Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 10:39

Mon intervention à l'ouverture des débats des 2èmes rencontres de Mulhouse de La Gauche Moderne
...

Pour lancer les débats,  je vous propose une réflexion sur les principaux changements intervenus en 1 an  depuis les précédentes rencontres de Mulhouse.

         

L’an dernier à cette époque la crise débutait tout juste. Aujourd’hui, nous commençons à en entrevoir la sortie (entre temps elle a bouleversé nos économies et nos sociétés).  De Chine, des Etats-Unis, d’Allemagne viennent des indices qui peuvent nous faire penser que le pire est derrière nous. 

En France particulièrement, la sortie de la récession au second trimestre, la croissance qui sera sans doute positive au 3ème,  le ralentissement de pertes d’emplois,  le maintien de la consommation, la confiance qui s’améliore,  montrent que nous sommes sur la bonne voie.

 

 Si les Français souffrent moins  que d’autres et si nous sommes dans les premiers à sortir de la récession c’est dû sans doute à notre modèle social, mais aussi certainement aux réponses que Nicolas Sarkozy et le gouvernement ont rapidement su  apporter:

- Soutien immédiat aux banques sous forme de garanties et de prêts…

- Plan de relance centré sur l’investissement productif, soutien aux secteurs en difficulté

- Soutien au  pouvoir d’achat des plus défavorisés (suppression des 2 tiers de l’impôt sur le revenu pour la première tranche, augmentation des minima sociaux), généralisation du RSA…

- Poursuite des réformes de structure.

- Et pour le long terme,  efforts faits pour persuader les autres pays du G20, réunis sur son initiative, de la nécessité de réformer et de moraliser le capitalisme, d’aller vers un nouvel ordre économique mondial.

 

Cette politique La Gauche Moderne la soutient…  Nous pouvons en débattre, discuter certains points- j’aurais pour ma part  souhaité une plus grande participation des plus aisés à l’effort commun -   mais je crois pouvoir dire que globalement c’est une politique qui nous convient c’est même une politique que l’on pourrait, sans exagérer,  qualifier de  sociale libérale. Et qui marche.

 

Deuxième changement. L’an dernier à cette époque nous étions encore dans l’Amérique de Bush !  L’arrivée d’un Président noir aux Etats-Unis était encore un rêve, c’est aujourd’hui une réalité qui    a  permis de changer l’image de l’Amérique dans le monde, et ce n’est pas rien. Ira-t-elle plus loin ? Il est encore tôt pour juger de l’apport réel et de l’efficacité de la politique d’Obama…Des doutes peuvent même  naître…   On peut espérer pourtant   qu’elle permettra de réorienter dans un sens positif  l’action internationale des E.U. et de mettre en oeuvre des réformes intérieures notamment sociales.

 

Pour ce qui nous concerne directement,  cela nous  a permis de réorienter  notre politique extérieure, ou du moins, car elle avait déjà évolué, de légitimer, de faciliter  cette nouvelle politique étrangère.

Sarkozy a remis   la France dans le jeu international, dont la politique étriquée et frileuse de Chirac/ Villepin l’avait fait sortir ; il a repris des relations apaisées avec les E.U, coopérant avec eux pour lutter contre les crises internationales ( Iran, Palestine…) et contre le terrorisme.  Notre retour dans le commandement intégré de l’OTAN nous permet d’être là où les décisions se prennent et d’y participer.

 

Cette politique extérieure nous convient, on peut discuter de quelques détails mais globalement elle nous convient, surtout si on y ajoute l’action européenne.  

 

Et c’est le 3ème changement. Entre l’an dernier et aujourd’hui, l’Europe a changé :

- le traité de Lisbonne paraissait « enterré » par le non Irlandais, le nouveau vote prévu en octobre sera selon toute vraisemblance positif…

- L’Europe  dormait, était désunie,  pesait de moins en moins dans le monde …la présidence française lui a redonné des couleurs, un visage et une volonté. A cette occasion, et lors des élections européennes, Nicolas Sarkozy a défendu et incarné  une Europe qui agit et qui protège. C’est une politique que l’on peut facilement faire nôtre.

 

 Globalement, j'ai un regret : que nous ne nous soyons pas assez exprimés  sur toutes ces politiques : pour affirmer et  expliquer notre soutien, pour faire part parfois de nos réserves, pour faire des propositions. Nous devons le faire davantage dans l’année qui vient.

.

 

En conclusion de ce rapide tour d’horizon,  permettez-moi d’évoquer un dernier changement qui nous touche,  même s’il n'a pas vraiment bouleversé le monde.

L’an dernier à cette époque La Gauche Moderne, si elle se manifestait déjà, n’existait pas encore officiellement, puisque c’est au Congrès de Suresnes des 29 et 30 novembre qu’elle a été fondée. Aujourd’hui, grâce à notre action, grâce au travail de tous, de chaque fédération – ou presque-  La Gauche Moderne est un vrai parti politique,  un parti qui s’exprime, un parti qui commence à compter.

 

 Il compte dans le débat politique, il compte par l’action ministérielle de son Président, Il a compté lors des élections européennes où sa présence sur les listes de la majorité, la participation active de ses militants et de Jean-Marie Bockel à la campagne,  ont joué un rôle dans la victoire de la majorité (Nicolas Sarkozy l’a noté) et nous ont permis de voir élire deux députées Européennes.

Ce qui montre, par parenthèse,  que  l’ouverture ça marche et il  est logique  qu’elle ait lieu à droite comme à gauche, à partir du moment où tous acceptent clairement le projet présidentiel, et s’engagent sur cette base. C’est le cas.

 

Pour les régionales, si Jean-Marie Bockel négocie aussi bien avec l’UMP, si nous choisissons de bons candidats et si nous participons fortement à la campagne, le succès devrait suivre.

 

 C’est pourquoi, je  suis sûr, lorsque nous nous retrouverons ici, en septembre 2010, pour les 3èmes rencontres de Mulhouse,  que nous pourrons  applaudir à cette tribune aux côtés de notre Ministre Président Jean-Marie Bockel,  de notre Sénateur Daniel Marsin, de nos députées européennes Marielle Gallo et Michèle Striffler, 20, 25, 30 ou plus encore de conseillers régionaux Gauche Moderne…

  

 

Marc d’Héré

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans Réflexion politique
commenter cet article

commentaires

marc d'HERE 16/10/2009 09:19


"L'année dernière à la même époque, on nous prophétisait la violence dans les banlieues, l'explosion sociale et la paralysie Outre-mer. Un an après ? La France doit revoir ses prévisions de
croissance à la hausse parce qu'elles étaient trop pessimistes. La France est, de tous les pays industrialisés, celui qui a le moins souffert de la crise. Nous aurons cette année une récession de
l'ordre de 2 % alors que nous avions prévu 3 % et les signes de reprise sont plus marqués que partout ailleurs en Europe, comme en témoigne la hausse de 1,8 % de la production
industrielle au mois d'août. Le gouvernement a géré au mieux cette crise sans précédent. Nous avons mis en œuvre un plan bancaire, un plan auto, un plan de relance qui ont été imités dans le monde
entier… Cette stratégie porte ses fruits : les résultats sont là mais on ne sera sorti de la crise que quand le chômage diminuera".

Nicolas Sarkozy, au cours de son interview dans Le Figaro.


marc d' Héré 01/10/2009 15:40


Jack Lang s’est vu confier par Nicolas Sarkozy une mission sur la Corée du Nord. Après Cuba, il y a quelques mois, l’ex-ministre de la Culture sera en Asie du Nord, notamment au Japon, la semaine
prochaine. Il s’agira pour lui de réfléchir aux initiatives que la France pourrait prendre pour contribuer à la résolution de la crise nord-coréenne. Le but de sa mission est aussi de préparer
l’établissement de relations diplomatiques entre Paris et Pyongyang, la France demeurant l’un des dix pays de l’Union européenne à ne pas avoir d’ambassadeur dans le « royaume ermite ».

Le Figaro


marc d' Héré 30/09/2009 13:35



COMMUNIQUÉ


 


 


En proposant des mesures hardies, à la hauteur de l’enjeu qu’est l’insertion de la jeunesse
dans le monde du travail, Nicolas Sarkozy a montré la volonté de justice présente en actes dans la politique de la majorité.


À partir des propositions construites par Martin Hirsch c’est une véritable politique
d’ensemble pour accompagner les jeunes au seuil de la vie active qui va se mettre en place. Avec des mesures qui vont favoriser l’autonomie, la maitrise de ses choix par un renforcement des
efforts d’orientation et de formation qui assureront l’accès dans les meilleures conditions possibles au marché du travail, et le filet de sécurité que constitue pour les jeunes l’extension du
RSA. Ces mesures constituent pour notre pays une avancée sociale réelle.


La Gauche Moderne la salue naturellement, renouvelant ainsi sa confiance dans les
progrès de la Réforme Juste dans notre pays.


 


 


La Gauche Moderne,


Mardi 29 septembre 2009



marc d' Héré 25/09/2009 09:36


Le chômage a augmenté au mois d'août, mais on peut observer que la déceleration est nette: sur les 3 derniers mois, juin, juillet, août le chômage n'a augmenté que de 10.000 personnes. C'est trop,
c'est moins qu'on pouvait le craindre.


Elie Arie 21/09/2009 16:35

Juste pour pinailler:" L’arrivée d’un Président noir aux Etats-Unis".C'est amusant qu'Obama, fils d'un noir et d'une blanche, donc métis, soit plus considéré comme un noir que comme un blanc.Ca se comprend dans le contexte historique de la "one drop law" des Etats-Unis (abandonnée depuis longtemps), d'après laquelle il suffisait d'avoir un seul ancêtre noir dans les 3 générations précédentes pour être classé comme noir, alors que ça ne marchait évidemment pas dans l'autre sens (avoir un ancêtre blanc dans les 3 générations précédentes ne suffisait pas à être classé comme blanc): c'est plus étonnant dans le contexte français.

Marc d'Here 21/09/2009 16:39


C'est vrai...
Cependant comment crois-tu qu'on le définirait en France? Ne dirait-on pas aussi élection d'un Président noir...ou de couleur?