Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 20:47

Par JB. pour le Figaro.fr , avec AFP.(Extraits
)...



Les 15 pays de la zone euro se sont mis d'accord dimanche sur un plan d'action face la crise financière mondiale, comprenant une garantie des prêts interbancaires et un recours possible à une recapitalisation des banques, a annoncé dimanche le président français Nicolas Sarkozy. Ce plan d'action «traite de toutes les dimensions de la crise», a souligné le chef de l'Etat français, président en exercice de l'Union européenne, mais sans préciser de montant européen global.

Les Etats membres de l'Eurogroupe vont notamment garantir les crédits interbancaires pour une période temporaire, jusqu'au 31 décembre 2009, a précisé Sarkozy à l'issue d'un sommet de crise des pays de la zone euro qui a duré plus de trois heures. Ces garanties d'Etat seront «payantes» pour les institutions bancaires, rémunérées selon les taux du marché.

Le blocage de ce marché interbancaire est au coeur de la crise. Par peur des faillites, les banques ne se prêtent plus entre elles. Celles qui ne trouvent pas les fonds nécessaires pour équilibrer leurs comptes peuvent très rapidement se retrouver en difficulté comme cela s'est produit pour plusieurs établissements européens. Les 15 se sont également engagés à empêcher leurs plus grosses banques de faire faillite, notamment en procédant à des opérations de recapitalisation.

 

 

Aucun montant global n'a été annoncé pour ce plan d'action européen, mais l'Allemagne, la France, l'Italie «et d'autres» pays présenteront lundi après-midi de façon «simultanée» les détails de leurs programmes de sauvetage, selon les propos de Nicolas Sarkozy. «Le temps des décisions chiffrées, c'est demain», a déclaré le président français. Toutes les décisions seront «efficientes avant la fin de la semaine», a-t-il ajouté.

D'ordinaire organisé le mercredi, le Conseil des ministres aura ainsi exceptionnellement lieu lundi à 14h et Nicolas Sarkozy s'exprimera à son issue à 15h, selon des sources gouvernementales. Le gouvernement examinera à cette occasion un projet de loi permettant à l'Etat de garantir des fonds pour faciliter le refinancement des banques en difficulté, ont précisé des responsables parlementaires de l'UMP.

«Nous avons adopté une boîte à outils à la disposition des Etats membres», a expliqué le président de l'Eurogroupe et premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker. «Nous n'avons pas le droit d'échouer et nous n'échouerons pas», a-t-il plaidé.......

 

Au-delà de ce plan d'action, qui sera soumis mercredi et jeudi à Bruxelles aux chefs d'Etat et de gouvernement des 27 pays de l'UE, les Européens veulent convaincre les Etats-Unis d'une refondation du système financier. «Puis nous irons convaincre nos amis américains de la nécessite d'un sommet international pour refonder le système financier international», a indiqué le président français.

Le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a déclaré dimanche qu'il soutenait le plan financier que viennent d'adopter les pays de la zone euro.

Gordon Brown a déclaré qu'il croyait en un retour de la confiance dans le système financier «dans les prochains jours». Le premier ministre britannique, dont le pays ne fait pas partie de la zone euro, avait été invité à Paris afin d'expliquer la démarche de la Grande-Bretagne pour contrer la crise devant les membres de l'Eurogroupe, dont les mesures s'inspirent du plan de sauvetage britannique......

Le Figaro.fr et AFP

Partager cet article

Repost 0
Published by JB Le Figaro.fr, avec AFP - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

marc d Here 04/11/2008 18:14

La Bourse de Paris a clôturé mardi en hausse de 4,62% à 3.691,09 points, repassant au-dessus la barre des 3.600 points pour la première fois depuis la mi-octobre.

Enregistrant sa sixième séance de hausse consécutive, l'indice CAC 40 a été notamment soutenu par le secteur bancaire et financier.

Le Point.fr

marc d Here 26/10/2008 09:08

Déclaration de Georges Pauget, Président de la Fédération Bancaire Française, au JDD (extraits):

Depuis huit jours, nous voyons enfin les premiers signaux positifs: les taux baissent, la liquidité revient, la confiance aussi. Au Crédit agricole, nous le mesurons déjà dans nos agences. Depuis jeudi dernier, moins de clients viennent nous poser des questions. Le retour à la normale sera forcément très progressif, mais la situation est en train de se débloquer. Je tiens à dire que la France a mis en place un dispositif de gestion de crise remarquable. A la Féfération bancaire française, nous avons travaillé au quotidien avec les équipes de Bercy et de l'Elysée. Mais, chez nous, la question d'une nationalisation ne s'est pas posée......

marc d Here 16/10/2008 16:29

L'autre priorité des Européens est d'obtenir une refonte du système financier international allant dans le sens d'un plus grand contrôle. Ils reprochent aux Etats-Unis d'avoir trop longtemps refusé d'intervenir au nom du libéralisme économique, ce qui a permis aux investisseurs de réaliser des opérations toujours plus risquées et opaques.

Le président Sarkozy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso doivent rencontrer samedi à Camp David le président George W. Bush pour en discuter, et préparer le sommet mondial que les Européens appellent de leurs voeux en novembre pour reconstruire le système financier.

"L'Europe veut le sommet avant la fin de l'année, l'Europe le demande et l'Europe l'obtiendra", a martelé M. Sarkozy jeudi.

"L'Europe se battra pour que ce sommet se traduise par des décisions concrètes et pas simplement par des principes", a-t-il également insisté.

AFP et Le Point.fr

marc d Here 16/10/2008 11:59

Les mesures annoncées par un certain nombre de pays européens pour soutenir le secteur financier vont avoir un impact positif sur les marchés boursiers à moyen terme, a assuré jeudi le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, dans un entretien à une radio allemande.
Au total, les pays européens qui ont annoncé des plans d'aide au secteur bancaire -- la France, l'Allemagne ou encore l'Italie notamment -- sont prêts à mettre plus de 2. 000 milliards d'euros sur la table, un chiffre "qui va impressionner les marchés financiers", selon le Premier ministre luxembourgeois, qui s'exprimait sur la radio allemande Deutschlandfunk.
"Nous devrions arrêter de regarder les cours de Bourse comme la souris regarde le chat et penser au moyen terme", a-t-il enjoint.

Le Parisien.fr et AFP

Elie Arié 14/10/2008 18:11

La politique peut-elle être simple?

http://www.lepost.fr/article/2008/10/14/1287910_la-politique-peut-elle-etre-simple.html

marc d Here 14/10/2008 13:19

Les socialistes vont s'abstenir sur le plan de lutte contre la crise. S'abstenir, c'est à dire que le PS n'exprime pas d'avis sur un plan de cette importance. Ni pour, ni contre, ils ne savent pas trop, n'osent pas se mouiller...Le PC sans doute votera contre ce qui est une position nette et courageuse.

Mais le PS, encore une fois, et même sur un sujet d'une telle importance, n'ose pas donner un avis....C'est pitoyable, et la marque d'un déclin inéluctable....

Elie Arié 14/10/2008 10:59

Sur Krugman: je me suis trompé de lien, voilà le bon:

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/14/le-nobel-de-l-economie-evoque-une-probable-recession-mondiale_1106471_1101386.html#ens_id=1089411

Elie Arié 14/10/2008 10:54

« Une violente récession" : voilà le sombre avenir qui attend probablement la planète, d'après le tout nouveau Prix Nobel d'économie, l'Américain Paul Krugman.

Plus tôt, il avait déclaré en conférence de presse que le monde se dirigeait vers "une récession, sans doute prolongée, mais peut-être pas un effondrement".

Krugman a par ailleurs salué le plan européen de soutien aux banques et au crédit interbancaire, estimant que c'était un ingrédient qui pouvait permettre de surmonter la crise du crédit même si, selon lui, la réaction positive des marchés n'est pas synonyme de réussite.

http://www.lepost.fr/article/2008/10/14/1287946_paul-krugman-nouveau-prix-nobel-d-economie-annonce-une-violente-recession-mondiale.html

marc d Here 14/10/2008 09:21

Les marchés, en Europe et dans le monde entier, ont pour l'instant bien réagi à ce plan Européen, sur le modèle du plan de Gordon Brown et obtenu grâce à l'obstination de Nicolas Sarkozy.
Il faut maintenant que la confiance se maintienne sur longue durée, que les banques puissent le plus vite possible se remettre à irriguer l'économie, que le gouvernement multiplie les aides ponctuelles et les incitations pour un redémmarage économique, afin que les conséquences de la crise sur le pouvoir d'achat, la croissance et l'emploi, soient le plus faibles possibles (mais il y en aura...).....

Il reste beaucoup à faire, mais la première étape, décisive a été franchie...Je pense que l'on peut en savoir gré au Président de la République.

Elie Arié 14/10/2008 00:03

Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale Jean-Marc Ayrault a déclaré qu'il « n'imaginait pas » un vote contre des socialistes. «Nous prendrons nos responsabilités, parce que la situation est suffisamment grave pour qu'on ne se lance pas dans une polémique», avait-il poursuivi.

AFP