Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 18:40

Chroniques publiées par notre ami Laurent Bouvet dans le quotidien Nice Matin
...Et sur son blog... http://laurentbouvet.wordpress.com


La machine à gagner d’Obama

Depuis des années, l’efficacité de ce que les Américains appellent la « machine électorale » était du côté des Républicains (quadrillage du pays grâce à des groupes religieux militants, mobilisation des électeurs le jour du vote, financement…). La stratégie de George Bush reposait notamment sur de grandes opérations de mobilisation pendant les 72 heures précédant le scrutin où chacun avait un rôle précis à accomplir : téléphoner une dernière fois à un ami, aller chercher une personne âgée en voiture, sonner encore une fois chez les voisins…

Cette année, les Démocrates derrière Barack Obama semblent avoir bâti une « machine » à la fois plus puissante, plus moderne et plus efficace que les Républicains. Son financement représente d’ores et déjà un record : plus de 650 millions de dollars ! Alors que John McCain n’a levé « que » 240 millions. La clef de ce succès dans la collecte de fonds repose sur un maillage très serré du territoire, bloc par bloc (quartier par quartier) et un suivi très précis grâce aux nouvelles technologies – la mobilisation des jeunes cerveaux de la Silicon Valley a été fructueuse.

Ainsi Obama a-t-il pu récolter près de 254 millions de dollars en dons de moins de 200 dollars – la limite maximale autorisée par individu étant de 2300 dollars – alors que McCain n’en levait que 53. Cet énorme trésor de guerre lui permet non seulement d’inonder de publicités les télévisions des swing States (ces Etats indécis où va se jouer l’élection) mais encore de porter le combat là où McCain était assuré de la victoire – obligeant ce dernier à dépenser ses « maigres » ressources pour défendre son pré carré.

Les Clinton étaient réputés jusqu’ici avoir construit la meilleure machine électorale démocrate. Elle a permis à Bill d’être élu deux fois à la présidence mais n’a pas permis à Hillary de remporter les primaires. Elle a été vaincue par la machine Obama. Il faudra toutefois attendre le 4 novembre pour savoir si celle-ci peut faire élire un nouveau président démocrate.

Laurent Bouvet 29 10 08

 

Pendant la crise, la guerre continue

 

La crise économique et financière a relégué au second plan les préoccupations internationales des Américains. Pourtant la « guerre contre le terrorisme » lancée par George Bush après le 11 septembre 2001 est loin d’être terminée. Même si l’élection ne se jouera pas sur les enjeux extérieurs, contrairement à ce qu’avait anticipé John McCain qui comptait mettre en avant son expérience de soldat et ses aptitudes de « Commander in Chief », rien n’est réglé pour autant. Le prochain président américain aura à gérer une situation difficile et sans doute à faire face à de nouvelles crises internationales si ce n’est au terrorisme.

En Irak, les choses s’améliorent peu à peu à mesure que le pouvoir local prend le contrôle du pays. Mais les soldats américains sont encore loin du retour et tout peut arriver à n’importe quel moment : attentat, reprise des affrontements entre communautés… En Afghanistan, la situation s’est dégradée depuis un an : les Américains et leurs alliés ont du mal à contenir le retour des Talibans. En cas d’échec, le pays pourrait bien redevenir une base arrière du terrorisme.

Au-delà de ces deux théâtres d’opération, rien n’est réglé ni avec l’Iran qui poursuit son programme nucléaire, ni au Pakistan qui connaît une phase de grande incertitude après le départ de son président pro-américain Pervez Musharraf, ni avec la Russie dont l’intervention cet été en Géorgie a montré qu’elle voulait revenir au premier plan.

Enfin, le problème principal des Etats-Unis à moyen terme reste celui du coût économique (et écologique) de leurs importations énergétiques et de matières premières. Comme le dit Al Gore, ancien candidat à la présidence en 2000 et prix Nobel de la paix : « nous empruntons de l’argent à la Chine pour acheter le pétrole du Golfe persique qui aggrave d’une manière irréversible nos conditions de vie ». Ce qui était vrai avant la crise devient une urgence avec elle dans la mesure où les déficits américains (commercial, budgétaire, balance des paiements…) sont déjà considérables.

Laurent Bouvet 28 10 08

Articles parus dans le quotidien NICE MATIN

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Bouvet, Nice matin - dans Etats-Unis
commenter cet article

commentaires

sergiozz 20/01/2010 11:42


"Qu'aura réussi Obama en un an? "

Intéressant de poser la même question pour Sarko en presque 2 ans !! Pourquoi vous ne le faîtes pas ?


Marc d'Here 20/01/2010 12:22


Il vous suffit de lire mon article du 15 09, "Sarkozy ne mène pas une politique de droite" pour trouver de multiples exemples de ce qu'a fait Sarkozy depuis juin 2007...Et ce n'est pas exhaustif et
il a continué à agir et à réformer depuis cette date. Le bilan d'Obama est bien pâle à côté...Mais espérons qu'il se ressaisira!


marc d'HERE 20/01/2010 09:05


Un an après son élection,le président américain Barack Obama a perdu hier soir la majorité qualifiée qu'il détenait au Sénat, après l'élection d'un républicain au siège du défunt sénateur Ted
Kennedy, un revers qui hypothèque l'avenir des réformes.

AFP

Qu'aura réussi Obama en un an? L'armée américaine est toujours en Irak, la guerre en Afghanistan se passe mal et il a renforcé les troupes, la relance américaine est poussive, il a fait échouer
Copenhague, et sa seule tentative de réforme, celle sur la santé risque d'échouer avec cette élection partielle...


marc d Here 01/12/2008 17:10

Obama nomme Hilary Clinton, secrétaire d'Etat et maintient Gates à la défense....Cela signifie qu'il n'y aura pas de modifications trop brutales dans la politique extérieure des Etats-Unis. C'est sage.

marc d Here 07/11/2008 21:17

Le président élu Barack Obama a déclaré lors de sa conférence de presse tenue à Chicago dans l'Illinois que la crise était mondial et necessitait donc "un engagement mondial" pour la régler.
Lefigaro.fr

marc d Here 05/11/2008 09:05

Enfin l’espoir ! De grâce, pour une heure, pour un jour, ne jouons pas les blasés, les prudents, les sceptiques.

Après ce 4 novembre déjà historique, avouons que nous sommes pris, presque tous, d’un sentiment de bonheur. Pour une heure ou pour un jour, laissons parler l’enthousiasme, celui qui déferle sur la planète. Depuis quelques heures, les Américains espèrent ....

Début de l'éditorial de Laurent Joffrin dans Libération de ce matin.

JAULIN 02/11/2008 13:05

J'aimerais croire à Obama.... je pense qu'il est sincère ... comme Carter en 76 ...
Cela ne suffit pas toujours et j'espère pour nous que cela ne se terminera pas comme pour Carter ....
G.JAULIN

ascensi 31/10/2008 20:32

En revoyant Jo, le prétendu plombier, apparaître dans tous les meetings de Mc Cain on ne peut que songer à ce pauvre Stakhanov dont l'union soviétique avait fait un symbole. Quand la communication politique colle à ce point à la propagande c'est que la démocratie est tombée bien bas.

Jacques Heurtault 30/10/2008 23:27

attendons ... et touchons du bois!

Jacques Heurtault 30/10/2008 20:22

Ne JAMAIS vendre la peau de l'Ours (et encore moins celle de l'éléphant!) avant de l'avoir tué!

Marc d'Here 30/10/2008 22:18


Tu as raison, mais là, l'éléphant me semble bien atteint et l'âne plein d'agilité...