avec mon ressenti sur cette affaire. La souveraineté, selon la constitution appartient AU PEUPLE et le Président n'est que le
mandataire du peuple. C'est un héritage, vous le savez certainement, de la révolution, en opposition à la souveraineté de droit divin. A titre personnel, je me suis senti humilié et violé et la
classe politique a perdu à ce jour, pour moi, tout crédit. Je n'arrive pas à comprendre comment vous OSEZ vous regarder dans la glace. A votre place, en toute sincérité j'aurais HONTE d'un tel
geste qui était un mépris ouvert et frontal pour le peuple et la démocratie. Et vous, cela ne vous semble pas important ! Nous abandonnons notre souveraineté et notre indépendance et vous semblez
satisfait ! Êtes-vous devenus tous fous ? "La patrie est le seul bien de ceux qui n'ont plus rien... "
Pascal SAUGET

laurent 13/06/2012 08:54

"fabius, son opposition farouche à l'europe et sa responsabilité historique dans le basculement vers le NON" --> c'est vraiment se moquer du monde !!! si fabius a été pour le NON en 2005, c'est
uniquement parce qu'il a voulu surfer sur l'opinion populaire majoritaire !! quant à le rendre responsable du NON, c'est vraiment prendre les français pour des cons et nier l'intérêt que ces mm
français ont manifesté en participant à nombre de réunions locales pour s'informer sur le sujet !!! fabius ne s'est pas offusqué du fait que l'on piétine ce NON en imposant 2 ans plus tard le
traité de lisbonne ! vous ne vous en offusquez pas davantage, vous les soit-disant démocrates !! bande de rigolos, va !!!