Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 11:51

 

Dimanche 23 octobre, 20 heures 05, palais présidentiel.

« Vous venez de l’entendre, le Président de la République a démissionné. Alors que l’on attendait une confirmation de sa candidature à un deuxième mandat, il vient de créer la surprise en annonçant qu’il renonçait à exercer sa fonction. Nous vous invitons à regarder de nouveau la fin de l’intervention du Président de la République. »

L’image du Président, quelque peu solennelle, revint à l’écran :

« Si la France n’est pas encore sortie de la crise, elle en a pris le chemin et s’avère plus forte qu’elle ne l’était il y a quatre ans, pour affronter l’avenir… »

 

Voilà de quelle manière commence «  La déclaration du Président », livre de fiction  mais aussi de réflexion politique, que j’ai récemment terminé et que publient les « éditions de Passy ».  

Pour des questions de distribution, ce livre ne sera en librairie que dans le courant du mois d’août prochain.  

Je dispose déjà  de quelques centaines d’exemplaires, que je peux vous proposer en avant-première.

Les personnes intéressées peuvent m’écrire à ies1@hotmail.fr  Je leur adresserai un ou plusieurs exemplaires, à des conditions privilégiées.

Amitiés.

Marc d’Héré

 

La déclaration du Président. Une fiction politique ? de Marc d’Héré, 190 pages, publié en mai 2011,  aux Editions de Passy

Rappel : voir sur le même blog : Plus belle la gauche, de Marc d’Héré et Gilles Casanova : http://marcdhere.over-blog.com/article-plus-belle-la-gauche-pour-une-gauche-moderne-de-marc-d-here-et-gilles-casanova-48892326.html

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans Personnel
commenter cet article

commentaires

Pierre 23/07/2014 00:32

Quelque soit le Président, nous entendons un discours rassurant et pourtant la situation de la France ne s'améliore pas. Rien d'étonnant, la seule façon efficace de redresser notre pays serait de
mener une vraie révolution dans notre droit du travail, dans notre droit fiscal de sabrer dans les administrations qui doublonnent, jusqu'à engendrer la paralysie. Mais qui aura le courage et la
persévérance nécessaire ?

Elie Arié 16/06/2011 10:51


Excellent, le bouquin; témoignant d'une grande connaissance du fonctionnement du monde politique, et avec un coup de théâtre final qu'on croit avoir deviné...mais ce n'est pas ça.


Elie Arié 11/06/2011 09:50


Pour rester dans la politique-fiction...

Jeudi 30 Juin 2011, 17 h 28 : La dépêche vient de tomber : le procès de DSK est annulé, la victime présumée ayant renoncé à témoigner (sans doute à la suite d’un arrangement financier) ; aussitôt,
celui-ci vient de déposer sa candidature aux primaires du PS, dans les délais.

Réunion d’urgence du bureau du PS.

Cambadélis – « On repart comme avant, rien n’est changé ; il faut maintenant que ces primaires redeviennent des primaires de confirmation, comme c’était prévu au départ »

Aubry –« Ah, non, trop tard ! J’ai annoncé hier ma candidature sur TF1, je ne peux plus reculer »

Cambadélis –« Et le pacte de Marrakech, qu’est-ce que tu en fais ? Tu crois que tu as la moindre chance, si tu passes pour une femme sans parole ? »

Moscovici –« Je vais quand même attendre le prochain sondage, je ne peux pas passer mon temps à présenter puis à retirer ma candidature ! »

Valls –« J’allais le dire ! Je ne crois pas aux sondages –aucun de nous ne croit aux sondages, nous ne cessons de le répéter, n’est-ce pas, Ségolène- mais je propose que nous arrêtions notre
décision en fonction du résultat du prochain ».

Montebourg –« Alors, la démondialisation, ce n’est encore pas pour cette fois-ci ? »

Royal –« C’est quand même idiot : je devais rencontrer DSK à son passage à Paris, pour savoir quel poste il me promettait en échange de mon retrait ; je ne vais quand même pas me retrouver encore
dans les Poitou-Charentes, j’en ai soupé ! »

Hollande- « À propos de souper : si je comprends bien, je peux me remettre à bouffer normalement ? »

Cambadélis –« Quand même, il faut le reconnaître : la Justice américaine, elle est remarquable ! »

Tous les autres, en chœur - « Je n’ai plus confiance dans la Justice de ce pays ! ».