Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 17:46

 

Le Conseil Politique National de La Gauche Moderne s'est tenu autour de Jean-Marie Bockel, samedi 27 novembre.

Il a examiné la situation politique française après le remaniement ministériel et envisagé les élections cantonales de 2011.

À l'heure ou tant de Français souffrent de la crise économique dont ils craignent de nouveaux rebondissements, que les crises monétaires, en Irlande et ailleurs en Europe  leur semblent présager, à l'heure où tant de français perdent confiance dans les politiques, majorité ou opposition pour trouver une issue à leurs difficiles problèmes de tous les jours, la responsabilité de la majorité est immense.

Les Français attendent de nous les reformes indispensables au retour de la prospérité, mais ils attendent aussi qu'elles fassent preuve de l'indispensable esprit de justice sans lequel il est vain de penser réussir et qu'ils ne ressentent pas encore assez. De là dépendra qu'ils nous manifestent à nouveau, lors des prochaines échéances électorales, la confiance qu'ils nous ont déjà manifestée.

Autour du President de la Republique, qui a su incarner cette synthèse reformatrice novatrice, La Gauche moderne prendra toute sa place dans la bataille politique. Elle fera dans les prochaines semaines des propositions innovantes pour permettre à la majorité de s'engager plus clairement dans la voie de la réforme juste.

Le Conseil Politique National a donné mandat au Comité permanent de publier dans le courant du mois de décembre la première liste de ses candidats aux élections cantonales.

La Gauche Moderne

 

Deux  échos de l'Alsace.fr

Présent hier matin à l’inauguration de l’espace bien-être du Centre nautique de Rixheim, Jean-Marie Bockel a rejoint, en début d’après-midi, Paris pour un conseil national de la Gauche moderne. Le premier depuis le remaniement. Ses amis ont regretté que « l’ouverture ne soit plus présente », explique-t-il, « mais d’autres ont marqué leur satisfaction d’une plus grande liberté, d’une plus grande marge de manœuvre ». Lui se dit persuadé que Nicolas Sarkozy ne pourra gagner en 2012, sans son aile gauche. « Un million d’électeurs de gauche ont voté pour lui en 2007, sans qu’il en ait eu vraiment besoin. Cette fois-ci, il en aura besoin », assure-t-il. À noter qu’au Sénat, il s’inscrira bien au groupe RDSE, qui comprend des élus de droite et de gauche (nos éditions de dimanche dernier). Même le président UMP Gérard Larcher aurait trouvé que «c’est une bonne idée».

 

                                                                    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Il sera question de stratégie lors de la réunion, organisée jeudi soir à Mulhouse, par le Parti radical, en présence de son secrétaire général Laurent Hénart. Les partenaires d’une « Confédération des centres », en débat depuis plusieurs semaines, ont été invités. Y compris Jean-Marie Bockel, qui sera en déplacement, mais « la Gauche moderne sera représentée », précise-t-il, tout en remarquant que malgré leurs prises de position, les radicaux n’ont pas quitté l’UMP.

L’ancien secrétaire d’État, qui présidait hier le conseil national de la Gauche moderne, avait assisté aux différentes réunions de Borloo, visant à rassembler les centres. « Si cette confédération est une nébuleuse, une nouvelle UDF, nous n’y participerons pas. S’il s’agit d’un lieu où les centristes de différentes obédiences jusqu’au centre gauche, peuvent se retrouver et s’ils sont capables de se soutenir lors des élections intermédiaires, cela peut avoir un sens », analyse Bockel pour qui cette relation n’est « pas exclusive ».

C’est dire qu’il veut continuer à entretenir des liens avec les autres formations de la majorité. Même s’il veut peser davantage en faveur de « la réforme juste », en aidant « le président à réussir… »

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Gauche Moderne - dans La Gauche Moderne
commenter cet article

commentaires

Elie Arié 28/11/2010 12:20


"À l'heure ou tant de français souffrent de la crise économique ": écrire "tant de Français" (minuscule pour l'adjectif seulement).


Marc d'Here 28/11/2010 18:12



Evidemment..


Modifié



Marc d'Here 28/11/2010 10:10


Si le départ de Jean-Marie Bockel du gouvernement est une déception, celle-ci ne remet en cause ni notre appartenance à la majorité, ni notre soutien au Président de la République, ni notre volonté
d'agir pour nos convictions qui n'ont pas changé.