Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 10:25
....Quelques échos de la presse....



La lettre de l’Expansion, septembre 08

La Gauche Moderne, le parti de Jean-Marie Bockel, organisera mi-septembre une opération de communication de ses 17 coordinations régionales et de ses 20 fédérations départementales. Via des conférences échelonnées sur 48 heures, afin d’obtenir une forte couverture de la presse quotidienne régionale.



Le Figaro, 17 09

La Gauche Moderne, petit parti allié à l’UMP fondé par l’ex-socialiste Jean-Marie Bockel, réunit samedi à Mulhouse (Haut-Rhin) ses deuxièmes « rencontres nationales » et tiendra son « congrès fondateur » fin novembre en région parisienne.

 

Le Figaro Magazine, 19 09

Jean-Marie Bockel a participé à toutes les Universités d’été de la majorité. Le secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants veut établir des passerelles avec les centristes de la majorité, tout en conservant l’indépendance de son parti, La Gauche Moderne.

 

Le Parisien 21 09

 JEAN-MARIE BOCKEL a proposé hier un nouveau contrat social et une simplification de la fiscalité lors des « rencontres nationales » de son parti, la Gauche moderne (GM), allié à l’UMP, qui se déroulaient à Mulhouse (Haut-Rhin) ville dont il est maire. L’ex-socialiste, devenu secrétaire d’Etat à la Défense dans le cadre de l’ouverture voulue par Sarkozy, a proposé « un gagnant-gagnant général » à tous les acteurs de la société française, déclarant que « le progrès social est d’abord assis sur les succès économiques et donc la réforme des structures de notre société ».

Il a dénoncé « la protestation sans proposition » qui conduit les socialistes « à brandir, comme des vaches sacrées, des avantages catégoriels et des situations acquises ». Selon lui, « il faut mettre fin à des formes juridiques et administratives anciennes régissant l’emploi salarié, maximiser l’investissement par la flexibilité du marché du travail ». C’est, a-t-il précisé, « la proposition gagnant-gagnant que le monde du travail peut faire aux entrepreneurs et, en échange, le salarié aura la garantie d’une formation continue, du maintien d’un revenu et d’une protection sociale globale de bon niveau ». Evoquant les élections européennes et régionales, il a déclaré « nous ne voulons rien exclure, dans des listes uniques ou dans des listes indépendantes avec d’autres partenaires de la majorité ». La Gauche moderne veut réunir 1 500 à 2 000 participants lors de son « congrès fondateur » fin novembre à Suresnes (Hauts-de-Seine).

L’Alsace 21 09

Le maire de Mulhouse et secrétaire d'Etat à la Défense, Jean-Marie Bockel, a proposé samedi un nouveau contrat social et une simplification de la fiscalité à l'occasion des «rencontres nationales» de son parti la Gauche Moderne (GM), allié à l'UMP.

L'ex socialiste a proposé «un gagnant-gagnant général» à tous les acteurs de la société française, déclarant que «le progrès social est d'abord assis sur les succès économiques et donc la réforme des structures de notre société».

Il a dénoncé «la protestation sans proposition» qui conduit les socialistes «à brandir, comme des vaches sacrées, des avantages catégoriels et des situations acquises».

Selon M. Bockel «il faut mettre fin à des formes juridiques et administratives anciennes régissant l'emploi salarié, maximiser l'investissement par la flexibilité du marché du travail».

«C'est la proposition gagnant-gagnant que le monde du travail peut faire aux entrepreneurs et, en échange, le salarié aura la garantie d'une formation continue, du maintien d'un revenu et d'une protection sociale globale de bon niveau», a-t-il ajouté. M. Bockel a une nouvelle fois suggéré l'introduction en France d'un impôt uniforme, la +flat-tax+ qui serait une imposition à taux unique et non à partir de tranches progressives comme l'actuel impôt sur le revenu.

Les premières études portant sur l'application de la flat-tax en France, montrent que sa mise en place correspondrait environ à augmenter, jusqu'à 20 points, la CSG, et à supprimer l'impôt sur le revenu, comme les niches fiscales qui lui sont liées, a-t-il expliqué.

La CSG est actuellement l'impôt le plus juste de notre système fiscal puisqu'il est acquitté, de façon égale, par tous les revenus, qu'ils proviennent du travail, ou du capital, a-t-il argumenté.

Evoquant les prochaines élections européennes et régionales, il a déclaré «nous ne voulons rien exclure, dans des listes uniques, ou dans des listes indépendantes avec d'autres partenaires de la majorité».

Trois cents personnes assistaient samedi matin aux «rencontres» de Mulhouse.

 

20 minutes.fr, 22 09 08

Le maire de Mulhouse (Haut-Rhin), Jean-Marie Bockel, a appelé samedi à une simplification de la fiscalité. L'élu a fait ces propositions alors que se tenaient dans sa ville les rencontres de La Gauche Moderne, mouvement qu'il préside. L'ex-socialiste a estimé qu'il fallait « mettre fin à des formes juridiques et administratives anciennes régissant l'emploi salarié et maximiser l'investissement par la flexibilité du marché du travail ». Il a suggéré une imposition à taux unique remplaçant les tranches progressives comme l'impôt sur le revenu actuel.


Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans Vie Politique
commenter cet article

commentaires

Elie Arié 22/09/2008 22:34

Ce qui fait tout mon charme, c'est que je ne demande rien à personne...(d'ailleurs, à mon âge, que pourrais-je demander? J'ai déjà une concession au cimetière Montparnasse).

Bon, redevenons sérieux.

Si on considère que le rôle de l'impôt, c'est de redistribuer les revenus, seuls les impôts progressifs sont justes.

Si Rocard a créé cet OFNI (Objet Fiscal Non Idenifié) qu'est la CSG, c'est parce que, comme le dit très justement Penthièvre, un impôt ne peut pas être affecté à un poste déterminé, contrairement à une cotisation sociale, car c'est le privilège du Parlement que de voter le budget de l' Etat: or, Rocard voulait que la CSHG soit intégralement et exclusivement affectée à l' Assurance-Maladie; mais il voulait que, contrairement aux cotisations sociales patronales et salariales qui ne touchent que les revenus du travail, elle touche aussi les revenus du capital: d'où la CSG, avec le projet qu'à terme, elle remplace totalement les cotisations sociales de l' Assurance-Maladie (aujourd'hui, celle-ci est financée à 40% par la CSG et à 60 % par les cotisations sociales salariales).

Une cotisation sociale ne pouvant pas être progressive, Rocard a atténué l'injustice de ce prélèvement uniquement proportionnel en le rendant non déductible (la déductibilité profitant plus aux hauts revenus qu'aux bas revenus, le calcul est facile à faire)- alors que, logiquement, les cotisations sociales sont déductibles, mais pas les impôts: c'est en cela que la CSG ressemble à un impôt.

C'est ensuite le gouvernement Balladur qui, en augmentant la CSG, a rendu déductible la part supplémentaire qu'il a introduite: d'où, aujourd'hui, une part de CSG non déductible et une autre déductible...

marc d Here 22/09/2008 19:38

J'avoue avoir du mal à saisir ce que tu cherches...As-tu demandé quelque chose à Jean-Marie et il ne te l'a pas fait obtenir?...
Serais-tu au courant d'action particulière qu'il aurait fait ou pas fait?

Ton insistance sur ce thème devient surprenante, mesquine et surprenante....

Elie Arié 22/09/2008 19:30

Oui, c'est vrai que c'est mesquin.

Surtout, compte tenu de l'impressionnant travail accompli par JM Bockel à ce poste.

Désormais, pour les anciens combattants, plus rien ne sera comme avant.

marc d Here 22/09/2008 19:03

Et puis Elie, au lieu d'essayer vainement de trouver la petite bête, tu devrais te réjouir de la victoire de Chevènement au Sénat...Je m'en réjouis aussi, persuadé qu'il ne suivra pas, ou très rarement, le PS...

marc d Here 22/09/2008 19:00

Tu dis n'importe quoi....

Certains journaux mettent le titre exact d'autres ne mettent que Défense, d'autres Anciens Combattants...C'est leur problème. Pour nous c'est secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants...Et le travail de Jean-Marie Bockel est, je crois, apprécié dans l'un et l'autre domaine.

Elie Arié 22/09/2008 18:44

Oui, c'est bien ce que je disais: les anciens combattants ont disparu.

marc d Here 22/09/2008 18:20

Pauvre Elie,toujours aussi mesquin (et ignorant en plus!)

Jean-Marie Bockel est secrétaire d'Etat à la Défense et aux anciens combattants.

Elie Arié 22/09/2008 18:11

Pourquoi avoir honte des anciens combattants? Je vois que, dans deux articles, Jean-Marie Bockel est désigné comme "secrétaite d' Etat à la défense",alors qu'il est "secrétaire d'Etat aux anciens cobattants" (auprès du Ministre de la Défense).

Peut-être parce que "anciens" (combattants), ça colle mal avec (la gauche) "moderne"?

penthievre 22/09/2008 15:17

Bonjour,
je vous suivrai volontiers pour admettre que la CSG est vraiment le seul impôt proportionnel (et non point progressif, comme l'IRPP).
Mais c'est la qualificatif "social" qui me gène, alors que, s'agissant des ressources budgéteés par l'Etat, il n'y a, au départ et de par la loi comptable, aucune affectation directe des ressources aux dépenses.
Il y a tromperie à dire que pour financer ceci, je collecte celà.

Merci;
Penthièvre