Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 21:53
 
AFP...


Nicolas Sarkozy s'est engagé mercredi devant le Conseil des ministres à respecter, malgré la crise, ses promesses sociales, en confirmant notamment le versement dès la fin novembre d'une prime de Noël majorée pour tenir compte de l'inflation.

"Pour les titulaires des minima sociaux comme le Revenu minimum d'insertion (RMI) et l'Allocation de solidarité spécifique dont le pouvoir d'achat n'est pas garanti, j'ai décidé d'accorder une prime exceptionnelle pour compenser le retard sur l'évolution réelle des prix en 2008", a déclaré M. Sarkozy dans une déclaration rendue publique par l'Elysée.

"Cette compensation viendra s'ajouter à la prime exceptionnelle de fin d'année, dont le montant sera par conséquent porté à 220 euros en 2008. Je souhaite que cette prime soit versée de manière anticipée, dès la fin du mois de novembre", a-t-il ajouté.

Cette prime exceptionnelle avait déjà été annoncée par le ministre du Travail Xavier Bertrand puis confirmée par le ministre du Budget Eric Woerth, mais son montant n'avait pas encore été dévoilé.
La prime de Noël est versée depuis 1998. Elle était de 152,45 euros pour une personne seule en décembre 2007, sans changement par rapport aux années précédentes. Cette prime est majorée de 50% pour un couple et augmente avec la composition de la famille.

Dans sa déclaration, le chef de l'Etat a également maintenu sa promesse de faire progresser de 25% le minimum vieillesse d'ici la fin de son quinquennat en 2012. "Cet engagement sera tenu", a-t-il répété mercredi.

Il a rappelé qu'une majoration de 200 euros avait été accordée aux 600.000 personnes concernées dès le mois de mars de cette année et que la revalorisation atteindrait 6,9% en 2009, comme annoncé dans le projet de budget 2009 présenté la semaine dernière.

Nicolas Sarkozy a également indiqué qu'il tiendrait ses engagements de faire passer de 56 à 60% le taux des pensions de reversion, d'améliorer de 25% l'allocation aux adultes handicapés, de revaloriser les retraites des agriculteurs "dès l'année prochaine" et de reconduire jusqu'en 2012 "l'objectif de minimum de pension fixé à 85% du SMIC".

Le président a enfin rappelé que pour garantir le pouvoir d'achat des retraites, la revalorisation des pensions interviendra désormais au 1er avril.

"L'ensemble de ces dispositions relatives aux retraites seront débattues au Parlement très prochainement, dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2009", a-t-il précisé.

"Lors de mon déplacement à Toulon, consacré à la situation économique, j'ai rappelé ma détermination à conserver le cap des réformes et à conforter la cohésion sociale. C'est en effet dans les moments de crise comme celui que nous traversons que la solidarité avec nos concitoyens qui sont le plus en difficulté doit être la plus forte", a justifié Nicolas Sarkozy.

AFP

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marc d Here 06/10/2008 12:52

Une partie des salariés de l'usine Renault de Sandouville, près du Havre, où 1.000 emplois doivent être supprimés, a cessé le travail ce matin à l'occasion de la venue du président de la République Nicolas Sarkozy, a-t-on appris de source syndicale.

Les grévistes se sont regroupés à l'appel de la seule CGT devant les portes de cette usine fragilisée par la mévente de la nouvelle Laguna. "Sarkozy, t'es foutu les Renault sont dans la rue", ont scandé les manifestants, au nombre de 300 environ, qui ont allumé un feu de pneus et lancé des pétards.

AFP

Voilà qui va certainement arranger les choses (hélas pour eux!) et montre bien l'irresponsabilité de certains syndicats et leur mépris de la démocratie.

marc d Here 02/10/2008 10:42

Vous lisez mal ce blog. Il y a, dans les commentaires, quelques dépêches AFP que je trouve souvent intéressantes et éclairantes, mais qui représentent moins de 10% des commentaires, et qui sont souvent accompagnées de commentaires personnels.

Et rassurez-vous pas de soumission à qui que ce soit, mais des idées, des convictions, que j'exprime largement dans des articles et des commentaires...Je serais d'ailleurs enchanté de débattre des votres, pour le cas où vous en exprimeriez.

Julien Renault 02/10/2008 09:43

A raison de 2% d'inflation par an sur 5 ans, le niveau des prix augmente lui de plus de 10%... Donc la promesse d'augmenter de 25% le minimum vieillesse d'ici 2012 ne pèse plus que 25%. Sur l'allocation adulte handicapés, cette augmentation de 25% est bien faible quand on sait le montant aujourd'hui est scandaleusement faible. Bref, encore une fois, de la poudre aux yeux. Monsieur d'Héré, je suis sidéré de voir sur votre blog reprises toutes les dépêches AFP sans aucun commentaire de votre part. C'est de la soumission, de l'adoration, vous n'avez plus d'idées complémentaires à celles de notre cher Président?

marc d Here 02/10/2008 07:44

Nicolas Sarkozy se montrait déterminé mercredi à organiser la riposte européenne à la crise financière, malgré les réticences de l'Allemagne qui s'oppose à l'idée de Paris d'un plan européen pour les banques, préférant une gestion au cas par cas des faillites bancaires.
Le président de la République continuait dans la soirée ses consultations pour organiser "à la fin de la semaine" une réunion des chefs d'Etat et de gouvernement des quatre pays européens du G7 (Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie), avec José Manuel Barroso (président de la Commission européenne), Jean-Claude Juncker (président de l'Eurogroupe), et Jean-Claude Trichet (président de la Banque centrale européenne).
"L'objectif, c'est d'organiser cette réunion rapidement, c'est-à-dire avant la fin de la semaine. Et ça à l'air de plutôt bien progresser", a indiqué une source proche de l'Elysée, interrogée par l'AFP.
Nicolas Sarkozy avait annoncé lundi à Marseille la tenue d'une réunion de préparation d'un sommet pour la "refondation du système financier international", qu'il voudrait voir se tenir "dans les semaines qui viennent".

Le Parisien.fr etAFP

Elie Arié 02/10/2008 01:04

«Les ménages français sont aujourd'hui les moins endettés d’Europe. Or, une économie qui ne s’endette pas suffisamment, c’est une économie qui ne croit pas en l’avenir, qui doute de ses atouts, qui a peur du lendemain… Je propose que ceux qui ont des rémunérations modestes puissent garantir leur emprunt par la valeur de leur logement. Il faut réformer le crédit hypothécaire.

Si le recours à l’hypothèque était plus facile, les banques se focaliseraient moins sur la capacité personnelle de remboursement de l’emprunteur et plus sur la valeur du bien hypothéqué.»

De qui cette proposition fracassante faisant l'éloge du système de subprime à l'américaine? Et oui , tu l'as devine, j'espère: de Sarkozy...

(ce n'est pas un commentaire à proprement parler, c'est une simple citation).

marc d Here 02/10/2008 00:05

Nicolas Sarkozy a décidé de faire racheter à un prix décoté plus de 30.000 logements dont les travaux n'ont pas été lancés faute de certitude sur les ventes, afin de soutenir la construction de logements en France, a indiqué ce soir l'Elysée.

AFP