Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 12:08

C
.D.P., Le Point.fr du 14 mai
...

Emploi, crise économique, réforme de l'hôpital, universités... François Fillon a balayé jeudi les principaux dossiers d'actualités dans un long entretien accordé au Figaro . Le Premier ministre a exprimé ses perceptions de sujets d'envergure. Tour d'horizon des déclarations du locataire de Matignon.

La crise économique :
"Quelques éléments positifs permettent de croire à une amélioration de la conjoncture au quatrième trimestre aux États-Unis, puis à une reprise lente en Europe en 2010. En France, l'inflation est très basse, la consommation résiste bien et les banques demeurent solides. Ce sont des signaux encourageants, mais rien n'est encore gagné, et nous ne sommes pas à l'abri de nouveaux à-coups."

La fiscalité :
"Nous n'augmenterons pas les impôts : c'est contre-productif en période de récession, car cela pèse sur la consommation, et c'est dangereux si la situation s'améliore, car cela risque de freiner la reprise. Il y a en outre une question de fond : la France a déjà l'un des niveaux de prélèvements obligatoires les plus élevés, notamment sur le travail. Tout relèvement serait désastreux pour notre économie."

Les déficits : "Nous acceptons l'idée d'un creusement du déficit dans les conditions économiques que nous connaissons. Personne en Europe ne reviendra à l'équilibre en 2012. Mais je prépare un budget 2010 avec l'ambition et la volonté de réduire les dépenses de l'État. C'est à mes yeux la seule politique possible, qui produira des effets vertueux lorsque la conjoncture s'améliorera."

Le chômage : "Je sais simplement que le marché de l'emploi continuera de se dégrader en France comme dans toutes les économies développées, en 2009, mais nous n'avons aucune prévision suffisamment fiable sur le comportement des agents économiques pour savoir à quel rythme. Je pense que, jusqu'à l'été, la pression sur les restructurations restera très forte, mais qu'après l'été la hausse du chômage ralentira."

Le partage de la valeur ajoutée : " Ce rapport [Cotis, ndlr] a le mérite de remettre les pendules à l'heure. Il montre que le partage de la valeur ajoutée est assez stable en France depuis 25 ans, alors qu'il s'est beaucoup dégradé dans d'autres pays. Il démonte aussi l'idée selon laquelle les salariés auraient été lésés au profit des actionnaires."

Les élections européennes : "Ce scrutin se déroule dans un contexte totalement inédit. C'est la première fois, depuis très longtemps, qu'il n'y a plus de débat institutionnel entre l'Europe fédérale, l'Europe confédérale, l'Europe souverainiste. Ce débat-là est réglé, d'une certaine façon, par l'élargissement. Il a été réglé aussi par le compromis élaboré par le Président et la chancelière allemande avec le traité de Lisbonne. Pour la première fois, le débat européen est concentré sur la réponse que l'Europe doit apporter à la mondialisation, c'est-à-dire sur l'Europe efficace."

Les universités : "Nous n'accepterons jamais que les examens soient bradés. L'envisager, même pour quelques-uns seulement, rejaillirait sur l'ensemble des diplômes décernés cette année (...) J'ai demandé à Valérie Pécresse d'étudier deux solutions : un report des examens en septembre et l'organisation des épreuves en dehors de l'enceinte des universités bloquées."

La réforme de l'hôpital : "Cette réforme est nécessaire (...) L'équilibre auquel nous sommes parvenus est le meilleur qui puisse être trouvé. Le gouvernement ne bougera plus de cette ligne."

La réforme des collectivités locales : "Le gouvernement présentera ses propositions à l'été. Nous les soumettrons à la concertation avec tous les acteurs concernés avant d'en tirer, à l'automne, un projet de loi. Je crois à la possibilité de parvenir à un consensus sur l'idée d'achever la carte de l'intercommunalité, de constituer de grandes métropoles, et de créer des conseillers territoriaux siégeant à la fois dans les assemblées départementales et les assemblées régionales."

Nicolas Sarkozy :
"Je suis dans une relation de confiance totale avec le président de la République."

Remaniement : "Le Premier ministre réserve ses commentaires au président sur un éventuel remaniement. Ce qui est important, pour moi, c'est de conserver la cohésion de ce gouvernement."

L'amplification de l'ouverture : "C'est une vieille conviction chez moi : les vieux clivages politiques ont volé en éclats. L'intuition du Président était la bonne. L'idée d'associer des hommes et des femmes qui n'ont pas les mêmes convictions permet à un gouvernement et à une majorité d'éviter l'enfermement et la tentation du sectarisme."

François Bayrou : "Non, (je ne lirai pas son livre). La vie est trop courte et il y a tellement de chefs-d'oeuvre à découvrir ! Quant à sa démarche, qui consiste à être dans un dénigrement systématique, j'estime qu'elle le décrédibilise. Il tombe dans les mêmes travers que le Parti socialiste."

Dominique de Villepin : "Il a eu des jugements parfois excessifs. Quand il juge le climat social en France prérévolutionnaire, il se laisse emporter par le goût des formules."

lepoint.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by lepoint.fr - dans Vie Politique
commenter cet article

commentaires

marc d'HERE 25/06/2009 11:17

Le chômage aurait augmenté d'environ 30.000 en mai dernier. C'est beaucoup. On peut néanmoins noter que la situation s'améliore ou du moins que la détérioration est moins rapide. Autour de 90.000 chômeurs de plus en fin 2008 et début 2009, puis 80.000 puis autour de 60.000 en mars 50.000 en avril, et 30.000 en mai...

La politique du gouvernement commence (un peu) à porter ses fruits...

marc+d'HERE 18/05/2009 12:44

"L'insécurité recule" mais il faut "prendre en compte les nouveaux phénomènes" de délinquance comme l'attaque spectaculaire d'un fourgon de police à l'arme de guerre à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), a jugé ce lundi le secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand.

"Par rapport à ce qui s'est passé de 1997 à 2002 (sous le gouvernement socialiste) il n'y a pas photo. Il y a eu une montée continue de la délinquance et de la violence pendant les années socialistes, on a maintenant un recul, une décrue de la délinquance", a déclaré M. Bertrand sur RMC et BFM-TV.

"Depuis 2002 c'est une priorité et depuis 2002 ça recule. Mais comme dans de nombreux pays comme aux Etats-Unis il y a une évolution de la violence et maintenant on le voit bien il y a des armes de guerre qui sont utilisées ce qui est totalement inacceptable", a-t-il poursuivi, questionné sur le bilan de Nicolas Sarkozy en la matière, au ministère de l'intérieur puis à l'Elysée...

AFP

marc d'HERE 18/05/2009 09:14

"Nous ferons de gros efforts pour le financement de l'université et de la recherche" ainsi que pour l'administration pénitentiaire, annonce aujourd'hui le ministre du Budget Eric Woerth tout en prévenant que "la maîtrise de la dépense publique (...) est une priorité absolue".

AFP