Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 09:38

 

Claude Imbert, Le Point du 10 02... 

 

 

L'éviction des despotes ne peut qu'enchanter des hommes libres. C'est nous montrer dignes des libertés conquises par nos aïeux que de saluer leur avènement chez de moins chanceux que nous. De partager l'émotion historique considérable de cette première brèche dans l'univers emmuré arabo-musulman. Et de comprendre, comme notre propre histoire l'enseigne, que la révolte peut conduire ou non à la révolution. Et la révolution mener ou non à la démocratie.

 

En Tunisie, en Egypte, la révolte brise un mur et, dans son éboulis, découvre l'étroite lumière de la liberté. Ce fut d'abord une révolte morale contre la misère pour des millions de pauvres hères encaqués dans l'échec arabe. Une révolte contre la souffrance de jeunesses sans travail et qui voient s'envoler, avec la crise, les prix de leur maigre ordinaire de blé et de riz. Cette révolte, en explosant, déboulonne en Tunisie, ébranle en Egypte des despotes incrustés au pouvoir depuis des décennies.

Voici qu'en hurlant leur colère les foules découvrent l'usage de libertés interdites. Voici que leurs cris courent les ondes, enflamment le Net et ses réseaux. Et que l'alchimie de la révolte marie la soif du mieux-être à celle des libertés. Avec le fol espoir que les libertés empliront aussi les marmites...

Alors, révolte ou révolution ? Eh bien, révolution ! Et même si le changement de régime est incertain à Tunis, improbable au Caire ! Révolution, car la foule a vaincu sa peur. Car, dans l'exaltation médiatisée de ses conquêtes, la foule est devenue " le " peuple. Car la révolte, dans son éruption, aura démenti le " théorème " qui veut qu'en pays musulman il n'y ait d'alternative aux vieux potentats que dans un pouvoir islamisé. Car, ce coup-ci, la voix des mosquées n'a pas inspiré, orienté, manigancé la révolte populaire.

 

Est-ce la fin de l'épouvantail islamiste ? Pas encore ! Ben Ali et Moubarak ont combattu, emprisonné, exilé les militants de l'intégrisme. La Tunisie et l'Egypte sont de ces despotismes que l'Occident préfère à l'hypothétique régression de masses islamisées. On rappelle avec raison comment nos naïfs droits-de-l'hommistes ont, chez nous, célébré l'éviction du chah sans voir que, sous leurs yeux, Khomeyni et ses barbus ne faisaient qu'une bouchée des gentils démocrates de la première heure...

En Tunisie occidentalisée, éduquée, laïcisée, avec les femmes les plus libérées du monde arabe, nation sans autres ressources qu'un peuple doué et industrieux, le réveil de l'islam, de son culte, de ses voiles et de ses prêches ne charrie, pour le moment, aucune revendication intégriste. La Tunisie peut ainsi espérer une transition prédémocratique. Peut-être comme l'Espagne, immunisée par les horreurs de sa guerre civile, sut la ménager, jadis, à la mort du Caudillo. Par chance, l'islam tunisien pourra, dans les forces nouvelles, compter avec un camp laïque vigoureux. Alors, croisons les doigts !

 

Hélas, on ne peut considérer du même oeil le sort d'une Egypte misérable avec le ballant décisif de ses 80 millions d'habitants. L'assistance américaine, les revenus du canal de Suez et un tourisme vulnérable hissent, à grand peine, la tête du pays hors de l'eau. En Egypte, un collectif militaire tient toutes les rênes depuis quarante ans. L'armée est partout. Grand propriétaire foncier, principal agent économique, le pouvoir militaire assume, certes, sa paix avec Israël, mais entretient un nationalisme volontiers antisioniste. Il réprime peu les avanies que le fanatisme ordinaire réserve aux 7 millions de coptes.

Pour l'heure, la seule grande opposition constituée, c'est celle des Frères musulmans, tenue en lisière, éliminée par le truquage électoral. Même si leur discours public s'écarte du prône intégriste, nul ne peut prédire leur sort dans une transition acrobatique. Ils n'ont pas hésité, dans l'émeute, à réveiller le populisme xénophobe. Bref, l'incertitude existe. Elle n'est pas obscène.

 

Seuls nos cabris droits-de-l'hommistes connaissent déjà l'avenir... Ils fustigent la réserve des pouvoirs occidentaux. Il faudrait, disent-ils, se prosterner d'avance devant l'avenir radieux de la déesse Révolution. Notre prudence ferait de nous des couards, des relaps...

Fadaises ! Rien n'interdit, bien sûr, d'espérer la naissance, un jour, d'une démocratie halal. D'une démocratie licite qu'un islam à la turque accepterait de voir pousser sur des terres jusqu'ici stériles. Le monde arabe compte 100 millions de jeunes, de 15 à 29 ans, travaillés par le chômage, Internet et l'image enviée du décollage asiatique. Leur révolution culturelle, la réforme qu'elle imposera à l'islam demeurent la meilleure chance d'une vraie révolution politique. C'est eux qu'il faut aider. Et sans passer, d'emblée, les bornes qui séparent l'espérance de l'illusion.

 

Claude Imbert, Le Point

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Imbert, Le Point - dans Méditerranée
commenter cet article

commentaires

Marc d'Here 16/02/2011 13:19


Je n'approuve pas les propos de Jacob ou des autres contre DSK, certes, ils sont mois insultants et grossiers que ceux qui visent Sarkozy, mais en attaquant DSK on lui donne de l'importance et on
lui offre une occasion de répondre et donc d'intervenir sur la scène française, ce qu'on voulait éviter!

Jacob n'est pas très maln, le pauvre, et certains autres non plus!


plus que 445 jours 16/02/2011 13:06


"Cela dit, je constate qu'effectivement vous prenez bien à la légère les manifestations iraniennes"

Ah bon ? Vous avez toujours le don d'interpréter mes propos. Que faîtes-vous concrètement pour soutenir les manifestations iraniennes ? A part polémiquer stupidement sur les bobos. Ne faîtes pas du
JACOB.


Marc d'Here 16/02/2011 13:13



Allons, allons, vous étiez devenu plus raisonnable dans vos commentaires il y a quelque temps, voilà que vous vous emballez de nouveau...



plus que 446 jours 15/02/2011 21:28


Oulala ! Monsieur d'Here perd son sang froid. Mais que viennent faire les bobos ici ?! Ce n'est pas très sérieux. C'est parce que MAM est embourbée dans ses affaires tunisiennes que vous vous en
prenez aux bobos ?! Les manifestations en Iran n'ont pas encore pris l'ampleur de celles d'Egypte ou de Tunisie mais croyez bien que les bobos et les "gauchos" soutiendront le peuple iranien
lorsqu'il se soulèvera contre la dictature religieuse d'Iran. ça me fait rigoler aussi vos critiques envers Martine Aubry sur l'affaire Florence Cassez alors que c'est Sarko qui vient de provoquer
une crise diplomatique. Un peu de mesure Monsieur d'Here et Madame Cellobello !


Marc d'Here 15/02/2011 22:20



Je ne sais où vous voyez que je perds mon sang froid...sans doute voulez-vous répêter ce qu'écrit votre alter égo.


Cela dit, je constate qu'effectivement vous prenez bien à la légère les manifestations iraniennes...ce qui confirme ce que j'écrivais.



Marc d'Here 15/02/2011 15:37


Il y a aujourd'hui des mouvements de rues très courageux, parceque très risqués en Iran, contre une dictature ignoble et dangereuse. Curieusement ceux qui s'enthousiasmaient devant les
révolutionnaires du Caire ou de Tunis, ne disent rien en faveur des manifestants de Téhéran?

Est-ce parce que ceux de Tunis ou du Caire manifestaient aussi , pensait-on, contre l'horrible libéralisme occidental, et que ce n'est pas le cas en Iran? Le véritable adversaire des bobos,
soutiens enthousiastes des manifestants du Caire, mais indifférents à ceux de Téhéran, ne serait-il pas le libéralisme et le capitalisme plus que la dictature?


Elie Arié 14/02/2011 11:02


"Stupide", hum...Il serait temps de trouver un langage plus nuancé envers tes électeurs potentiels.
Mais je comprends qu'après la brillante prestation de Sarkozy sur TF1, tu commences à perdre un peu tes nerfs.


cellobello 13/02/2011 21:06


"Inutile d'insister je crois.... "

Si ce n'est pour dire que l'idéologie, réduite à "c'est bien ou mal selon qui parle", mène à des degrés de cynisme et d'absence d'humanité effrayants.


cellobello 13/02/2011 13:42


Alliot-Marie n'ira à aucune expo...leur perception des situations complexes et leur finesse sont probablement à égalité...
Frédéric Mitterrand, quant à lui, attend d'avoir rencontré les parents pour prendre position: une prise en compte des principaux concernés par ce drame qui tranche avec la sécheresse des 2
femmes...


Marc d'Here 13/02/2011 14:12



Il y a eu un commentaire stupide, supposant que ce que nous écrivions l'un et l'autre, signifiait que nous "connaissions" le dossier...Cela n'a évidemment rien à voir. Strictement RIEN à
voir. 


Inutile d'insister je crois....



Elie Arié 13/02/2011 12:35


Vous connaissez tous les deux assez bien le dossier pour savoir si Mme Cassez est innocente ou coupable, et de quoi exactement? Pas moi.

Evidemment, puisque MAM l'a dit...Et on sait que MAM ne se trompe jamais.


cellobello 13/02/2011 09:37


"Florence Cassez, la Française condamnée à 60 ans de prison au Mexique pour enlèvements, n'est pas favorable à l'annulation de l'année du Mexique en France et souhaiterait plutôt qu'on "en profite
pour parler de sa cause", a-t-elle dit dans un entretien avec l'AFP à la prison pour femmes de Tepepan, au sud de Mexico.

Cette annulation a été proposée par Martine Aubry et des collectivités locales socialistes ! "

Cette proposition est dans la droite ligne de ce qu'elle a toujours fait: utiliser son pouvoir pour punir, montrer un doigt accusateur au lieu de saisir des opportunités pour vers avancer des
problèmes.
Dans ce cas, ce serait la moindre des choses de faire marche arrière, et de respecter le choix de cette jeune femme qui subit une telle injustice.


Marc d'Here 13/02/2011 09:55



Martine Aubry a déjà fait annuler une exposition!



Marc d'Here 13/02/2011 07:39


Un commentaire sur un autre sujet, sur une autre "démocratie"

Florence Cassez, la Française condamnée à 60 ans de prison au Mexique pour enlèvements, n'est pas favorable à l'annulation de l'année du Mexique en France et souhaiterait plutôt qu'on "en profite
pour parler de sa cause", a-t-elle dit dans un entretien avec l'AFP à la prison pour femmes de Tepepan, au sud de Mexico.

Cette annulation a été proposée par Martine Aubry et des collectivités locales socialistes !