Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 15:05

 

LGM

MH 1

 

Communiqué

 

Pour une mission « Justice-Sécurité »

 

 

 

Les difficultés de la lutte contre la violence et l’insécurité, les turbulences de ces derniers au sein de la justice et de la police, les antagonismes entre ces deux institutions essentielles dont le manque de moyens est patent, les lois successives souvent ni nécessaires ni efficaces,  les projets de réformes partielles qui sont établis sans cohérence entre eux, montrent qu’une réflexion  approfondie  est nécessaire, pour l’ensemble « justice et sécurité ».

 

Cette réflexion, qui  doit intervenir dans le cadre d’une large concertation entre  les administrations concernées, les organisations syndicales, les partis politiques, les associations,  avec la participation d’universitaires, de personnalités indépendantes, des anciens ministres de la justice et de l’intérieur, ne peut être menée par les ministres en charge de ces secteurs, concentrés, comme il se doit, sur l’action quotidienne.

 

Cette tâche pourrait relever d’une mission  temporaire confiée à une personnalité qualifiée, politique, car le sujet l’est à l’évidence,  compétente dans ces deux domaines pour en avoir une expérience concrète, et  qui remettrait ses conclusions en mars de l'an prochain.

 

Avocat de formation, récent secrétaire d’Etat à la justice,   spécialiste reconnu et praticien des questions de sécurité en tant que maire d’une grande ville de France, chargé de deux missions sur la prévention de la délinquance, Jean-Marie Bockel, président de La Gauche Moderne,  serait particulièrement qualifié pour mener à bien cette mission.

 

Marc d’Héré

Membre du Comité Permanent de La Gauche Moderne, chargé du « Projet »

 

Auteur, avec Gilles Casanova, de « Plus belle la gauche », éditions de Passy

Candidat de La Gauche Moderne, aux prochaines élections législatives dans la 8ème circonscription de Paris (plus grande partie du 12ème arrondissement)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans Justice - sécurité
commenter cet article

commentaires

Marc d'Here 14/02/2011 17:19


Le garde des Sceaux, Michel Mercier, a dénoncé lundi des "carences manifestes" dans le suivi du principal suspect du meurtre de Laetitia et prévenu qu'il prendrait ses "responsabilités dans les
toutes prochaines heures" pour prononcer des sanctions.


cellobello 14/02/2011 15:07


J'ai entendu des magistrats affirmer qu'ils n'étaient pas concernés par l'évaluation de la dangerosité des criminels. Ils étaient seulement là pour appliquer la loi.
Une bureaucratisation de la justice, en quelque sorte.
Il y fort longtemps, alors que j'effectuais un stage auprès d'un juge d'application des peines, la question déterminante que se posait le juge avec les membres de la commission décidant des
libertés conditionnelles, était celle de la dangerosité des intéressés.


Marc d'Here 14/02/2011 15:21



Eh oui!



Marc d'Here 14/02/2011 11:44


Les Français soutiennent fortement l'exigence d'une responsabilité accrue des magistrats défendue par Nicolas Sarkozy au lendemain du meurtre de la jeune Laëtitia, selon le sondage réalisé par
l'Ifop pour Le Figaro les 10 et 11 février. Les personnes interrogées sont 62 % à réclamer des sanctions à l'encontre des juges qui commettent des erreurs d'appréciation aux conséquences
dramatiques, comme la sous-estimation du danger de récidive d'un condamné. L'opinion considère que les magistrats qui commettent des fautes doivent rendre des comptes comme tout un chacun. Seuls
31% des sondés s'opposent à une responsabilité accrue du corps judiciaire en invoquant la liberté d'appréciation du juge et le risque inhérent à toute décision de justice.

En refusant d'admettre que la justice est laxiste et qu'elle doit accepter sa responsabilité, la gauche va se décrédibiliser encore davantage.


Marc d'Here 14/02/2011 08:31


Consulter le site de La Gauche Moderne

http://www.lagauchemoderne.com/accueil.html


cellobello 11/02/2011 19:33


"Vos échanges , c'est l'aveu de l'échec de la politique sarkoziste dans le domaine de la justice. Mais comme c'est l'échec dans les autres domaines, s'il faut créer une mission par secteur, on se
demande bien à quoi sert ce gouvernement ! Plus que 451 jours à supporter cet incapable et tous ceux qui l'ont soutenu. Espérons que les français éliront une personne sérieuse qui ne sera pas la
risée du monde entier."

Ca se passait comment, avant Sarkozy?

Quelques mois après le dernier gouvernement de gauche, en 2002, j'ai entendu Lebranchu énoncer avec un ton très revendicatif, tous les moyens en personnel et en matériel qui manquaient au ministère
de la justice et dans les prisons. Aux listes habituelles, elle ajoutait des psychiâtres dans les prisons en affirmant que tant que cette décision ne serait pas prise, la délinquance continuerait à
augmenter.
Elle a oublié de dire, par anticipation,que c'était l'échec de Sarkozy.
On pourrait parler de la même façon du très digne Badinter.


plus que 451 jours 11/02/2011 17:21


Vos échanges , c'est l'aveu de l'échec de la politique sarkoziste dans le domaine de la justice. Mais comme c'est l'échec dans les autres domaines, s'il faut créer une mission par secteur, on se
demande bien à quoi sert ce gouvernement ! Plus que 451 jours à supporter cet incapable et tous ceux qui l'ont soutenu. Espérons que les français éliront une personne sérieuse qui ne sera pas la
risée du monde entier.


Marc d'Here 11/02/2011 17:54



Il faut une majuscule à Français!


Au fait, un sondage lui fait gagner 4 points...



cellobello 11/02/2011 15:19


"Il faudrait qu'on lui confie cette mission, permettant de faire discuter ensemble tous les acteurs et de proposer des solutions..."

C'est certain qu'une mission donne une position d'extériorité au gouvernement plus adaptée à une conférence de consensus.


Marc d'Here 11/02/2011 15:33



Oui, c'est ce que nous pensons...



cellobello 11/02/2011 12:32


"F-S. Comment sortir du conflit « par le haut » ?

J.-M. B. Il nous faut d’abord mettre en œuvre une « conférence de consensus » pour répondre enfin aux questions laissées sans réponse : par exemple, le statut du parquet ou la procédure pénale.
Ensuite, je propose d’organiser un Grenelle de la justice et de la sécurité afin que tous les acteurs puissent discuter ensemble et surmonter les incompréhensions mutuelles et les propositions
stériles. Il faut sortir de l’opposition caricaturale entre justice et police et favoriser leur coopération sur le terrain. Cela se pratique déjà au quotidien dans certaines collectivités en
matière de prévention de la délinquance."

Ca va être difficile sans Secrétaire d'Etat, puisqu'il n'a pas été remplacé.


Marc d'Here 11/02/2011 13:59



Il faudrait  qu'on lui confie cette mission, permettant de faire discuter ensemble tous les acteurs et de proposer des solutions...



Marc d'Here 11/02/2011 10:55


Jean-Marie Bockel dans France-Soir:


FRANCE-SOIR Comprenez-vous la « révolte » des magistrats, qui sont aujourd'hui dans la rue ?

JEAN-MARIE BOCKEL Je la comprends. Il y a un véritable malaise dans le domaine de la justice. Le discours de Nicolas Sarkozy à Orléans a pu créer un sentiment d’amalgame, de généralisation, et les
magistrats se sont sentis atteints dans leur dignité. Mettre en cause tel ou tel corps d’Etat n’apporte rien. L’affaire Laëtitia est trop grave pour laisser place à un corporatisme, ou chercher un
bouc émissaire. Il faut réduire le fossé d’incompréhension qui sépare aujourd’hui l’exécutif et les magistrats et sortir de ce débat par le haut.


F-S. Comment sortir du conflit « par le haut » ?

J.-M. B. Il nous faut d’abord mettre en œuvre une « conférence de consensus » pour répondre enfin aux questions laissées sans réponse : par exemple, le statut du parquet ou la procédure pénale.
Ensuite, je propose d’organiser un Grenelle de la justice et de la sécurité afin que tous les acteurs puissent discuter ensemble et surmonter les incompréhensions mutuelles et les propositions
stériles. Il faut sortir de l’opposition caricaturale entre justice et police et favoriser leur coopération sur le terrain. Cela se pratique déjà au quotidien dans certaines collectivités en
matière de prévention de la délinquance.

Propos recueillis par Julie Mendel C'est sur France Soir !


Marc d'Here 11/02/2011 08:18


Le Premier ministre a fait un commentaire que je peux reprendre à mon compte tant il est juste et sobre:

François Fillon a loué jeudi soir la "capacité d'écoute, de dialogue", et la "franchise" de Nicolas Sarkozy au terme de sa prestation dans Paroles de Français sur TF1.

"Nos concitoyens ont pu mesurer combien le volontarisme du président de la République s'ancrait dans les réalités françaises. (...) La proximité de Nicolas Sarkozy à l'égard des préoccupations
quotidiennes des Français souligne sa capacité d'écoute, de dialogue et sa franchise", affirme le Premier ministre dans un communiqué.

Selon M. Fillon, les priorités des Français se confondent avec celles du chef de l'État : "Assurer la sécurité, rapprocher la justice du citoyen, défendre et créer des emplois, renforcer la
solidarité." Affirmant que, pour Nicolas Sarkozy, "la protection des Français et l'action réformiste sont complémentaires", il assure que "le gouvernement s'emploiera à mettre en oeuvre les
priorités annoncées ce soir".