Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 14:13

 

Chronique irrespectueuse d'Hugues Serraf, que je reprends de son  blog "Commentaires et Vaticinations".

 

Etre un « bon catholique » est un jeu d'enfant. Et je ne parle pas de votre bon catholique « standard », qui mange du cabillaud le vendredi, s'abstient de travailler le dimanche, se confesse à l'occasion, assiste régulièrement à la messe, ne convoite pas la femme du voisin et ne fait l'impasse sur aucune célébration majeure…

Non, je parle ici du catholique de compétition : celui qui s'investit dans les affaires de sa paroisse, enchaîne les retraites studieuses en monastère ou les pèlerinages à Lourdes, se couvre littéralement la tête de cendres le lendemain du Mardi-Gras et trouve toujours le moyen, en dépit d’une existence exemplaire et intégralement dédiée au respect de la parole du Seigneur, d'avouer au moins un péché véniel à son directeur de conscience par semaine…

Le très bon catholique, donc… Mais ça reste un jeu d'enfant. D'enfant de chœur, même.

 

 

Etre un bon musulman, c'est presque aussi facile. Cinq courtes prières par jour, éventuellement regroupées en une session unique les jours où vous êtes à la bourre. Pas de porc, pas trop d'alcool (pas d'alcool du tout, c'est réservé au musulman d'excellence qui fait la course avec le catholique de compétition) et, si possible (ce qui le devient d'ailleurs de plus en plus depuis l'arrivée du low-cost, l'avion ayant pas mal contribué au développement de l'islam dans le monde), au moins une fois dans sa vie, un séjour à la Mecque…

Trop fastoche, d'être un bon musulman, voire un très bon musulman.

 

Maintenant, être un bon juif, même un bon juif « standard », c'est une autre paire de manches. Ah, mais je vous vois venir et vous pensez sans doute qu'il suffit de se coiffer du même chapeau à larges bords que Delon et Belmondo dans « Borsalino » (d'un borsalino, quoi !), de se promener avec une épaisse redingote de laine sombre en plein mois de juillet et d'éviter soigneusement le Justin Bridou pour réussir le test… Quelle naïveté ! Pour être un authentique bon juif, il faut en réalité respecter à la lettre 613 prescriptions dont les multiples interdits alimentaires popularisés par « La vérité si je mens »  ne sont qu'une microscopique partie. 613 prescriptions dont l'observance absolue vous contraindrait, si elle était humainement possible, à passer vos journées à marmonner vos louanges à l'Eternel sans interruption ― de la prière du lever à la prière du coucher.

 

Bon, il existe bien quelques prescriptions suffisamment passe-partout pour qu'un catholique ou un musulman, même médiocrement doué, ne soit pas trop décontenancé s'il décidait de participer à cette émission de téléréalité où les gens échangent leur vie le temps d'un week-end et qu'il se  retrouvait immergé dans une famille de juifs orthodoxes du XIXe arrondissement (ça marche aussi avec d'autres arrondissements, mais cette précision vous permet de vivre la chose truc plus intensément). C'est sûr, « ne pas tuer », « ne pas voler », « respecter son père et sa mère », même un bouddhiste s'en tirerait avec les honneurs  ― et Dieu sait pourtant à quel point les bouddhistes méprisent les honneurs.

Mais pour le reste, accrochez-vous …

 

   Pour lire la suite vous pouvez vous reporter au blog "Commentaires et Vaticinations"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hugues Serraf - dans Laïcité et religions
commenter cet article

commentaires

cellobello 30/10/2010 14:21


Ce libéral de gauche nous fait une belle démonstration de l'art de conjuguer critique, valeurs fondamentales et humour.
Un humour juif qui nous donne l'impression d'être plus intelligents en le lisant...donc:merci.