Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 11:30

 

Dans le JDD du 13 août 2010...

 

 

Christine Lagarde, ministre de l’Economie, a accueilli la publication de l’Insee avec satisfaction. Pour conforter la reprise, elle soutient les efforts entrepris pour réindustrialiser le pays. Christine Lagarde défend aussi le crédit impôt recherche que les députés jugent trop coûteux.

 

Etes-vous surprise par les chiffres de la croissance et de l’emploi?
Les indicateurs vont dans le bon sens depuis plusieurs semaines. Ils nous laissaient entrevoir un rebond. Il atteint 0,6 %, je suis très contente. Cela signifie que notre politique économique fonctionne, qu’elle est équilibrée. Nous avons soutenu l’investissement, l’emploi et la consommation, notamment grâce aux mesures d’embauche dans les TPE, à la suppression de la taxe professionnelle, au RSA, aux allégements fiscaux pour les ménages modestes, à la flexibilité des heures supplémentaires… Ces résultats ne sont pas un hasard.

 

La hausse de l’emploi repose surtout sur l’intérim et celle de la production sur un restockage. Ce rebond est-il solide ou fragile?
C’est une croissance consolidée. Les chiffres de l’activité économique sont positifs depuis quatre trimestres. La très bonne nouvelle est l’augmentation de l’investissement des entreprises, pour la première fois depuis 2008. Cela signifie qu’elles ont intégré la suppression de la taxe professionnelle initiée par le président de la République. Elles témoignent d’un sentiment de confiance qui est décisif pour la croissance. La hausse de l’emploi ne repose pas que sur l’intérim. Et produire pour restocker, c’est produire.

 

Vous pensez que la crise est totalement finie? Les autorités américaines craignent un essoufflement…
Je ne dis pas que tous les effets de la crise sont derrière nous. Mais nous allons dans la bonne direction et nous maintenons un effort déterminé dans notre politique. Ce cercle vertueux est exactement celui que notre stratégie économique cherche à mettre en place pour les prochains trimestres: poursuivre les réformes qui augmentent la croissance pour relancer l’emploi et réduire les déficits.

 

Quel est le meilleur instrument de la politique économique pour conforter la reprise?
Nous devons poursuivre notre politique de réindustrialisation du pays. Je soutiens ardemment le crédit impôt recherche. C’est une dépense fiscale intelligente, elle accroît l’innovation, donc elle augmente la productivité et la compétitivité. Les investissements d’avenir vont relancer l’effort national de recherche et développement. S’agissant de l’emploi, nous devons mieux coordonner la formation professionnelle avec les métiers d’avenir.

 

Une politique de rigueur s’impose-t-elle encore si l’économie va mieux?
L’avantage d’une meilleure croissance, ce sont des recettes plus dynamiques pour l’Etat et la Sécurité sociale. Mais les problèmes de déficit et de dette restent le principal frein à une croissance plus forte, plus solide, et plus durable. Nous devons aussi baisser nos dépenses budgétaires et fiscales. Il s’agit de réduire le déficit public à 6% l’an prochain et jusqu’à 3% en 2013. Nous avons pris des engagements, nous les tiendrons.

 

Le gouvernement prévoit une croissance de 2,5% l’an prochain. Ce chiffre est-il toujours d’actualité?
Nous regarderons cela attentivement à la rentrée avec le président de la République et le Premier ministre.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christine Lagarde dans le JDD - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

marc d'HERE 26/08/2010 20:32


Une déclaration de Frédéric Lefebvre: Le nombre de chômeurs a diminué en juillet de – 14 400, après avoir déjà baissé en juinde - 8 600. Cette excellente nouvelle fait suite à la publication
récente du nombre de créationsd’emploi au 2ème semestre (+ 35 000) qui démontre que la France est entrée dans l’après-crise.



La politique économique du Gouvernement porte ses fruits, tout particulièrement pour lesjeunes, dont le chômage diminue depuis mai 2009. Pour les seniors, le prochain projet de loisur les retraites
prévoit la mise en place d’une aide spécifique à l’embauche bénéficiant auxseniors à la recherche d’un emploi.



Plus d’emploi, c’est plus de pouvoir d’achat pour les Français, plus de lien social.


Elie Arié 21/08/2010 13:46


Ils ne l'ont pas fait, et Charlemagne non plus...Mais pourquoi ceux qui sont aujourd'hui au pouvoir ne le feraient-ils pas?


Marc d'Here 21/08/2010 15:23



Pour Charlemagne, le système fiscal était bien différent et la "nationalité" plus incertaine...


Quand aux socialistes, il est vrai qu'ils n'étaient pas très "allants" côté réformes...


Aujourd'hui...on peut y réfléchir mais cela rendrait difficile les "repentirs" et donc les retours qui nous arrangeraient bien...



Elie Arié 21/08/2010 10:50


Une suggestion que l'aile d'extrême-gauche de la majorité présidentielle (tout est relatif...) pourrait reprendre à son compte:

"Jérôme Cahuzac estime que "plutôt que de tenter de retirer leur nationalité à certains" le gouvernement devrait "la rappeler à d'autres qui semblent l'oublier". "Les expatriés fiscaux sont et
restent des Français, qu'ils résident à Monaco, en Suisse, en Belgique ou à l'île Maurice", fait-il valoir. "Ils pourraient acquitter l'impôt en France, notamment au regard de ce que, très souvent,
le pays a fait pour leur permettre leur bonne fortune. Ce n'est pas le cas aujourd'hui. Les États-Unis ont ce type de fiscalité mondiale. Pourquoi pas la France ?""


Marc d'Here 21/08/2010 13:07



Pourquoi pas...Mais pourquoi les socialistes ne l'ont-ils pas fait?



Elie Arié 20/08/2010 19:44


Ils sont même bigrement prudents:

http://tinyurl.com/28xthsz

"L'Elysée revoit à la baisse la croissance en 2011"
"L'Elysée a tranché. La prévision de croissance pour 2011 a été revue à la baisse à 2%, contre 2,5% initialement"


Marc d'Here 20/08/2010 21:15



Oui. Ils sont prudents et ils ont raison de l'être. Même si les chiffres de 2010 seront selon toute vraisemblance et contrairement à ce que claironnaient le PS et Le Monde, supérieurs aux
objectifs et leur donnera donc un "boni", il vaut mieux inscrire  2% dans le budget et le dépasser à nouveau.



marc d'HERE 20/08/2010 17:23


La réunion du Fort de Bregançon a été importante et utile.

Compte tenu des bons chiffres de la croissance en 2010 (qui devrait dépasser la prévision d'1,4%, que les socialistes et le journal Le Monde affirmaient trop élevée!!)l'objectif de 2011 a pu n'être
que légèrement modifié: fixé à 2%, sans doute pourra-t-il être lui aussi dépassé, mais le gouvernement et le Président ont raison d'être prudents.


marc d'HERE 20/08/2010 14:59


La réunion du Fort de Bregançon a été importante et utile.

Compte tenu des bons chiffres de la croissance en 2010 (qui devrait dépasser la prévision d'1,4%, que les socialistes et le journal Le Monde affirmaient trop élevée!!)l'objectif de 2011 a pu n'être
que légèrement modifié: fixé à 2%, sans doute pourra-t-il être lui aussi dépassé, mais le gouvernement et le Président ont raison d'être prudents.

Les décisions rigoureuses prises sur les niches fiscales sont bonnes et correspondent aux demandes faites, notamment, par La Gauche Moderne.


marc d'HERE 18/08/2010 22:04


Une nouvelle importante (plus en tous cas que l'expulsion de 70 illégaux!):l'accord entre producteurs et industriels sur l'augmentation de 10% du prix du lait. Le gouvernement a joué son rôle pour
parvenir à cet accord.Voilà encore un élément qui va dans le bon sens...


marc d'HERE 18/08/2010 08:48


Pour ce qui concerne la popularité de Nicolas Sarkozy, il est vrai qu'un récent sondage CSA annonçait une hausse de 2 points et je n'en n'ai pas parlé...Je publierai, comme prévu, début septembre
le tableau de bord pour les mois de Juillet/ août.


Elie Arié 18/08/2010 00:07


C'est vrai que ça va nettement mieux:

http://tinyurl.com/23n84f3

"La France n'a jamais été aussi proche de perdre sa note AAA"

Quant à la croissance de 2,5% pour 2011, passons...

Au fait: il y a longtemps que tu ne nous as pas fait le point sur les sondages de popularité de Sarkozy.


Marc d'Here 18/08/2010 08:36



Il y a deux jours, un article très sérieux expliquait que la note de la France venait encore de s'améliorer la semaine passée, et que l'écart avec l'Allemagne en taux d'emprunt était le plus bas
...Je suis d'accord avec toi, ça va mieux, et je m'en réjouis. 



marc d'HERE 17/08/2010 21:35


Compte tenu du chiffre de la croissance au 2ème trimestre la prévision de croissance pour 2011 n'est plus trop optimiste. Il devient presque réalisable et pourrait n'être révisé qu'à la marge.