Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 11:17

 

La  6ème journée de protestation et de défilés contre la réforme des retraites a été un échec. Le nombre de grévistes a été très faible et la mobilisation des salariés diminue dans de fortes proportions.

Depuis la rentrée le mouvement s'effrite gravement. Un million cent mille manifestants hier c’est exactement le même nombre que le 7 septembre, mais avec un afflux d’adolescents alors qu’il n’y en avait pas le 7 septembre. Le nombre de salariés diminue donc. Dans le même temps le nombre de grévistes est quasiment divisé par deux.

 

Les syndicats qui ont toujours conservé une position ambigüe, mi chèvre mi-chou, n’ont pas été à la hauteur de l’enjeu. Ils ont déçu aussi bien les radicaux qui leur ont reproché de ne pas oser aller au-delà des sempiternelles et archaïques «  grandes journées unitaires de grèves et  de manifestations », et les plus modérés qui constatent que tout cela ne débouche sur rien et que, pour ne pas perdre la face, Thibault et Chérèque leur demandent, sans aucune chance de réussite, de perdre journées de salaires après journées de salaires ! Les syndicats sont à la fois lâchés et débordés.

La CFDT notamment, sous la direction de François Chérèque, piètre secrétaire général, a dérivé. Collant à la CGT jusqu’à perdre toute spécificité et tout intérêt, affichant une volonté de dialogue mais refusant de rencontrer le ministre du travail, et de répondre au dernier appel de François Fillon, niant avec une mauvaise foi évidente les avancées réalisées par le gouvernement, disant rejeter les débordements mais laissant les routiers et les chimistes CFDT être en pointe dans toutes les opérations illégales de blocage…Elle se retrouve dans une triste situation.

 

Les socialistes, très divisés sur ce sujet (comme sur d’autres), ont été inexistants… se contentant de hurler avec les loups, d’attaquer systématiquement le Président de la République, de faire  de l’obstruction au Parlement, d’appeler les adolescents à descendre dans la rue et se gardant bien de faire des propositions sérieuses. Ils attendent, ne prendront aucune initiative, mais suivront ceux qui crient le plus fort !

 

Le  gouvernement lui,  est  resté calme et serein, il  a longuement débattu avec les organisations syndicales (quand elles le voulaient bien), puis avec les parlementaires à l’Assemblée Nationale et au Sénat, et, ouvert aux critiques et aux propositions, a fortement amélioré son texte (pour plusieurs milliards d’Euros) dans le sens d’une plus grande équité. Et il n’est pas impossible qu’il ait encore un dernier geste.  Mais Fillon et Borloo  sont incapables depuis plusieurs jours d'assurer l'approvisionnement en essence. Leur incompétence et leur mollesse vont coûter de nombreux emplois!  

Alors, et maintenant ?

S’ils sont sages, les syndicats arrêteront les grèves et manifestations nationales (peut-être une dernière encore !), tout en prétendant qu’ils continuent la lutte avec « de nouvelles formes » plus décentralisées…etc…etc….  Ils laisseront les blocages s’effilocher puis disparaître. Ils lâcheront les syndicats radicaux,  les étudiants et les lycéens manipulés par l’extrême gauche,  qui eux poursuivront quelque temps les manifestations violentes et de plus en plus minoritaires. En fait  ils abandonneront !

C’est ce qu’ils auront de mieux à faire. Il y a bien l’autre hypothèse, consistant à  poursuivre le mouvement et à  se radicaliser, mais je ne  veux pas l’ envisager.

 

Le gouvernement, le nouveau qui sera nommé par Nicolas Sarkozy, on l'espère bien différend de l'actuel (!) aura à cœur sans doute d’offrir une porte de sortie et une nouvelle perspective aux syndicats, en leur proposant une grande consultation sur « l’emploi des jeunes», qui est un sujet important, essentiel,  lié dans une certaine mesure à celui des retraites et qui nous préoccupe tous.

 

Espérons que les syndicats sauront saisir cette perche.

 

 

Marc d’Héré

 

Sur ce blog, se poursuit le suivi et le commentaire en direct des trois journées 18, 19 et 20 octobre. Vous pouvez vous y reporter :

18,19, 20 Octobre, les trois « glorieuses » ou les trois « piteuses » : http://marcdhere.over-blog.com/article-18-19-20-octobre-les-trois-glorieuses-ou-les-trois-piteuses-en-direct-suite-59198052.html

 

 Voir aussi :

Mensonges syndicaux et socialistes ?  http://marcdhere.over-blog.com/article-mensonges-syndicaux-et-socialistes-58905688.html

 

 

                                                  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans démocratie
commenter cet article

commentaires

Marc d'Here 25/10/2010 10:49


Le coût des grèves est "entre 200 et 400 millions d'euros par jour", selon la ministre française de l'Économie Christine Lagarde, lundi, sur Europe 1.


Marc d'Here 25/10/2010 08:29


À Marseille, ville d'où est parti le mouvement social actuel avec le blocage des terminaux pétroliers qui entre dans son 29 e jour, le conflit a déjà coûté plus de 600 millions d'euros.


Marc d'Here 21/10/2010 21:05


Alain Juppé, a déclaré sur France 3 Aquitaine. "Il faut que cette réforme des retraites se fasse, elle est absolument nécessaire".

"Je crois qu'il faut y aller parce qu'il n'y a pas d'autre méthode dans un régime de répartition que de faire en sorte que ce soient les cotisations qui paient les retraites des retraités", a
ajouté Alain Juppé

"Après le vote de la loi, je crois que la priorité c'est l'emploi". Il a proposé de lancer "un Grenelle de l'Emploi (...) en mettant, autour de la table, l'Etat et les organisations syndicales".


Marc d'Here 21/10/2010 12:53


Le gouvernement et particulièrement Fillon et Borloo manifestent mollesse et incompétnce dans cette affaire.

Incapables d'assurer l'approvisionnement en essence, et de commencer à débloquer une seule raffineries (elles sont toutes en grève et bloquées!)ils sont responsables des pertes de croissance et
d'emplois que cela va provoquer.


Larnaudie Patricia 20/10/2010 22:20


Grâce à la décision du Préfet des Bouches du Rhône,Marseille va être (un peu)moins encombrée de poubelles!!!!
Ce soir, nous avons assisté à un discours extraordinaire de langue de bois socialiste et à la Marseillaise!!!
Le président(PS)de MPM(Marseille Provence Métropole-communauté d'agglo)a comme compétence obligatoire la collecte des ordures ménagères....Il n'a pas bougé depuis une semaine!!!
A la suite de la décision du Préfet,il a précisé que cette action ne relevait -en aucune manière-de MPM....que c'était une décision du représentant de l'ETAT et que lui, promis, juré,il n'y était
pour rien!!!
Alors que la population doit littéralement enjamber les monceaux d'ordures(personnes âgées,parents avec poussettes, jeunes enfants)qui se répandent sur toutes les chaussées après avoir envahi les
trottoirs devant les écoles, les crèches....Alors que les RATS envahissent Marseille(sans exagération!),Mr le Président de MPM-Socialiste,ami de Mrs GUERINI et VAUZELLE-s'excuse auprès des
responsables FO Municipaux Marseille,du genre" C'est pas moi,Msieur!!!"
Beau courage politique!!!Quel soutien à la population de Marseille!!!Pourvu que FO ne se fâche pas....
Le responsable FO a osé dire que la décision du Préfet "portait atteinte à la démocratie"(mais si, mais si)et que cette provocation ne resterait pas sans suite!!!!
Il faut dire,qu'à Marseille,depuis G. Defferre,FO est tout puissant...Mr Caselli(Président de MPM)en est donc son digne représentant!ouf!On est rassurés!
En attendant,à Marseille, c'est toujours "poubelle la vie"!
Amitiés


Larnaudie Patricia 20/10/2010 19:39


Le président de la République a annoncé sa volonté de négocier ensuite sur le dossier des retraites à point,damant ainsi complétement le pion à la CFDT!!!
Il a annoncé cela de manière claire,ferme,sereine...comme si la page(mouvementée) du volet 1 des retraites était acquise. Très bien. Sur le dossier des retraites à point, il se laisse du temps,car
ce n'est pas pour demain.
Veut il tendre la main à une CFDT "suiviste",qui,par ailleurs ne manque pas de propositions intelligentes???
L'attitude actuelle de la CFDT me fait penser au gamin timide mais,qui ayant envie de faire comme les "grands",doit faire ses preuves pour être accepté dans la bande de garnements!!!!!Les
sociologues et psys appellent cela le phénomène de bande....
A Marseille,c'est plus que jamais"poubelle la vie" et tunnels routiers bloqués!!!
Une énorme pagaille!!!!
Le gouvernement fait enlever les poubelles,ce sont les rats(les vrais rongeurs que l'on croise partout dans la ville!!)qui vont défiler,peut être,sur la Canebière!!!
Les touristes font tourner leurs appareils photo à plein régime,pourtant,ils se demandent s'ils n'ont pas été déroutés à Naples...
Mais non, bienvenue à Marseille!
Amitiés
Patricia


JPG 20/10/2010 14:15


Sincèrement, je ne vois pas trop ce qu'il y a à négocier avec les syndicats s'agissant de l'emploi des jeunes, sinon en terme de rustines et de bricolages. L'emploi des jeunes et plus généralement
l'emploi tout court repose sur une économie dynamique et sur une formation de qualité. Par contre, il est possible d'entamer des discussions autour d'une réforme systémique de notre système de
retraites... La réforme de 2010 vise à renflouer les caisses, mais le système reste malade... et rendre le système pérenne suppose de se pencher sur son fonctionnement...


Marc d'Here 20/10/2010 15:16



Oui, possible aussi...En tous cas il faut sauver la mise aux syndicats...