Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 13:58

 

Par Brice Couturier...

 

Dans une rue de Nantes le 2 avril, une femme entièrement voilée (niqab), a été verbalisée par un policier. 22 euros d’amende pour “circulation dans des conditions non aisée” ; le policier a estimé que le champ de vision de la conductrice était trop réduit pour qu’elle puisse apprécier correctement les dangers qui guettent tout conducteur d’automobile. Question : que risquerais-je pour conduire ma voiture en portant un masque de Mickey (qui, lui aussi, ne laisse voir que les yeux) ? Cette femme déguisée n’a pas hésité à convoquer les média pour se plaindre publiquement de l’odieuse discrimination dont elle s’estime victime… Mal lui en a pris : elle a ainsi attiré l’attention des autorités, qui ont découvert que l’homme qui s’exhibait à ses côtés avait trois autres épouses…

Ce brave et honnête polygame collectionne ainsi le plus légalement les aides sociales (les épouses, toutes voilées, bénéficient, parmi d’autres bénéfices, de l’allocation de parent isolé…). Il appartiendrait à une “mouvance radicale du tabligh“. Autrement dit, il fait partie de ces individus qui vomissent l’Occident, son opulence et ses libertés, l’égalité des sexes et l’esprit critique, et rêvent de nous imposer la théocratie moyennâgeuse et sanguinaire, au nom de laquelle ont été assassinés récemment plusieurs dizaines de milliers d’Algériens et d’Algériennes dans des conditions de sadisme indescriptibles.

Le ministre de l’Intérieur demande qu’on réfléchisse aux moyens de le poursuivre pour escroquerie aux assurances sociales. Il souhaite aussi que cet individu, né à Alger, et qui a obtenu la nationalité française grâce à l’un de ses mariages en 1999, soit déchu de la nationalité française.

Les média que j’ai consultés se récrient généralement que ce serait impossible et d’ailleurs illégal. Ils font mine de se gausser de l’emportement du ministre, présentant la chose comme un simple coup de colère sans lendemain, ou une “opération politicienne”. Un geste spectaculaire, mais sans portée réelle, destiné à calmer son électorat - qui boude les urnes. Je crois, moi, qu’ils sont, cette fois encore, en déphasage avec la sensibilité populaire. Etant donné l’état de délabrement dans lequel se trouvent les comptes sociaux et les finances de l’Etat, une nouvelle hausse des prélèvements obligatoires (qui nous amputent déjà de 41 % de toute la richesse produite dans le pays, cette année 2010) est inévitable. Que ce soit avant ou (plus vraisemblablement) après les élections de 2012…

Combien de temps les classes moyennes, sur lesquelles pèse l’essentiel de cette ponction, vont-elles accepter de cracher au bassinet, alors qu’elles pressentent l’ampleur des détournements ? Malgré l’empressement des média à étouffer la question, des économistes commencent à tenter d’estimer le coût financier de l’immigration. Et il n’est pas mince. Même si les estimations varient, selon qu’il s’agisse des chiffres fournis par La Cour des comptes en 2004, par les professeurs Jacques Lafay et Jacques Bichot, de Gérard Pince du FMI, ou, plus récemment, de Jean-Paul Gourévitch, dans son essai, “L’immigration, ça coûte ou ça rapporte ?”, l’un des derniers livres publiés par Jacques Marseille dans sa collection “à dire vrai”, chez Larousse.

Pour qu’un Etat-providence aussi généreux que le nôtre puisse continuer à fonctionner, il faut que la population éprouve un sentiment de solidarité, de fraternité. Lorsque des groupes font sécession sur une base ethnique et/ou religieuse, ils détruisent le sentiment d’appartenance à une communauté nationale sur lequel est fondé le pacte social. Je rappelle que, récemment, le niveau des dépenses de protection sociale (mesuré par Eurostat) en France a dépassé celui de la Suède (31 % contre 30,7 %). Sans un minimum de cohésion, des redistributions de l’ampleur de celles que nous pratiquons deviennent vite intolérables. Deux professeurs de Harvard, Edward Glaeser et Alberto Alesina l’ont démontré dans un livre formidable, “Combattre les inégalités et la pauvreté : les Etats-Unis face à l’Europe“.

Les sites musulmans que j’ai consultés sont très généralement scandalisés qu’un croyant se comporte ainsi en tricheur aux assurances sociales. Ils s’inquiètent en outre et à juste raison de l’image déplorable que quelques individus de cet acabit risquent de donner des Français de confession musulmane. Il faut cesser de croire, comme le font certains de nos média bien intentionnés mais mal informés (BiMis), qu’en punissant le comportement provocateur d’une infime minorité, on “stigmatiserait” toute une “communauté”. Au contraire, la faiblesse, la lâcheté face aux provocations, sont perçues comme autant de signes d’impuissance et de renoncement de la part de l’Etat républicain. Et l’on commence à douter de sa détermination à protéger contre des minorités tapageuses aujourd’hui, violentes demain, les populations qui vivent sous leur menace.

En furetant dans ma collection de revues, je suis tombé opportunément sur cet extrait d’une chronique de Dominique Schnapper sur France Culture du 17 septembre. Elle y réagissait aux attentats du 11 septembre. Et voilà ce qu’elle disait : “Dans l’histoire, les sociétés vieillissantes et jouisseuses, qui ont négligé leur propre raison d’être, qui n’avaient plus la volonté de défendre leur existence et leurs valeurs, ont connu des destins tragiques.” (Texte reproduit dans Commentaire, n° 96, hiver 2001-2002). Cela reste d’une furieuse actualité.

 

Brice Couturier

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Brice Couturier - dans Société
commenter cet article

commentaires

Marc d'Here 05/05/2010 13:55


Nicolas Sarkozy a fêté le troisième anniversaire de son élection avec deux jours d'avance, en recevant mardi les sénateurs de l'UMP à l'Élysée. Et pour leur prouver que sa volonté d'agir restait
intacte, il leur a annoncé qu'il était favorable au recours à l'urgence sur la loi interdisant le port de la burqa dans l'espace public.

Le Figaro


Marc d'Here 28/04/2010 23:19


Il est légitime de passer en force sur la question de l'interdiction du voile intégral en France car le Conseil d'État "ne détient pas la vérité", a dit mercredi le porte-parole de l'UMP Dominique
Paillé. Dominique Paillé, interrogé par TV5 Monde sur le fait de savoir s'il était possible de "passer en force", a répondu: "Absolument. Le Conseil d'Etat ne détient pas la vérité. La vérité,
c'est le peuple français qui l'a". La République "se vit à visage découvert (...), si le Conseil d'État ne le comprend pas, c'est à désespérer", a-t-il ajouté.

JDD


Marc d'Here 28/04/2010 17:02


Dans une tribune publiée en page 18 du Monde daté de jeudi, Brice Hortefeux répond à l'éditorial paru lundi dernier dans le journal, qui qualifie de "stupide" et "indigne" l'action engagée par le
gouvernement à l'encontre de Liès Hebbadj, le conjoint de la jeune nantaise ayant écopé d'une amende pour avoir conduit voilée. "Longtemps, j'ai lu Le Monde avec l'attention et le respect que l'on
doit aux institutions vertueuses et rigoureuses", indique-t-il d'abord, faisant ensuite part de sa déception: "C'est donc avec une certaine tristesse que j'ai pris connaissance, lundi 26 avril, de
l'éditorial du Monde (...) en appelant à ma propre 'déchéance ministérielle', vous n'êtes pas loin de rejoindre Tariq Ramadan, qui m'accuse, lui, de 'trahir les valeurs de la France'". " Je ne
céderai pas aux tenants du politiquement correct qui, toujours, préfèrent ne rien dire, ne rien faire, ne rien penser, pour ne prendre aucun risque. Je suis, pour ma part, convaincu que les
responsables politiques ont un devoir de transparence. Je préfère déplaire au Monde que d'empêcher, par mon silence, la manifestation de la vérité, quelle qu'elle soit", conclut le ministre de
l'Intérieur.
JDD


Marc d'Here 28/04/2010 07:35


Sous le feu des critiques,pour avoir menacé de déchéance de sa nationalité française un homme qu'il soupçonnait de polygamie et de fraudes à l'aide sociale, Brice Hortefeux s'est justifié mardi à
l'Assemblée nationale. "Dès que j'ai été informé par le préfet de Loire-Atlantique d'un certain nombre de faits, j'ai immédiatement saisi l'autorité judiciaire et les faits ont été considérés comme
suffisamment graves et étayés pour que le parquet ait décidé l'ouverture d'une enquête", a-t-il expliqué.

"Parce que la République doit faire respecter le droit des femmes, (...) parce que la République doit veiller à ce que les allocations financées par la solidarité nationale ne soient pas
détournées, j'avais le devoir de porter cette affaire devant la justice", a-t-il répondu à ceux qui l'accusent. Et de dénoncer les extrémistes qui cherchent "à utiliser le débat sur le voile
intégral pour mettre à l'épreuve la détermination de la République à combattre le communautarisme". "Nous ne céderons rien et cette affaire ira jusqu'à son terme", a-t-il conclu, ferme et
déterminé.
JDD


Marc d'Here 28/04/2010 07:22


L'UMP, manifeste son ouverture vis à vis des socialistes. voir la dépêche AFP suivante:

Le patron des députés UMP, Jean-François Copé, a accepté aujourd'hui l'unique condition que son homologue PS, Jean-Marc Ayrault, posait pour que son groupe vote la résolution UMP - précédant le
projet de loi - contre le port du voile intégral le 11 mai à l'Assemblée.

Jean*François Copé a ainsi indiqué sur France Info qu'il était prêt à retirer l'un des 18 paragraphes de la résolution qu'il a lui-même rédigée avec d'autres UMP. Ce point ou "considérant"
prévoyait un "grand débat national" voire des "assises nationales sur le droit des femmes". "Cela nous paraît incongru", avait déclaré Jean-François Ayrault, y voyant une réédition du débat sur
l'identité nationale.

"Je pense que ce débat est essentiel. Mais enfin, si les socialistes ne veulent pas de ce débat et si c'est la condition pour qu'ils acceptent de voter cette résolution de la majorité UMP, je dis
oui", a répondu M. Copé sur France Info, en souhaitant "un consensus autour des propositions qu'[il] fait avec [ses] amis députés".

Cette résolution, acte symbolique fort mais sans pouvoir contraignant, est la première étape législative avant le projet de loi sur l'interdiction du port du voile intégral, qui sera débattu début
juillet à l'Assemblée. "Je souhaite que l'on aille vite parce que l'on a beaucoup d'autres sujets à traiter, que l'on se mette d'accord sur un texte", a prévenu Jean-François Copé. "Chaque député
devra prendre ses responsabilités devant la République et voter ou non le texte".

AFP


Elie Arié 27/04/2010 23:07


Une phrase de trop..."Le Monde socialiste" te ridiculise.


Marc d'Here 28/04/2010 07:38



Ridiculise! venant de ta part c'est...délicieux!


Cela dit la phrase était un peu rapide et si les journalistes du Monde ne sont sans doute pas tous socialistes, ils reprennent et défendent avec beaucoup de constance, les arguments
socialistes...



Elie Arié 27/04/2010 20:37


Sur la lutte contre le chômage, la confrontation des titres de la presse en ligne d'aujourd'hui face aux chiffres de Mars ( 6600 personnes de moins sans aucune activité, 18 800 personnes de plus
ayant une activité réduite) est très amusante:

"Le Monde" :"Le chômage a augmenté de 0,5 % en mars"

"Le Figaro": "Le chômage en baisse pour la première fois depuis dix mois "

"NouvelObs": "Des chiffres du chômage en demi-teinte pour le mois de mars"


Marc d'Here 27/04/2010 23:00



C'est bien sûr la présentation du Monde, journal anti sarkozyste, qui est mensongère...J


usqu'à présent et depuis des années c'est le chiffre de la catégorie A qui est considéré comme la référence. Ce chiffre étant bon ce mois-ci, Le Monde en choisit exceptionnellement un autre pour
faire apparaître un mauvais résultat.  C'est un procédé qui n'est pas surprenant, venant de socialistes.


 



Elie Arié 27/04/2010 10:49


On voit que tu nous annonces les seuls thèmes de campagne qu'il restera à Sarkozy à la prochaine présidentielle: le discours sécuritaire et anti-immigrés.

Mais à force de limiter son discours à celui du Front National, il risque de ne pas dépasser ses scores.

Et l'excellent Daniel Schniedermann montre bien ses limites dans "Libé":

http://tinyurl.com/33hou2h

"Revoilà donc, dans l’adversité, les vieilles recettes : l’urgence décrétée contre la burqa, les mouvements de menton sur la sécurité, la guerre aux voyous (pas les patrons, les autres), la guerre
aux dealers, la menace de suppression des allocations familiales, le quadrillage des halls d’immeubles, des cages d’escaliers, la restauration en majesté de l’autorité de l’Etat (...)

Dans un régime de storytelling, la véritable impertinence, la plus ravageuse, c’est la mémoire. Face à cette arme-là, l’apparente vulnérabilité présidentielle pose tout de même deux questions.

Comment les «spin doctors» de l’Elysée, s’il en reste en cette fin de règne anticipée, peuvent-ils s’imaginer que le procédé fonctionne encore ? Ils ne regardent pas Canal + ? Ils ne surfent pas
sur Internet ? Ils ne lisent que le Figaro ? Et si eux-mêmes sont sans illusions, pourquoi envoient-ils le patron dans ces entreprises de ridiculisation à répétition ? (...)

Comment les autres journalistes peuvent-ils rendre compte sérieusement de ce déplacement, en faisant comme si ? Comme si les propositions étaient de vraies propositions, les annonces de vraies
annonces, en sachant que les montages du Petit Journal vont pulvériser, sulfater, atomiser, réduire à néant, leurs comptes rendus, et donc leur crédibilité.

En d’autres termes, le Petit Journal et le journalisme politique traditionnel (celui de l’immédiat, celui qui se passe d’archives) ne sont pas, ne peuvent pas être compatibles".


Marc d'Here 27/04/2010 11:56



Où as-tu vu que la sécurité était le seul thème de campagne de Sarkozy, que j'annonçais?


Le 22 avril je publiais un article "Après les régionales trouver la bonne réponse"...Tu verras que je préconisais bien d'autre thèmes, qui seront certainement pour la plupart dans la campagne de
2012!


...."En fait, il y a quatre conditions que doit remplir Nicolas Sarkozy, et son
gouvernement,  pour avoir toutes les chances d’obtenir le succès.


 


-         
Accroître encore les efforts entrepris dans
les deux secteurs essentiels que sont  la lutte contre le chômage et l'insécurité: des progrès  importants et reconnus dans ces deux domaines sont la condition sine qua non du succès. Aujourd'hui on peut penser
que c'est tout à fait réalisable.


-         
Poursuivre les réformes importantes, notamment
celle sur les retraites, sur la prise en charge de la dépendance, sur les collectivités locales,  en donnant cohérence à son action réformatrice
par des efforts soutenus d’explication.


-         
Poursuivre et amplifier la politique d’actions
concrètes en faveur de la jeunesse et de l'environnement: les jeunes et les écologistes ne sont pas destinés à rester forcément dans le camp d'une gauche qui, dans la réalité, ne les
comprend pas et n'agit ni dans le sens de  leur intérêt  ni  dans celui  de leurs attentes à
moyen et long terme.


-         
 Revenir, sur sa seule faute
politique: le bouclier fiscal. S'il ne revient pas, d’une manière ou d’une autre, sur cette mesure, sa politique sociale (pourtant réelle) restera entachée de l’accusation d'être inégalitaire
et de vouloir favoriser "les riches". C'est absurde pour une mesure  ni injuste, ni coûteuse,  mais
l'opposition a su imposer cette idée. Nicolas Sarkozy doit revenir sur cette mesure,   ce qui permettra à
sa politique sociale d'avoir alors une chance d'être  comprise et approuvée.


 


Si ces quatre conditions sont remplies, les chances seront grandes de voir la situation
politique actuelle se modifier, et l'élection présidentielle pourra  se présenter sous les meilleurs auspices, permettant de poursuivre pendant cinq années encore la politique de
modernisation de la France et de "réforme juste" au bénéfice des Français,  qui est celle de Nicolas Sarkozy.



Cette politique qu'avec La Gauche Moderne nous approuvons et nous soutenons clairement."
 

Tu peux aussi te reporter à cet article du 22 avril, le dernier commentaire t'est spécialement destiné!


 


 



Elie Arié 26/04/2010 23:29


Et un peu de droit, pour arrêter de nous faire balader par ce gouvernement qui "revient à ses fondamentaux" après la dérouillée des régionales..

Dès lors que la personne s'est mariée selon son rite (je rappelle que dans nombre de pays, c'est le mariage religieux, comme naguère en France, qui compte et pas l'état-civil), il est marié.
point.

Ce type sait parfaitement qu'il est marié 4 fois, et nous balade avec ses histoires de maîtresses sur lesquelles nous ergotons bêtement, croyant faire du droit.

Cette polygamie cachée est arrivée chez nous par la voie égalitaire du regroupement familial : si on en rentre une, il n'y a pas de raison que l'on n'accepte pas les autres.


Marc d'Here 27/04/2010 08:36



Tu as raison...Il faut se poser des questions sur le regroupement familial, ou sur l'obtention de la nationalité par mariage de complaisance. Il y a eu, durant des années, à partir de la
venue de la gauche au pouvoir un laxisme qui n'a été que peu remis en cause par les gouvernements de droite. L'action entreprise par le gouvernement actuel pour limiter et mieux contrôler
l'immigration - pour pouvoir mieux intégrer et insérer - doit être poursuivie et sans doute amplifiée.


L'attitude des socialistes face à l'immigration clandestine et les régulations, la burqa qu'ils refusent d'interdire, ou certaines pratiques qu'ils en viennent à tolérer, devra être bien mise en
évidence lors de la prochaine élection présidentielle...Les Français devront clairement voir quel danger les menacerait si les socialistes et leurs alliés revenaient au pouvoir... Le
gouvernement a parfaitement raison  d'insister sur les évènements actuels et de manifester clarté et fermeté.



Elie Arié 26/04/2010 23:02


Très amusant, cette soudaine découverte de la polygamie de ce Monsieur- et comme si c'était la seule ! - par une droite au pouvoir depuis si longtemps (pourquoi Sarkozy n'a-t-il donc rien fait,
lorsqu'il était Ministre de l' Intérieur?).

Un plan B après l'enterrement du brillant débat sur l'identité nationale.


Marc d'Here 27/04/2010 08:21



La polygamie de ce monsieur a été "découverte" parceque la dame a jugé bon de faire une conférence de prsse pour contester l'amende reçue.


Bien entendu, cet évènement -moins léger que tu sembles le considérer- te sers à ...critiquer Sarkozy! Tu es obsessionnel!