Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 11:50

 

Il y a plus de deux mois,  le quotidien "Le Monde"  dans un titre  péremptoire, annonçait  en première page  " la hausse des impôts est inévitable’', (sans point d'interrogation).  Cela signifiait  que le gouvernement de François Fillon allait, sans aucun doute et très vite, procéder à des augmentations générales d’impôt. Or le gouvernement et le Président avaient toujours indiqué qu’ils ne le feraient pas : le Monde voulait donc par ce titre affirmer que le gouvernement mentait et qu’il devrait se résoudre à une politique qui était celle que préconisaient les socialistes et ce journal d’opposition lui-même.

 

On a la confirmation aujourd’hui que cette affirmation était erronée et on peut penser qu’elle  n’avait pour but que de manipuler l’opinion et de tenter de  la détourner du gouvernement. Ce procédé n’était pas nouveau.

Souvenons-nous. Entre les deux tours des élections législatives de 2007, le parti socialiste, par la voix de Laurent  Fabius,  affirme que dès les élections passées le gouvernement de François Fillon augmentera les impôts, notamment  la TVA sous la forme d’une TVA sociale ! Bien entendu il n’en fut rien, mais cette fausse affirmation fera perdre une cinquantaine de sièges à la majorité…Le but était atteint et la leçon ne sera pas oubliée. Depuis, périodiquement, les socialistes et leurs relais dans la presse,  affirment, pour inquiéter le citoyen et  l’électeur,  que les impôts vont  augmenter. Cela fut dit avant les élections municipales et à nouveau démenti par les faits. Le gouvernement, fidèle à sa ligne, ne les a pas  augmentés !

Qu’à cela ne tienne.  Cette fable est répétée dès le début de la crise…toujours non confirmée par les faits…puis avant les  élections européennes, puis avant les régionales, et toujours l’effet d’inquiétude joue contre la majorité, mais le gouvernement contredit, dans la réalité, les déclarations socialistes.

Voilà 3 ans que ce jeu malsain se poursuit et  que cet argument de la hausse prochaine des impôts est utilisé dans cette période de difficultés réelles, pour accroître l'inquiétude de nos compatriotes, leur désarroi et leur opposition à la politique menée.

A cette raison de tactique politicienne, s'ajoute une raison de fond tenant à une conception idéologique et archaïque de l'économie.

 

En annonçant une prochaine et inéluctable hausse des impôts les socialistes justifient la hausse des prélèvements qu'eux-mêmes font figurer dans leur "projet". Est-on tenté de leur reprocher de prévoir de fortes augmentations d'impôts, ils répondent "c'est inéluctable, d'ailleurs le gouvernement lui-même devra s'y résoudre." Pour répondre à la situation financière difficile qui est la nôtre, et s'attacher à diminuer le  montant excessif de notre  dette publique, ils ne voient qu'une solution: augmenter les recettes et d'abord l'impôt!

Pour sa part le gouvernement sait que d’autres leviers sont possibles et préférables, la croissance et une limitation drastique des dépenses publiques improductives. Il complète très justement cette politique, et l’a annoncé vendredi  20 août,  par une limitation – souhaitée depuis longtemps - des avantages accordés à   ceux qui bénéficient des « niches fiscales ».

 

Alors, évidemment les socialistes (et n’en doutons pas, Le Monde écrira la même chose !) s’exclament, « c’est une augmentation d’impôts, on avait raison ». Bien entendu personne de bonne foi ne peut assimiler une diminution de certains avantages fiscaux exorbitants  à une augmentation générale des impôts, mais les socialistes ne reculent jamais devant  un travestissement de la vérité s’ils pensent pouvoir en  profiter… 

 

En tous cas, la déclaration du 20 août, indique clairement que conformément à ce qu’a toujours dit le Président de la République, il n’y aura pas d’augmentation d’impôts en 2011. C’est une bonne nouvelle pour les contribuables, c’est une bonne nouvelle pour l’économie et particulièrement pour la relance,  qu’un alourdissement fiscal aurait risqué de  compromettre.   C’est à l’inverse une mauvaise nouvelle pour les socialistes et les médias d'opposition comme "Le Monde"", qui sont, une fois de plus, démentis par les faits.


Marc d’Héré

 

PS: Une déclaration très nette et très précise de François Baroin expliquant pourquoi  la limitation de certaines "niches fiscales" n'est pas assimilable à une augmentation des impôts: "Nul n'est obligé d'utiliser une niche fiscale pour réduire son impôt; c'est une décision personnelle. En revanche, une augmentation générale de la fiscalité pénaliserait tout le monde. Il n'est pas question de procéder ainsi."

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans Budget - fiscalité
commenter cet article

commentaires

cocoboeer 20/01/2011 09:23


Ah ah aujourd'hui 20 janvier, augmentation du niveau d'imposition confirmé... allez préparez nous une bel article avec des manipulations conceptuelles pour nous montrer que les impots sont en
baisse... allez vite nous attendons...


Marc d'Here 20/01/2011 14:22



Il n'y a pas d'augmentation générale des impôts...C'est une évidence!



Marc d'Here 15/12/2010 14:41


Une bonne nouvelle Eric Fottorino n'est plus président du Conseil de surveillance du journal Le Monde. Une mauvaise c'est Pierre Bergé, emblême de la "gauche caviar", et soutien financier de
Ségolène Royal qui prend le poste! Ca promet côté partialité, mauvaise foi et divulgation de ragots!


Marc d'Here 19/09/2010 23:13


Il y aura d'autant moins d'augmentation d'impôts qu'après les "bons" chiffres sur la croissance et l'emploi, on apprend que l'objectif de déficit 2010 passerait de 8% à 7,8%!

Le titre du Monde, cela se confirme de jour en jour était contraire à la vérité.


Elie Arié 23/08/2010 23:50


Il t'aura fallu, pour justifier ta critique du "Monde" (article dont on était partis) introduire le mot d'augmentation "générale", dont il n'avait jamais été question: le "Monde" parlait d'une
augmentation inévitable (mais pas "générale") des impôts, ce qui vient d'être décidé par le gouvernement.

CQFD...


Marc d'Here 24/08/2010 10:03



Comme tu as pu le remarquer, je ne commentais pas un article mais un titre! Comme tu voudras bien l'admettre un titre est forcément "réducteur" et j'estimais, j'estime toujours, que quand Le
Monde disait dans son titre "augmentation inévitable des impôts", il voulait évidemment signifier augmentation générale et non limitation de quelques avantages. On peut défendre l'inverse,
ce que tu fais, mais pardonne-moi de te dire que là encore tu n'es tout simplement pas de bonne foi. 


 



Elie Arié 23/08/2010 21:10


Baroin rame de façon pathétique...Une augmentation de la fiscalité n'est jamais "générale", puisque la moitié des foyers français ne payent pas l'IRP; une augmentation de la tranche supérieure de
l'IRP, ou une suppression du bouclier fiscal, n'auraient rien de général, et constitueraient tout de même une augmentation de la fiscalité.

Une trouvaille, ces "niches fiscales que personne n'est obligé d'utiliser": effectivement, personne n'est obligé de faire valoir ses droits!


Marc d'Here 23/08/2010 23:12



Et pourtant, Elie, ce que dit Baroin est si vrai; On ne peut pas assimiler une limitation des avantages réservés à certains et une augmentation générale (c'est ç dire pour 50%) des impôts...



marc d'HERE 23/08/2010 17:38


Une déclaration très nette et très précise de François Baroin expliquant pourquoi la limitation de certaines "niches fiscales" n'est pas assimilable à une augmentation des impôts: "Nul n'est obligé
d'utiliser une niche fiscale pour réduire son impôt; c'est une décision personnelle. En revanche, une augmentation générale de la fiscalité pénaliserait tout le monde. Il n'est pas question de
procéder ainsi."


marc d'HERE 23/08/2010 12:39


Une déclaration très nette et très précise de François Baroin à propos de la limitation de certaines "niches fiscales" qui ne sont pas assimilables à des augmentations d'impôts: "Nul n'est obligé
d'utiliser une niche fiscale pour réduire son impôt: c'est une décision personnelle. En revanche, une augmentation générale de la fiscalité pénaliserait tout le monde. Il n'est pas question de
procéder ainsi.


plus que 2 ans 23/08/2010 11:53


"Cela n'a bien sûr rien à voir..."

Si cela a à voir. Si les augmentations avaient été scandaleuses dans les régions de gauche, comme vous l'affirmez, les français les auraient sanctionnées aux dernières élections, or la gauche a
gagné les régionales. d'aillers, vous affirmez des choses sans aucune argumentation, c'est tout de même très léger. elevez un peu le débat au lieu de vous agenouiller béatement devant la politique
de Sarkozy, des textes de loi bien souvent inapplicables. Il est temps de tourner la page pour la France, 5 ans c'est déjà beaucoup trop.


Marc d'Here 23/08/2010 12:07



Je confirme que le fait que la gauche ait gagné les régionales n'est pas contradictoire avec les augmentations scandaleuses d'impôts locaux auquelles elle se livre...


Et puis ne tombez pas dans l'injure absurde, en parlant de "s'agenouiller bêtement devant la politique de Sarkozy"...Réfléchissez un peu avant d'écrire, cela vous évitera peut-être quelques
sottises!



Elie Arié 23/08/2010 00:29


S'il s'agit de communes socialistes, les augmentations d'impôts sont par définition scandaleuses; dans les communes UMP, elles sont par définition justifiées.
(on ne peut pas parler de "Régions UMP", car tu connais la dure réalité électorale...).

Je n'ai jamais pensé que tu tomberais dans un tel degré de manichéisme.


Marc d'Here 23/08/2010 09:06



Tu devrais consulter le livre noir des Régions françaises...Critiquer les socialistes c'est faire preuve de manichéisme pour toi...C'est insensé!



plus que 2ans 22/08/2010 21:55


Augmentations d'impots scandaleuses, c'est vous qui le dîtes. D'ailleurs, les français ne sont pas de votre avis puisqu'ils ont réélu les majorités régionales sortantes qui ont fait du bon boulot
avec leurs moyens pour contrebalancer une politique gouvernementale défaillante.


Marc d'Here 23/08/2010 00:23



Cela n'a bien sûr rien à voir...Et les augmentations d'impôts des régions et communes socialistes sont très importantes et scandaleuses.