Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 13:33
...Par Marc Landré, Le Figaro 02 10...


La Cour des comptes dénonce l'inadaptation et l'opacité du système.

Les sages de la rue Cambon n'ont encore une fois pas dérogé à leur réputation. Leur rapport sur «la formation professionnelle tout au long de la vie» est un brûlot tombant à point nommé, le lendemain même de l'ouverture par les partenaires sociaux d'une négociation sur l'avenir de la formation professionnelle.

Leur constat est sans appel : le système est «inadapté aux besoins des individus et des entreprises». Pis, il est «à la fois inéquitable, inefficace et coûteux», selon le premier président de la Cour, Philippe Séguin. «Moins vous êtes formés, moins vous avez de chances de bénéficier d'une formation»,abonde Marie-Thérèse Cornette, présidente de la 5e chambre. Pour la Cour des comptes, la formation doit donc «cibler ceux qui en ont le plus besoin» (salariés peu qualifiés, chômeurs…). D'où l'appel à une «discrimination positive» en la matière.

Et pourtant, de l'argent, il y en a. Les sommes consacrées chaque année à la formation professionnelle ne représentent pas moins de 34 milliards d'euros. Soit 2 % du PIB, l'équivalent peu ou prou du budget de la mission «Défense nationale». Mais ces fonds sont mal utilisés, mal répartis, non mutualisés. Pour les magistrats de la Cour, il est donc indispensable de «clarifier les modalités de collecte et en assurer une meilleure répartition». Il faut aussi «revoir les modalités de contrôle et d'évaluation».

 

Financer les priorités locales

 

Les recommandations de la Cour des comptes sont tout sauf consensuelles. En résumé, elle propose d'exploser le système actuel. Elle suggère de centraliser la collecte des fonds issus des entreprises auprès des Urssaf, qui seraient le «collecteur quasiment universel des cotisations assises sur la masse salariale».

Les organismes collecteurs - les OPCA tant décriées notamment du fait de leurs frais de gestion - seraient recentrés sur leurs seules missions de conseil. Elle prône également la suppression de l'obligation de financement d'une partie de la formation, ce que refusent certains partenaires sociaux. La Cour propose également de créer des «fonds régionaux pour la formation tout au long de la vie» qui auraient vocation à financer des actions de formation en réponse aux priorités locales. La définition des objectifs nationaux serait, quant à elle, confiée à un «Conseil national de la formation tout au long de la vie» renforcé. Des «programmes régionaux pour la formation tout au long de la vie» seraient institués pour leur déclinaison au niveau local. «Pour rendre le système efficace, il faut parvenir à une mutualisation des fonds collectés et la région est le bon niveau pour le faire», conclut Antoine Durrleman, le conseiller-maître qui a piloté les investigations.


Marc Landré
Le Figaro 02 10

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Landre, Le Figaro - dans Education - recherche
commenter cet article

commentaires

marc d HERE 03/10/2008 16:48

Nicolas Sarkozy, là encore a bien raison de vouloir réformer la Formation. Le rapport de la Cour des Comptes pourrait donner des pistes intéressantes.
Pour respecter la démocratie sociale, Sarkozy a demandé aux partenaires sociaux de négocier sur ce point. Espérons qu'ils iront vite, et que leurs propositions permettront de rendre enfin utile (et pourquoi pas moins coûteuse) la formation professionnelle.