Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 03:49
AFP...


Nicolas Sarkozy s'est engagé mercredi devant le Conseil des ministres à respecter, malgré la crise, ses promesses sociales, en confirmant notamment le versement dès la fin novembre d'une prime de Noël majorée pour tenir compte de l'inflation.

"Pour les titulaires des minima sociaux comme le Revenu minimum d'insertion (RMI) et l'Allocation de solidarité spécifique dont le pouvoir d'achat n'est pas garanti, j'ai décidé d'accorder une prime exceptionnelle pour compenser le retard sur l'évolution réelle des prix en 2008", a déclaré M. Sarkozy dans une déclaration rendue publique par l'Elysée.

"Cette compensation viendra s'ajouter à la prime exceptionnelle de fin d'année, dont le montant sera par conséquent porté à 220 euros en 2008. Je souhaite que cette prime soit versée de manière anticipée, dès la fin du mois de novembre", a-t-il ajouté.

Cette prime exceptionnelle avait déjà été annoncée par le ministre du Travail Xavier Bertrand puis confirmée par le ministre du Budget Eric Woerth, mais son montant n'avait pas encore été dévoilé.
La prime de Noël est versée depuis 1998. Elle était de 152,45 euros pour une personne seule en décembre 2007, sans changement par rapport aux années précédentes. Cette prime est majorée de 50% pour un couple et augmente avec la composition de la famille.

Dans sa déclaration, le chef de l'Etat a également maintenu sa promesse de faire progresser de 25% le minimum vieillesse d'ici la fin de son quinquennat en 2012. "Cet engagement sera tenu", a-t-il répété mercredi.

Il a rappelé qu'une majoration de 200 euros avait été accordée aux 600.000 personnes concernées dès le mois de mars de cette année et que la revalorisation atteindrait 6,9% en 2009, comme annoncé dans le projet de budget 2009 présenté la semaine dernière.

Nicolas Sarkozy a également indiqué qu'il tiendrait ses engagements de faire passer de 56 à 60% le taux des pensions de reversion, d'améliorer de 25% l'allocation aux adultes handicapés, de revaloriser les retraites des agriculteurs "dès l'année prochaine" et de reconduire jusqu'en 2012 "l'objectif de minimum de pension fixé à 85% du SMIC".

Le président a enfin rappelé que pour garantir le pouvoir d'achat des retraites, la revalorisation des pensions interviendra désormais au 1er avril.

"L'ensemble de ces dispositions relatives aux retraites seront débattues au Parlement très prochainement, dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2009", a-t-il précisé.

"Lors de mon déplacement à Toulon, consacré à la situation économique, j'ai rappelé ma détermination à conserver le cap des réformes et à conforter la cohésion sociale. C'est en effet dans les moments de crise comme celui que nous traversons que la solidarité avec nos concitoyens qui sont le plus en difficulté doit être la plus forte", a justifié Nicolas Sarkozy.

AFP

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans Economie et social
commenter cet article

commentaires

marc d Here 11/12/2008 11:22

Le gouvernement doit mettre "un holà au système" de crédit à la consommation, qui réserve bien souvent les taux d'intérêt les plus élevés aux gens les plus modestes, a estimé jeudi le Haut commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch, sur France Info.

"Il faut mettre un holà à ce système", a déclaré M. Hirsch après avoir raconté comment un membre de son cabinet, se faisant passer pour une personne de condition modeste suscitant un emprunt à la consommation, s'est vu offrir des taux à 20%, "les plus chers, les plus dangereux, et les plus toxiques" et relancer plusieurs fois par les organismes de crédit qu'elle avait contactés.

"Je pense que Bercy est en train d'infléchir" et de changer sa position, a-t-il ajouté en faisant référence à un projet de loi en préparation, que doit présenter le gouvernement début 2009.

"On se donne six ou huit semaines pour faire un texte qui ne soit pas de l'habillage, ni cosmétique, mais qui donne un coup de frein au crédit toxique et un coup d'accélérateur au crédit responsable", c'est-à-dire un "taux d'intérêt faible, une probabilité de taux de surendettement faible, et des possibilités d'avoir des mensualités supportables".

Le point.fr et AFP

marc d Here 27/11/2008 13:57

Nicolas Sarkozy a annoncé aujourd'hui qu'il présenterait prochainement des "initiatives" pour "accélérer puissamment" l'expression de la "diversité ethnique" au sein des "élites françaises", notamment dans les grandes écoles et les universités.

"Je prendrai dans les semaines qui viennent des initiatives pour que cette diversité, cette France riche de cette diversité, ça se traduise également dans les élites, dans les préfets, dans les magistrats, dans les professeurs d'université, dans les médecins", a-t-il annoncé au cours d'une allocution devant des élus d'outre-mer.

"Si nous ne mettons pas en oeuvre une politique profondément volontariste (...) alors jamais les élites au sommet ne ressembleront à la diversité à la base", a-t-il dit, critiquant des élites "si classiques dans leur tête et dans leur allure". "Il est temps d'accélérer puissamment le mouvement", a jugé Nicolas Sarkozy, qui n'a pas précisé la nature des initiatives préparées.
Lefigaro.fr et A.P.

marc d Here 25/11/2008 10:22

Le Haut commissaire aux Solidarités actives, Martin Hirsch, a déclaré ce matin sur RMC/BFM-TV qu'il allait présenter au gouvernement "15 propositions pour lutter contre la pauvreté". "On mettra tout à l'heure sur le bureau du président et du premier ministre 15 propositions, un document d'une centaine de pages qui s'aligne sur trois axes", a-t-il indiqué.

"Il faut pouvoir soutenir les revenus des plus faibles ; le RSA va arriver, est-ce qu'il faut le mettre plus tôt ? Est-ce qu'il faut faire un dispositif de transition d'ici là ?", s'est interrogé Martin Hirsch, "il faut pouvoir dire aux gens les plus en difficulté, aux travailleurs pauvres, aux salariés modestes "vous n'allez pas trinquer" pendant les premiers mois de la crise".
source AFP

marc d Here 20/11/2008 11:33

Le gouvernement envisage très sérieusement de faire passer le nombre de bassins d’emplois expérimentant le contrat de transition professionnelle (CTP), actuellement limité à sept zones très précises en déclin, à une vingtaine au total. Le CTP est un contrat expérimental qui permet aux salariés licenciés économiques d’entreprises de moins de 1000 salariés ou alors en liquidation judiciaire des bassins d’emplois concernés de bénéficier d’un accompagnement hyper renforcé et de toucher pendant 12 mois 80% du dernier salaire brut (soit 100% du salaire net). Nicolas Sarkozy en avait annoncé l’extension le 28 octobre dernier à Rethel, dans les Ardennes, lors de son discours de mobilisation sur l’emploi. Le gouvernement est entrain d’en arrêter les modalités.

Lefigaro.fr

marc d Here 17/11/2008 08:07

"Je vous confirme ce soir deux choses: d'abord l'augmentation de la prime de Noel, qui passe à 220 euros alors qu'elle était l'année dernière à 152 euros. Et puis j'ai décidé également de la verser aux bénéficiaires - c'est-à-dire les rmistes et les bénéficiares de l'ASS (allocation de solidarité specifique) - un mois plus tôt, c'est-à-dire au lieu de la recevoir juste avant Noël, ils la recevront à partir du 20 novembre", a déclaré, hier soir Christine Lagarde

marc d Here 01/11/2008 12:37

L'Assemblée nationale a rétabli jeudi soir, en séance publique, la prime transport inscrite par le gouvernement dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2009, et supprimée la semaine dernière en commission, [ce qui] avait provoqué un tollé et entraîné un rappel à l'ordre de la majorité par le premier ministre François Fillon.

L'aide au transport pour les trajets domicile-travail, promise par le gouvernement, s'articule en deux volets: l'extension de la prise en charge obligatoire de 50% des titres de transports collectifs, actuellement en vigueur en Ile-de-France, à tous les salariés et ce quelle que soit la localisation de leur entreprise en France. Pour ceux qui ne peuvent utiliser les transports en commun, le texte prévoit la prise en charge facultative des frais d'utilisation d'un véhicule personnel, dans la limite de 200 euros par an. Pour cette dernière, les entreprises mettront en place la mesure sur la seule base du volontariat. Eric Woerth (Budget) a réitéré l'engagement du gouvernement en faveur de cette mesure.

Le Figaro.fr

marc d Here 14/10/2008 13:23

Oui, quand l'inflation diminue c'est bon pour le pouvoir d'achat...

tintin 14/10/2008 11:58

"Voilà qui est bon pour le pouvoir d'achat..."

Sortez un peu de votre cocon pour voir la situation réelle des français.

marc d Here 14/10/2008 09:09

La décélération de l'inflation en France s'est poursuivie au mois de septembre avec un taux d'inflation qui est le plus bas depuis cinq mois, selon les données publiées mardi par l'Institut national de la statistique (Insee).

Les prix de détail ont diminué de 0,1% le mois dernier et leur glissement annuel est revenu à 3,0%, soit leur niveau d'avril, contre 3,2% en août.

Reuters

Voilà qui est bon pour le pouvoir d'achat...

marc d Here 09/10/2008 11:27

Le Conseil d'analyse économique (CAE), qui conseille le Premier ministre sur sa politique économique, recommande de "développer le recours à l'hypothèque" pour "loger les classes moyennes", dans un rapport paru aujourd'hui.

"Il ne s'agirait pas d'adapter un système hypothécaire +pur+, dont les carences sont aujourd'hui bien visibles (aux USA, ndlr), mais d'opter pour un modèle de crédit immobilier hybride, dans lequel seraient prises en compte la solvabilité de l'emprunteur mais aussi la valeur du bien acquis mis en gage", écrivent Jacques Mistral et Valérie Plagnol les auteurs du rapport.

L'hypothèque est largement sous-utilisée en France où la majorité des prêts immobiliers sont garantis par une caution financière.

Or, pour ces auteurs, "le relèvement des taux d'intérêt et la crise de l'été 2007 ont sonné la fin des conditions de crédit très accomodantes proposées ces dernières années aux emprunteurs et la remise en cause de la titrisation bancaire".

Mais, pour le CAE, s'engager dans cette nouvelle voie "impliquerait de réduire les coûts liés à la prise d'hyptohèque, pour y encourager les emprunteurs à y recourir".

Estimant qu'en France les coûts de transaction pour l'acquisition d'un logement sont plus élevés que dans les autres pays de l'OCDE, le CAE recommande également "d'alléger voire supprimer les droits de mutation et d'agir sur les marges des intermédiaires (agents immobiliers et notaires, ndlr) en les rendant plus lisibles pour les vendeurs".

AFP

Une proposition qui devrait être suivie d'effet, à condition que toutes les précautions soient prises pou éviter ce que l'on a connu aux Etats-Unis.