Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 10:05

 

Rodolphe Geisler, Le Figaro du 18 05...

 

 

Le chef du MoDem pourrait récupérer une partie des électeurs de DSK.

François Bayrou n'est pas un homme de coup. Inlassablement, ou plutôt invariablement depuis une quinzaine d'années maintenant, le président du MoDem appelle à «redonner du sens» à la politique. Et appelle, quitte à apparaître parfois bien seul, à «une profonde renaissance civique» pour - écrivait-il déjà en 1996 dans son livre Le Droit au sens (Flammarion) - «retrouver la confiance dans la République».

De retour mardi matin de l'île de la Réunion, où il a effectué un déplacement de quarante-huit heures à la rencontre de ses sympathisants de l'océan Indien, le chef centriste ne cachait pas son trouble face à l'affaire DSK. «L'onde de choc de ces images va faire grandir dans l'esprit des Français une exigence de changement plus profonde qu'une alternance ordinaire», confie-t-il au Figaro.

«Fragment social-démocrate»

Traduction: au-delà de la simple élimination de la course à la présidentielle de Dominique Strauss-Kahn, qui semblait mordre sur l'électorat du centre, c'est l'idée même que les Français se font des responsables politiques qui devrait être changée. Le président du MoDem en est en tout cas convaincu: «La question que se poseront les Français en 2012, c'est: en qui peut-on avoir confiance?»

Pour l'auteur d'Abus de pouvoir (Plon), une charge écrite contre Nicolas Sarkozy en 2009, l'affaire DSK rebat les cartes pour 2012. «La démocratie, c'est un contrat de confiance et c'est ça qui est aujourd'hui profondément atteint!», veut croire l'ancien troisième homme de 2007. Il y voit encore «une adéquation absolue entre la situation chaotique dans laquelle nous sommes aujourd'hui et les thèmes que nous défendons depuis des années».

Tout en jugeant «déplacé et en même temps prématuré de tirer de l'affaire Strauss-Kahn une interprétation électorale» pour la campagne présidentielle, l'entourage du chef centriste se remet à espérer. Pour Christophe Madrolle, secrétaire national adjoint du MoDem, «avec l'élimination de DSK, François Bayrou reste le seul candidat sérieux sur le fragment social-démocrate».

«Cette majorité existe»

Frédéric Dabi, directeur politique à l'Ifop, reconnaît ainsi une porosité entre leurs électorats supposés. «Sociologiquement, une bonne part de l'électorat de François Bayrou en 2007 correspond à celui qui s'apprêtait à voter massivement pour soutenir Dominique Strauss-Kahn», observait-il dans Le Monde daté de mardi . Le même ajoutait encore que «dans les sondages, l'espace centriste dépend directement du candidat socialiste et peut varier de cinq points». Un espace qu'il estime compris entre 15 et 20%.

Bayrou lui-même en est persuadé: «Cette majorité existe potentiellement.» La question est de la mobiliser… Samedi dernier, lors d'un conseil national, il a lancé un appel au «rassemblement», qui irait des déçus du sarkozysme au centre gauche. C'était avant l'affaire DSK. Le propos s'adressait alors surtout aux électeurs tentés par Jean-Louis Borloo. «Ne vous laissez pas dévoyer», avait-il lancé. Depuis, la donne a changé. Au PS, François Hollande captera-t-il les strauss-kahniens? Pour Marielle de Sarnez, première vice-présidente, les portes du MoDem restent ouvertes «à tous ceux qui veulent le changement et souhaitent une alternance nouvelle». C'est-à-dire à tous ceux qui ne se contentent pas de simplement redonner les clefs de la maison France au PS. Pour Bayrou, «cette majorité existe».

 

Rodolphe Geisler, Le Figaro

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Héré - dans Vie Politique
commenter cet article

commentaires

plus que 245 jours 04/09/2011 21:05


"La cruauté de ceux qui se servent de l'épreuve qu'il traverse pour nous faire croire à leur vertu pervertirait les débats"

Je ne vois aucune cruauté de qui que ce soit envers DSK. L'épreuve qu'il traverse, il l'a cherché, on ne va pas pleurer sur son sort. Je précise d'ailleurs que DSK n'est nullement innocenté pour
ses agissements envers la femme de chambre new yorkaise. N'oublions pas le rapport de police qui donne des détails et qui montrent qu'il y a eu violence. Il a tout le temps maintenant de se soigner
de ses déviances et que les média arrêtent de nous bassiner avec ce type.


cellobello 04/09/2011 08:57


"Que se passerait-il si DSK était innocenté d'ici la fin de l'année, victime de son accusatrice, comme cela arrive à des milliers d'hommes à travers le monde,tous les jours?

Politiquement, la seule et unique stratégie des partis est de préciser et faire connaître leur projet de société. En gardant leur indépendance pour se préserver les moyens de choisir leurs
alliances quand ils le jugeront opportun. Pas à l'aveugle, pas dans le brouillard.

Commentaire n°5 posté par cellobello le 20/05/2011 à 06h42 "

Je fais partie, aujourd'hui, des français qui ne souhaitent pas qu'il se lance dans le combat politique.
La cruauté de ceux qui se servent de l'épreuve qu'il traverse pour nous faire croire à leur vertu pervertirait les débats.


Elie Arié 20/05/2011 18:03


@ Marc d'Héré:

"le PS gagne (après la chute de DSK) 5 points (2 si c'est Aubry candidate, 3 si c'est Hollande) ":

C'est bien ce que je disais: Sarkozy ne récupère pas la partie la plus centriste ou droitière de l'électorat de DSK après sa chute.


NO 20/05/2011 07:42


Bayrou et son moralisme de lave-bidets : insupportable bonhomme .
les hommes politiques doivent faire preuve de civisme républicain ./


cellobello 20/05/2011 06:42


"Le président du MoDem en est en tout cas convaincu: «La question que se poseront les Français en 2012, c'est: en qui peut-on avoir confiance?»"

Le président du Modem a payé très cher d'avoir rappelé à Dany ses attouchements d'enfants, pourtant reconnus par lui, et pourtant graves. Rien à voir avec la bagatelle entre adultes
consentants.
Alors les spéculations, actuellement, n'ont guère de fondements.
Que se passerait-il si DSK était innocenté d'ici la fin de l'année, victime de son accusatrice, comme cela arrive à des milliers d'hommes à travers le monde,tous les jours?

Politiquement, la seule et unique stratégie des partis est de préciser et faire connaître leur projet de société. En gardant leur indépendance pour se préserver les moyens de choisir leurs
alliances quand ils le jugeront opportun. Pas à l'aveugle, pas dans le brouillard.


plus que 354 jours 19/05/2011 22:01


"On voit donc que malgré le "choc émotionnel" qui aurait du permettre au PS de ramasser la mise et à Sarkozy de reculer...on voit que les résultats sont nuancés et sacrément encourageants! "

Vous avez assez souvent des commentaires étonnants ! Je ne vois pas en quoi le choc émotionnel aurait du permettre au PS de rafler la mise. On pouvait plutôt s'attendre au contraire, or il n'en est
rien. C'est même le titre du Monde ce soir, le PS pour l'instant est toujours bien placé dans les sondages, soit avec Hollande, soit avec Aubry. C'est d'ailleurs une bonne chose que le candidat
virtuel bling bling caviar du PS soit hors jeu dès à présent, car il ne s'agissait que du candidat des média comme le fut Royal en 2007 et il est fort possible qu'en campagne contre Sarko, il
aurait pris en pleine figure son train de vie, ses moeurs quelque peu limites etc...


Marc d'Here 19/05/2011 23:35



Mes analyses sont souvent différentes de celle du "Monde" et cela arrivera encore.



cellobello 19/05/2011 19:47


"Notre simple rôle de citoyen responsable aujourd'hui , c'est de décrypter toutes les fausses informations. Celà prend du temps mais je m'y attelle! Enfin notre réunion d'hier ,en dehors du côté
festif et amical, me laisse un goût d'inachevé et flou. Bien sûr je suis contre cette confédération qui n'apportera rien sauf une dilution de nos valeurs et de notre crédibilité. La seule solution
est de ne pas quitter le vaisseau présidentiel car nous paierons les pots cassés de notre engagement en tout état de cause. J'espère que JMB va trouver la bonne résolution"

J'applaudis.


Elie Arié 19/05/2011 15:52


À noter que toutes les analyses semblent avoir fait leur deuil des possibilités, pour Sarkozy, de récupérer cet électorat "strauss-kahnien centriste ou de droite".


Marc d'Here 19/05/2011 17:33



Le docteur Arié lit imparfaitement les sondages...et en tire des conclusios péremptoires!


Un sondage Ipsos publié par Le Monde aujourd'hui publie une enquête intéressante. Ils avaient fait un sondage juste avant la chute de DSK (sans savoir évidemment ce qui allit se passer), en en
ont refait un mardi.


Résultats cumulés en prenant en compte les 2 candidatures  crédibles PS (Hollande et Aubry).


 Au cumul, le PS gagne (après la chute de DSK) 5 points (2 si c'est Aubry candidate, 3 si c'est Hollande)


Sarkozy gagne 2 points, comme Hulot


Borloo gagne 1 point


LePen et Bayrou perdent 1 point


Villepin en perd 2


On voit donc que malgré le "choc émotionnel" qui aurait du permettre au PS de ramasser la mise et à Sarkozy de reculer...on voit que les résultats sont nuancés et sacrément encourageants!


 



yves-marie Le Tiec 19/05/2011 14:34


Merci Marc d'Héré pour cette rubrique de Frédéric Dabi, directeur del'IFOP. Je suis "abasourdi" par autant de fausses évaluations! Comment peut-on à ce jour se perdre en supposées porosités , alors
que la simple question qui se pose à ce jour est: il y a t-il une alternative digne de ce nom à la majorité actuelle et crédible(pas à l'opinion) mais à nos compatriotes?

Je susi désolé de dire que Mr Bayrou a pris la tête de l'UDF, contre Dominique Baudis et Philippe Douste Blazy, qu'il n'était pas "Adoubé" par VGD, et que son directeur de campagne en 2002,(Gilles
de Robien)avait trés bien valorisé sonn résultat! Après cette bonne performance, les trois quarts de ses troupes (dont le PRV), se sont tourné vers l'UMP naissante! Belle reconnaissance des ses
troupes,à l'initative du très pâle François Loos, président du PRV de l'époque! La création du MODEM ,n'a pas modifié la donne,et à encore rendu moins crédible la démarche solitaire!
Je pense que l'égo et l'orgueuil rendent fous, et que parler au nom des compatriotes devient une imposture .
Pour terminer sur cette approche je ne peux pas reconnaître une seule ligne crédible ,c'est tout simplement un "enfummage" de 1ère classe! Notre simple rôle de citoyen responsable aujourd'hui ,
c'est de décrypter toutes les fausses informations. Celà prend du temps mais je m'y attelle! Enfin notre réunion d'hier ,en dehors du côté festif et amical, me laisse un goût d'inachevé et flou.
Bien sûr je suis contre cette confédération qui n'apportera rien sauf une dilution de nos valeurs et de notre crédibilité. La seule solution est de ne pas quitter le vaisseau présidentiel car nous
paierons les pots cassés de notre engagement en tout état de cause. J'espère que JMB va trouver la bonne résolution. A bientôt . Yves M. Le Tiec ,militant et adhérent LGM