Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 13:28

Communiqué de M. le Président de la République
 
 
 
Le Tribunal correctionnel vient de se prononcer.
 
Il a reconnu une « manipulation grave ». Il en a tiré la conclusion que les auteurs de ladite manipulation devaient être sanctionnés par une peine de prison ferme y compris pour l’un d’entre eux qui n’avait pourtant pas d’antécédent judiciaire.
 
Je m’étais constitué partie civile parce que je voulais que ces agissements soient portés à la connaissance des Français, qu’ils soient sanctionnés afin que nul n’ait la tentation de se livrer à l’avenir à de telles pratiques qui déshonorent la démocratie.
 
Le jugement me donne satisfaction, même si ne connaissant personnellement aucun des condamnés, ne les ayant jamais rencontrés, je ne nourris à leur endroit aucun ressentiment, et je m’interroge encore sur leurs motivations.
 
Le Tribunal a considéré que le rôle de M. Dominique de VILLEPIN dans la manipulation ne pouvait être prouvé. J’en prends acte tout en notant la sévérité de certains attendus le concernant.
 
Dans ces conditions, j’annonce que je ne ferai pas appel de la décision du Tribunal correctionnel.

Nicolas Sarkozy

Partager cet article

Repost 0
Published by Président de la République - dans Vie Politique
commenter cet article

commentaires

marc d'HERE 30/01/2010 08:01


Depuis l'APPEL interjeté par le Parquet, Villepin se répand en imprécations et en insultes vis à vis du Président de la République, qui lui, conserve son calme...

Or, si Villepin avait été condamné, n'aurait-il pas, commr Gergorin par exemple, fait appel? Sans doute, alors pourquoi refuse-t-il ce droit au procureur dont la thèse a été condamnée par le
tribunal?

L'attitude excessive, violente et haineuse de Villepin, ne le servira pas...Sa vraie nature apparaît Qui pourrait envisager sérieusement de confier des responsabilités à un tel excité?


Elie Arié 29/01/2010 16:52


Intéressante réintroduction de ce qui existait jusqu'au XIX è siècle dans le droit écossais, qui faisait une distinction entre "condamné (coupable) " acquitté par preuve de son innocence" et
"acquitté faute de preuves de la culpabilité ou de l'innocence"; ces derniers étaient considérés par l'opinion publique comme "non-innocents" plutôt que comme "non-coupables", et ne trouvaient pas
d'emploi, à se marier, etc., d'où la suppression de cette nuance.


Marc d'Here 29/01/2010 17:14


Rien à voir, mais vraiment!


Je sais que tu ne veux pas comprendre, et que tu es prêt à écrire n'importe quoi pour refuser l'opinion de l'autre!

Je me contenterai donc de publier à nouveau mon commentaire précédent...pour solde de
tout compte! Non, cher ami, ce n'et pas cela,  mais c'est simple, tu vas comprendre, je pense..

Quand quelqu'un est jugé innocent, on ne dit pas comme le fait le jugement "il n'y a pas de preuve qu'il soit coupable"...  Il n'y a aucune certitude sur l' innocence de Villepin. C'est
ce qu'on appelle à peu près le "bénéfice du doute" qui, C'EST NORMAL,  profite à l'accusé, mais qui, bien évidemment laisse planer...un doute et justifie un APPEL destiné à tenter
d'éclaicir ce que le tribunal correctionnel n'a pu faire.

Tout se passe bien me semble-t-il:
La justice a montré qu'elle était indépendante( ce que l'on savait)
Sakozy a pris acte  et tourné la page
Le procureur qui pense (il l'a exprimé fortement en première instance), que Villepin est coupable, fait appel.


Elie Arié 29/01/2010 15:34


"Villepin n'a été relaxé par le tribunal correctionnel que pour "faute de preuves"" Extraordinaire...Il aurait dû être condamné malgré l'absence de preuves ?????????


Marc d'Here 29/01/2010 16:35


Non, cher ami, ce n'et pas cela,  mais c'est simple, tu vas comprendre, je pense..

Quand quelqu'un est jugé innocent, on ne dit pas comme le fait le jugement "il n'y a pas de preuve qu'il soit coupable"...  Il n'y a aucune certitude sur l' innocence de Villepin. C'est
ce qu'on appelle à peu près le "bénéfice du doute" qui, C'EST NORMAL,  profite à l'accusé, mais qui, bien évidemment laisse planer...un doute et justifie un APPEL destiné à tenter
d'éclaicir ce que le tribunal correctionnel n'a pu faire.

Tout se passe bien me semble-t-il:
La justice a montré qu'elle était indépendante( ce que l'on savait)
Sakozy a pris acte  et tourné la page
Le procureur qui pense (il l'a exprimé fortement en première instance), que Villepin est coupable, fait appel.


sergiozz 29/01/2010 09:18


"Une preuve, s'il en était besoin, de l'indépendance de la justice. "

Votre commentaire était prématuré car tout le monde sait bien que derrière cet appel du parquet, il y a la main mise de Sarkozy. Mais pas sûr que Sarko tirera bénéfice de toute cette affaire.


Marc d'Here 29/01/2010 10:25


Ce jugement est une preuve de l'indépendance de la justice en France. Ce que l'on savait mais qu'il est toujours bon de voir confirmer!

L'appel du parquet,   est tout à fait naturel quand on voit que Villepin n'a été relaxé par le tribunal correctionnel  que pour "faute de preuves"! Cela ne remet en rien en cause
l'indépendance de la justice.


marc d'HERE 29/01/2010 08:45


Le parquet fait appel du jugement rendu hier relaxant Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream, a annoncé ce matin sur Europe 1 le procureur de la République de Paris, Jean-Claude
Marin.

"Le tribunal a innoncenté Dominique de Villepin, la justice ne l'a pas encore fait", a déclaré le procureur. Estimant que dans ce dossier, "il y a tous les éléments pour entrer en voie de
condamnation", le procureur trouve "surprenant" le jugement rendu par le tribunal, qui lui "paraît contraire à ce qui a été dit pendant la procédure et pendant les débats". "Il reste encore une
part de vérité à faire émerger", a-t-il ajouté, affirmant que "la justice n'est pas encore totalement rendue".

Le procès pourrait avoir lieu, selon lui, fin 2010 ou début 2011.

Lefigaro.fr


marc d'HERE 29/01/2010 07:33


La ligne de l'Élysée est de tourner la page, et le procureur ne devrait pas être incité à faire appel de la décision du tribunal.

«Villepin a très bien joué le coup. Il a su mentir avec brio pendant le procès. Et le président a trop personnalisé son combat», admet un sarkozyste du premier cercle, qui cite, entre autres,
l'emploi du mot «coupable» pour désigner le prévenu Villepin. «Maintenant, il faut arrêter les frais», conclut cet intime. Un appel renverrait en effet un éventuel deuxième procès à la fin 2011, à
la veille de l'élection présidentielle. À coup sûr, un spectacle désastreux pour la majorité. «Le jugement me donne satisfaction», écrit le chef de l'État. Il relève que le tribunal a établi une
«manipulation grave ». Et il espère que désormais nul n'aura «la tentation de se livrer à l'avenir à de telles pratiques qui déshonorent la démocratie».

En contradiction avec la ligne d'apaisement, l'avocat du président, Me Thierry Herzog, a dit sa «certitude» que «deux lampistes ont été condamnés a des peines de prison lourdes». Dominique de
Villepin est relaxé alors qu'il «ment», dit-il. Le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre n'hésite pas à parler d'un second procès qui «permettra de montrer qui a commandité cette manipulation et
pourquoi». Ce grognard de la Sarkozie exprime-t-il le désir profond du président ? Quoi qu'il en soit, le chef de l'État a décidé de ne plus se livrer au combat judiciaire avec son rival.
Désormais, ce combat sera politique.

Charles Jaigu Le Figaro


marc d'HERE 29/01/2010 07:28


«Je n'ai aucune rancoeur, aucune rancune. Je veux tourner la page». C'est un Dominique de Villepin triomphant sous ses airs modestes qui a commenté la décision des juges, jeudi au tribunal
correctionnel de Paris après sa relaxe dans l'affaire Clearstream. L'ancien premier ministre a expliqué que désormais, c'était «vers l'avenir [qu'il] voulait se tourner pour servir les Français et
contribuer, dans un esprit de rassemblement, au redressement de la France». Une allusion claire à son intention de revenir en politique et d'incarner, peut-être, une alternative à droite pour
2012.
Le figaro


Elie Arié 28/01/2010 23:27


Non, l'avocat" qui devait savoir ça (en principe...) c'est Sarkkozy...


Marc d'Here 29/01/2010 07:35


La "signification" est évidemment autre...


Elie Arié 28/01/2010 17:46


Il ne fera d'autant plus pas appel que, s'étant constitué partie civile, il n'a de toute façon pas le droit d'interjeter appel au pénal, ce droit étant réservé aux seuls prévenus et au parquet.

Voir:
http://tinyurl.com/ya8kss2


Marc d'Here 28/01/2010 18:10


Merci Maître!


marc d'HERE 28/01/2010 15:18


Une preuve, s'il en était besoin, de l'indépendance de la justice.