Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 19:52

 

Soazig Quémener pour le Journal du dimanche, le samedi 04 septembre...

 

Ce sera une belle photo de famille. Et peut-être un joli coup politique. Toutes les composantes de la famille centriste, dans et hors l’UMP, sont réunies samedi après-midi au palais des congrès de Lyon autour de Jean- Louis Borloo pour les Ateliers du Parti radical. Sous les ailes de celui qui fut, au début des années 2000, le porte-parole de la Nouvelle UDF, sont attendus Jean-Christophe Lagarde et Maurice Leroy du Nouveau Centre, Jean-Marie Bockel, secrétaire d’Etat à la Justice pour la Gauche moderne, mais aussi des élus du Modem, Jean-Pierre Raffarin, Gilles de Robien… "Ils ne viennent pas pour créer une écurie Borloo, mais pour recréer cette famille de pensée et apporter cette richesse-là à la majorité", explique, ce week-end, le ministre de l’Ecologie dans une interview au Figaro Magazine. "C’est sûr, Borloo va en faire des tonnes pour montrer qu’il est capable de regrouper la majorité", observe, goguenard, un élu de l’UMP.

 

Vendredi, le brouillon d’une lettre- proposition intitulée "D’une seule voix" circulait. Un texte avec un préalable très laudateur pour le président de la République et qui avance des chantiers prioritaires sur la justice fiscale, la défense du pacte républicain… et s’achève avec la proposition de création d’une plateforme d’échanges. Alors que Borloo est toujours cité parmi les Premier ministrables lors du prochain remaniement, la fête prend des airs de service commandé depuis l’Elysée. Manière de permettre aux différentes sensibilités de la majorité, souvent bridées par l’UMP, de s’exprimer tout en les canalisant pour pouvoir, le moment venu, appuyer sur la pédale d’accélérateur ou de frein.

"Il ne faut pas un 21 avril à l’envers"

"Il est trop tôt pour dire s’il y aura une candidature centriste ou non. Cela peut être une bonne idée, mais cela peut également être dangereux, explique Jean-Marie Bockel. L’état d’esprit de Borloo, c’est de dire que s’il fallait y aller, il ne le ferait qu’en accord avec Nicolas Sarkozy."

 

"Il ne faut pas un 21 avril à l’envers, où le candidat de la droite ne serait pas qualifié pour le second tour à cause d’une multiplicité de candidatures dans son camp", renchérit Jean- Louis Borloo dans le FigMag.

 

Deuxième avantage de ce rassemblement, s’il est réussi, pour l’Elysée: il pourrait servir à décrédibiliser une éventuelle candidature d’Hervé Morin, le président du Nouveau Centre. Jean-Marie Cavada, chef de file des députés européens du parti du ministre de la Défense, se tient d’ailleurs prêt à réagir, samedi après-midi au discours de Borloo. "Il n’est pas question de torpiller Hervé Morin, assure Bockel. Il devrait simplement se poser la question de savoir si sa candidature desservirait ou non la majorité."

"Il ne s’agit pas non plus de préfigurer quoi que ce soit", assure Jean-Christophe Lagarde, président exécutif du Nouveau Centre. Lui a répondu à l’invitation "pour voir, dit-il, si les radicaux pensent à évoluer en dehors de l’UMP". Il assure qu’il ne signera "rien", toujours convaincu pour sa part qu’il n’y a de crédibilité pour le centre qu’en dehors du parti présidentiel. La discussion s’annonce donc serrée entre ces hommes qui pourtant "partagent les mêmes valeurs".

 

 Soazig Quémener

 le JDD, 04 septembre

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Soazig Quémener, le JDD - dans Vie Politique
commenter cet article

commentaires

Communiqué de La Gauche ModerneMarc d'Here 05/09/2010 21:50


Communiqué de La Gauche Moderne du 2 septembre:

La Gauche Moderne aux Ateliers du Parti Radical, le 4 septembre.

C’est pour échanger sur des valeurs partagées que Jean-Marie Bockel, président de La Gauche Moderne et Secrétaire d'Etat à la Justice assistera aux Ateliers du Parti Radical,présidé par son
collègue du gouvernement, Jean-Louis Borloo, le 4 septembre à Lyon.

Partisan d’une société apaisée et rassemblée, Jean-Marie Bockel développera à cette occasion ses conceptions sur les libertés publiques et individuelles.
Il rappellera qu’enmatière de lutte contre la délinquance, la politique gouvernementale doit marcher sur ses deux pieds, celui d’une répression ferme et celui d’une nécessaire prévention. C’est sur
ce sujet que le Président de la République vient de lui confier une mission.

La Gauche Moderne pense qu’il faut dès maintenant réfléchir ensemble à un projet pourles Français en vue de 2012.
Ainsi Jean-Marie Bockel et La Gauche Moderne participeront pleinement à ce débat d’idées qui se poursuivra dans les semaines à venir et notamment à l’occasion des rencontres nationales de La Gauche
Moderne qui se tiendront à Mulhouse le 18 septembre prochain.


anti-sarko 05/09/2010 20:48


"Le patron des radicaux, qui a toutes les chances de se retrouver Premier ministre fin octobre ..."

Il faut qu'il arrête le pinard alors sinon ce sera encore pire qu'avec Fillon.


Marc d'Here 05/09/2010 21:43



C'est tout comme commentaire? Un peu court...



Marc d'Here 05/09/2010 08:04


Jean-Louis Borloo, apparaît capable de ramener dans le camp présidentiel une grande partie de l'électorat centriste rallié à François Bayrou en 2007 et qui s'éloigne de son leader. Le patron des
radicaux, qui a toutes les chances de se retrouver Premier ministre fin octobre a pu réunir toutes les familles du centre, et même du centre gauche avec la présence de Jean-Marie Bockel, Président
de La Gauche Moderne. Ne manquent, (provisoirement?) que quelques figures des radicaux de gauche, qui ne sont pas tous insensibles à ce regroupement.


Elie Arié 05/09/2010 01:21


Cette réunion est ce qu'est Europe-Ecologie à la gauche: une assemblée de personnalités diverses qui n'ont rien en commun sinon la peur de devenir rapidement des has-been de la politique, largués
par Sarkozy pour cause de recentrage à droite.