Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 08:21

 

Je vais suivre et commenter en direct les trois journées qui viennent.

 

Je ferais des points réguliers, vous pourrez donc vous reporter plusieurs fois, durant ces trois jours, à cet « article » qui évoluera constamment, et faire des commentaires qui  permettront d’enregistrer, à chaud, vos réactions, vos analyses et vos témoignages…

 

Viendront sans doute s’intercaler durant ces trois journées d’autres articles classiques, qui n’empêcheront pas de revenir à celui-ci. Espérons que tout cela ne créera pas un trop grand désordre.

 

LUNDI 18 OCTOBRE.

 

Point à 10 heures.

François Fillon a été déterminé et calme hier soir sur TF1. Le projet sera démocratiquement voté et mis en application. Il a rappelé à François Chérèque – qui ne sait comment sortir d’un mouvement dans lequel il s’est sottement laissé embringuer-  que sa porte était toujours ouverte, celui-ci voudra-t-il saisir cette occasion de dialogue ?

Les raffineries reconduisent la grève ce mati. Léger renforcement de la grève à la SNCF

Plusieurs points de blocages nouveaux, et des opérations escargots de la part de quelques routiers radicaux, CFDT souvent…

Qu’ils en profitent bien aujourd’hui, car le gouvernement voudra certainement éviter toute provocation avant la manifestation « baroud d’honneur » de demain.  Mais je doute que cette radicalisation contribue à renforcer le mouvement à  le rendre plus populaire, et à crédibiliser cette centrale en perdition !

 

Il n’y a pas que les retraites. Aujourd’hui, l’Assemblée Nationale passe à un sujet déterminant : début de l’examen du budget 2011, qui prévoit une forte baisse des dépenses publiques de fonctionnement et des niches fiscales.

A suivre…A suivre…Prochain Point vers 12 heures 30

 

Point à 12 heures 30.

Les blocages commencent à prendre un peu d’ampleur, avec quelques gênes pour l’économie. Il est compréhensible que le gouvernement veuille éviter toute provocation et n’intervienne pas trop. Pourtant, il serait souhaitable qu’une ou deux opérations de déblocage, dans la soirée ou demain matin, montre à ceux qui en douteraient, qu’il a la situation en mains. On devrait aussi entendre un peu plus Jean-Louis Borloo qui est ministre de l’énergie et dont la prudence bien connue ne devrait pas conduire à l’effacement.

Les blocages de lycées ont repris lundi,  et ont donné parfois lieu à des violences. Devant le lycée Joliot-Curie de Nanterre, après le blocage du lycée par 300 élèves, le secteur a été le théâtre de scènes de vandalisme: voitures renversées et incendiées, un camion de pompiers a été la cible de jets de pierre, le mobilier urbain alentour, abribus, cabines téléphoniques, a été détruit et les débris étaient utilisés par des jeunes comme projectiles sur des policiers et gendarmes. Violences et dégradations à Evry,  à Lyon, aussi, par des groupes de lycéens. A Nantes également, des voitures dégradées et des violences. Comme le disent les socialistes « nous sommes fiers de l’esprit de responsabilité des jeunes et  des lycéens » !

Le sabotage organisé de Marseille et de sa région se poursuit.

A suivre…A suivre…Prochain point vers 15 heures

Point à 16 heures.

La CGT avait annoncé un « renforcement » des grèves à la SNCF aujourd’hui. Résultat : 12,6% de grévistes, il n’y en a jamais eu aussi peu depuis longtemps (15,5% vendredi dernier !).

Ca se radicalise dans les raffineries, mais un dépôt pétrolier débloqué à Brest. C’est bien. Le gouvernement laisse agir les grévistes, mais se manifeste par quelques déblocages.

On fait état d’un sondage qui montrerait que le soutien aux manifestants serait toujours aussi important. Je n’en suis pas certain, si autour de 70% des sondés ont de la sympathie pour le mouvement, seuls 52%,  si j’ai bien lu, leur apportent leur soutien…Et les agissements, (blocages, gêne et violence)  des grévistes ne devraient pas faire croître ce nombre. Le calme et la sérénité du gouvernement n’en est que plus remarquée.

Du fait de l’obstruction socialiste, le projet de loi ne sera sans doute voté que jeudi ou vendredi au Sénat. Une occasion de plus de faire grève et de manifester pour les syndicats. La prendront-ils ? Intéressant à suivre.

… A suivre…A suivre…Prochain point vers 19 heures.

 

Point à 19 heures.

Dans le 93 devant plusieurs lycées bloqués, violences et dégradations. Les lycéens, répondant aux appels de la gauche et de certains syndicats,  descendent dans la rue.  Ils sont exaspérés, puisque les syndicats leur disent mensongèrement que le gouvernement refuse de « bouger », alors ils  se livrent à des dégradations, des destructions et des violences.  Si cette interprétation était la bonne, la responsabilité syndicale serait donc doublement engagée dans cette violence. Les images télévisées en tous cas,  montrent bien le sens de  la « responsabilité »  des jeunes lycéens vantée par les socialistes.  196 jeunes et casseurs ont été  interpellés à la mi-journée.

Les grèves et les manifestations devraient être, en toute logique, très, très importantes demain, ou alors c’est la Bérézina pour Thibault et Chérèque. Les grèves devraient être dans tous les secteurs les plus suivies depuis début septembre, et  on peut penser qu’il y aura nettement  plus d’1,2 millions de manifestants (chiffres officiels du gouvernement pour le  12 octobre)…Un million serait très médiocre et moins du million marquerait un grave échec.

Cela dit dans les informations qui nous sont données cela n’apparaît pas encore vraiment. Les prévisions de grève dans l’éducation, la RATP et la SNCF sont ridiculement basses. Il semble y avoir une quarantaine de préavis de grève dans les transports urbains de province contre environ 80 les autres jours. Restera bien sûr pour camoufler une éventuelle défaite (mais je n’y crois pas, c’est impossible), les blocages en tous genres,  et la venue massive dans les cortèges des étudiants, lycéens, collégiens et casseurs.

Le CAC 40 termine en hausse. Il est depuis plusieurs jours au dessus de 3.800 points.

A suivre…A suivre…Prochains points vers 22 heures et demain matin 10 heures

 

Point à 22 heures.

C’et finalement 290 casseurs ou lycéens casseurs qui ont été interpellés aujourd’hui. Ils risquent de manquer à la manifestation de demain.

 

 

MARDI 19 0CTOBRE

 

Point à 10 heures.

Un collège a été incendié au Mans, cette nuit. "Le collège est entièrement brûlé. L'hypothèse la plus probable est une origine criminelle", a déclaré Jean-Claude Boulard, maire (PS) du Mans.
Les grilles d'accès à l'établissement étaient bloquées par des poubelles et des chariots de supermarché à l'arrivée des secours. L'incendie est survenu dans un contexte de tension sociale et de violences autour du projet gouvernemental de réforme des retraites.

 

Un dépôt de carburant ré ouvert, dans l’Hérault.

 

En cette journée de « grandes grèves », à la RATP le trafic est quasiment normal et  la SNCF, il est légèrement meilleur que la veille. On n’a pas encore les chiffres de grévistes, mais ils ne seront sans doute pas très élevés. Reste pour les syndicats les manifestations qui devraient être très importantes (et sans violences !) pour limiter leur échec. Elles devraient largement dépasser le million de manifestants…Ce serait logique.

 

Europe : la commissaire européenne Viviane Reding, renonce, évidemment, à lancer une procédure d’infraction contre la France. Elle aurait mieux fait de s’abstenir de lancer cette stupide et malveillante attaque contre nous.

 

A suivre…A suivre…Prochain point vers 12 heures 30 

 

Point à 12 heures 30

Nouveaux incidents,  nouveaux chahuts, des lycéens.  Mais aussi nouvelles dégradations, nouvelles violences, notamment à Nanterre et à Lyon de la part de ceux que les médias appellent des « casseurs » et qui sont tout simplement des « manifestants ».  Ceux et celles qui ont appelé les adolescents à descendre dans la rue portent une lourde responsabilité.

Poursuite des blocages, ici ou là.

 

Grèves : les chiffres qui parviennent sont faibles et en baisse par rapport aux journées de grève nationale passées :

10, 2 % à la poste. 10% à l’éducation nationale,  30% à la SNCF, 9% à la RATP,  tous chiffres nettement plus bas que pour les autres journées de grève nationale.

 

Grosse mobilisation à Toulouse : 35.000 manifestants ce qui représente le record des mois de septembre et octobre : les étudiants et lycéens ont bien aidé les syndicats, mais il faut reconnaître que c’est une bonne mobilisation.

 

Nicolas Sarkozy  annonce que des mesures seront prises pour répondre aux blocages, notamment des raffineries et limiter les débordements. Il en appelle au sang froid et  à la « responsabilité ».

 

A suivre…A suivre…Prochain point vers 15 heures.

  

 

Point à 15 heures.

Chiffres de grévistes toujours en baisse : 15% à France Telecom, 11,6% pour les fonctionnaires d’Etat.

 

Côté manifestations, grâce au grand nombre de lycéens participants, le nombre de manifestants atteint 480.000 à midi, pour plus de 500.000 le 12 octobre. C’est donc assez fort, sans doute inférieur à ce qu’espéraient les syndicats, mais représente, pour l’instant, un beau baroud d’honneur.

 

Record à Bordeaux, mais pas à Marseille malgré une participation accrue des lycéens et de  très jeunes. Dans la manifestation parisienne, les observateurs note une présence beaucoup plus importante que la dernière fois de lycéens et de collégiens même, disait une journaliste de BFM TV. Quelques heurts signalés entre jeunes…

 

Une réunion à 16 heures à Matignon pour aborder les blocages inadmissibles et  les questions d’approvisionnement en carburant.

 

A suivre…A suivre…Nouveau point vers 17 ou 18 heures

 

Point à 17 heures 30.

A EDF 15% seulement de grévistes, alors que les journées précédentes, ce nombre avait atteint 17, 18 et 21%.

 

La CGC demande de suspendre les actions.  Il était temps ! Elle a trop longtemps  cédé à l’intersyndicale. Cela devrait inspirer la CFDT, qui agit depuis le début de cette contestation de manière incompréhensible.

 

Dans la manifestation parisienne, Ségolène Royal, revenue de Venise, côtoyait (ou marquait) son amie chère Martine Aubry. Malgré ce renfort, et malgré un afflux considérable d’adolescents, il n’y a eu que 67.000 manifestants, à Paris, très loin du record de 89.000 du 12 octobre. La démobilisation syndicale est très nette.

 

Le Premier ministre a rappelé tout à l’heure à l’Assemblée Nationale deux principes de notre démocratie, que certains syndicats ou partis politiques ont tendance à oublier ou à contester.

Le  Parlement a dans sa responsabilité le vote des lois et  c’est ce qu’il fera, démocratiquement,  dans les jours à venir, pour le projet de réforme des retraites.

La Constitution garantit le droit de grève et de manifestation, mais pas celui de blocage de l’économie du pays, ni la violence. C’est pourquoi, les dépôts de carburant seront débloqués.

 

Le dépôt de Bassens a été débloqué, dans le calme.

 

A suivre…A suivre…Prochain point vers 20 heures.

 

  

 

Point à 20 heures.

1, 1 million de manifestants aujourd’hui c’est moins que le 12 octobre et c’est exactement le même nombre que le 7 septembre, mais avec un afflux considérable d’adolescents alors qu’il n’y en avait pas le 7 septembre. En un moins et demi la mobilisation stagne, et plus précisément celle des adultes diminue. Dans le même temps le nombre de grévistes est quasiment divisé par deux !  Seule la violence augmente,  ainsi que  les blocages.

A l’évidence le mouvement s’effrite et s’ils s’obstinent, les syndicats vont vers l’échec.

 

Comment Chérèque a-t-il pu s’enferrer à ce point ? Va-t-il se ressaisir ou se lancer dans la fuite en avant de nouvelles manifestations ?

A suivre…A suivre…Prochain point, demain mercredi 20 vers 10 heures 

  

MERCREDI 20 OCTOBRE

 

Point à 10 heures 30.

 

La mobilisation des salariés a été nettement en baisse hier. De plus en plus les adultes salariés et responsables sont remplacés dans les manifestations par des adolescents, manipulés par l’extrême gauche et certains socialistes, et infiltrés par les casseurs. Les actions, ultra minoritaires, de blocage, menées par des extrémistes qui débordent les syndicats, remplacent les manifestations légitimes d’opposition.

Les syndicats sont à la fois lâchés  par certains et débordés par d’autres. La CFDT , entrainée par un Chérèque inconscient, se trouve dans une situation impossible !

 

Quelques dépôts de carburants libérés dans le calme. C’est trop peu. Je comprends la volonté du gouvernement d’éviter tout incident et ce qui pourrait être ressenti comme de la provocation, mais il faut sans doute aller plus vite et plus fort.

 

 Début d’évolution dans les sentiments des Français, comme le montre un sondage BVA du 16 octobre.

59% restent favorables à ce que les syndicats poursuivent leur mouvement contre le projet de loi sur les retraites après le vote du Sénat cette semaine, 40% y sont opposés. Lentement cela se rééquilibre. Les sondages qui seront faits à compter d’aujourd’hui devraient confirmer cette évolution raisonnable et positive.

 68%, (- 3 points par rapport à septembre) jugent que la politique économique du gouvernement est mauvaise, 31% (+ 5 points) sont d'un avis inverse.
 

 

Point à 13 heures.

Malgré l’obstruction antidémocratique des socialistes, le débat continue au Sénat, et la loi, sans doute encore amendée, sera votée.



Nouvelles violences à Lyon et Nanterre.

 

 Déclaration du Président de la République en Conseil des Ministres.

Je mènerai à son terme la réforme des retraites car mon devoir en tant que chef de l'Etat est de garantir aux Français qu'eux-mêmes et leurs enfants pourront compter sur leur retraite et que le niveau des pensions sera maintenu.

Cette réforme, j'ai voulu qu'elle soit la plus juste possible. Avec le gouvernement, j'ai donc été attentif à toutes les propositions, notamment celles des partenaires sociaux, qui permettaient de progresser dans cette voie sans mettre en péril l'équilibre de nos retraites. Ainsi, ceux qui ont commencé leur vie professionnelle très jeunes ou qui ont eu des travaux pénibles pourront continuer à prendre leur retraite à 60 ans, voire avant. Des protections spécifiques sont prévues pour la retraite des mères de famille et de nouveaux prélèvements de solidarité, sur le capital et les plus hauts revenus, participeront au financement de la réforme.

C'est une réforme difficile, j'en suis le premier conscient. Et il est normal que dans une démocratie chacun puisse exprimer son inquiétude ou son opposition. Mais certaines limites ne doivent pas être franchies et mon devoir est de garantir le respect de l'ordre républicain au service de tous les Français.

Pour des millions de nos concitoyens, les transports constituent une question vitale. Il s'agit là d'une liberté fondamentale. Ces derniers jours beaucoup de Français ont vu leur vie quotidienne perturbée par des problèmes d'approvisionnement qui ont touché une partie des stations services. J'ai donné hier des instructions pour débloquer la totalité des dépôts de carburants afin de rétablir au plus tôt une situation normale. Le désordre qui a été provoqué par ces blocages produit de nombreuses injustices. D'abord à l'égard de la majorité des Français qui souhaitent pouvoir continuer à travailler et à circuler librement. Ensuite, s'il n'y est pas mis un terme rapidement, ces désordres qui cherchent à créer la paralysie du pays pourraient avoir des conséquences en termes d'emploi en détériorant le déroulement normal de l'activité économique. J'ajoute enfin que ces désordres pénalisent à la fois les plus vulnérables des Français et ceux dont la responsabilité est d'assurer les missions de sécurité et de santé, au service du bien commun.

J'en appelle à la responsabilité de chacun.


...A suivre...

 

Point à 17 heures.

Le préfet des Bouches-du-Rhône Michel Sappin a annoncé mercredi qu'il allait faire intervenir la sécurité civile pour que les ordures soient ramassées à Marseille, suite à un mouvement social. Une équipe de 150 personnes interviendra dès cet après-midi, selon les informations du journal La Provence.  C’est une bonne chose, un pas dans la résistance au sabotage de Marseille entrepris par quelques centaines de syndicalistes exaltés. Il faudra vite intervenir sur les raffineries.

Le déblocage ou la libération des dépôts de carburant est encore bien lent. La libération des raffineries n’a pas commencé. Le gouvernement devrait être un peu plus actif.

EN CONCLUSION PROVISOIRE JEUDI  21, au matin

Le gouvernement commence à desserrer le blocage du pays. Il ne reste que 14 dépôts de carburant bloqués l’essence devrait progressivement revenir. Mais c'est beaucoup trop lent et aucune raffinerie n'a encore été débloquée. L'incompétence et la mollesse de Fillon et Borloo vont coûter de nombreux emplois.

Un geste important au Sénat.  Les sénateurs ont voté dans la nuit de mercredi à jeudi un amendement de la majorité sénatoriale prévoyant en 2013 de "réfléchir" à "une réforme systémique" c'est-à-dire à une retraite par points. Les centristes la demandent depuis longtemps la CFDT également. Eric Woerth, s'est dit favorable à cette réflexion notamment dans le but le but de "renforcer la lisibilité" du système, une fois que la réforme actuelle ait permis de   "garantir l'équilibre de notre système de retraites".

Cela n’empêche pas Thibault de continuer à proclamer que le gouvernement est intransigeant qu’il ne propose aucune avancée. Alors que c’est faux et mensonger. En plus de ces derniers amendements,  le texte d’origine,  aussi bien à l’Assemblée Nationale qu’au Sénat,  a été largement modifié, dans le sens d’une plus grande équité (pénibilité, carrières longues, cas particuliers des femmes, handicapés, participation accrue des hauts revenus au financement…). Aujourd’hui sur les quelques 700 .000 personnes partant chaque année en retraite, plus de 200.000, continueront à pouvoir partir à 60 ans ou à 65 ans sans décote.

 

Alors que les étudiants et les adolescents s’en donnent à cœur joie, sans éviter les violences et le vandalisme, Thibault et les syndicats extrémistes veulent une 7ème journée de grèves et de manifestations.

La CFDT reviendra-t-elle à la raison ?...Les heures qui viennent nous le diront.

 

En tous cas, ces trois journées, n’auront certainement pas été les « trois glorieuses » attendues par les syndicats. Pas les « trois piteuses » non plus.

Parlons plutôt de « trois fumeuses »…Quelques jours seront sans doute encore nécessaires, pour dissiper cette fumée, mais on commence à entrevoir l’arrivée de jours plus lumineux.     

 

Marc d'Héré

 

 

Voir sur le même blog:

 

Et maintenant...Que vont-ils faire? http://marcdhere.over-blog.com/article-et-maintenant-que-vont-ils-faire-59278625.html

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc d'Here - dans Vie Politique
commenter cet article

commentaires

plus que 2ans 22/10/2010 13:46


"Continuons à débattre calmement. "

Vous ne débattez pas, cher Monsieur.


Marc d'Here 22/10/2010 15:42



Ah bon!  j'avais l'impression que nous étions plusieurs sur ce site à débattre, sur un sujet ou un autre, et même à débattre au fond, et sérieusement. C'est ce que j'apprécie. Je pense
que ça vous arrive aussi, et j'espère que cela vous arrivera de plus en plus souvent.



JPG 22/10/2010 09:53


Des difficultés pour l'avenir au Port de Marseille ? Je ne vois vraiment pas pourquoi... :-)


Marc d'Here 22/10/2010 11:47



Combien d'entreprises placées dans des situations impossibles du fait des divers blocages, seront contraintes de licencier ou de fermer. Et les compagnies dont les bateaux sont immobilisés dans
le port depuis des semaines, risquent de tout faire pour trouver un autre port pour l'avenir...



plus que 2 ans 22/10/2010 08:54


"Quand on manque d'argument objectif,défendable....on passe très vite à l'attaque personnelle,à l'invective,on perd son calme!!!!"

Chère Madame, je pense avoir très souvent présenter mes arguments sur ce blog. J'ai subi plus d'attaques personnelles que vous n'en avez pu subir de ma part. Quand je me fais traiter d'ignorant par
M.d'Here, s'il ne s'agit pas d'attaque personnelle, de quoi s'agit-il alors.


"Quant à considérer les médias comme des valets à la botte du pouvoir en place,c'est un raisonnement pour le moins original!"

Non, ce n'est pas très original. Je suis loin d'être le seul à le penser.

Quant à votre interrogation sur mon sexe, je suis un homme, chère Madame, mais comme je me suis tenu au courant du contenu de cette réforme malgré mon ignorance supposée, le cas des mères
fonctionnaires de 3 enfants est un exemple concret de l'aberration des décisions des politiques dans ce pays.


Marc d'Here 22/10/2010 10:00



Vous êtes bien susceptible et bien oublieux des mises en cuses personnelles dont vous abusez!


Continuons à débattre calmement.



Larnaudie Patricia 21/10/2010 23:13


Ravie,au vu des interventions,de faire rire un internaute!!!(plus que 2 ans...).
Non, monsieur,(ou madame,vu vos dissertations sur les mères de 3 enfants), je ne fais pas partie de la France d'en haut,raté!
Ce que j'aime dans un débat d'idées avec les anti-sarkosystes(cf le pseudo),c'est de facto le jugement de valeur,l'attaque gratuite sur la personne.
Quant à une réunion UMP,sachez que je ne m'y rends pas vraiment.Raté,là aussi....
Et quand bien même,il n'est pas interdit en démocratie d'adhérer à un parti politique.Quant aux gens "d'en haut",cela fait quelque temps qu'on ne leur coupe plus la tête!!!!
Et c'est heureux,non,cher internaute?
Je dis cela,car en parlant des biceps de FO/Marseille,au sujet des ordures(ménagères),je ne vous dis même pas les invectives que l'on entend....Le mot invective constituant un doux euphémisme!
Quand on manque d'argument objectif,défendable....on passe très vite à l'attaque personnelle,à l'invective,on perd son calme!!!!
Quant à considérer les médias comme des valets à la botte du pouvoir en place,c'est un raisonnement pour le moins original!

Dernières nouvelles du Sud:
Marseille toujours le nez dans les poubelles.Je précise pour ceux qui sont prompts à exprimer des clichés,que la communauté urbaine de Marseille(intercom)a dans ses compétences OBLIGATOIRES,la
collecte des déchets,et que la majorité y EST SOCIALISTE depuis 2008,par un coup tordu à la Marseillaise....Que,donc,des élus PS,qui ne BOUGENT PAS
laisse au Préfet la responsabilité de réquisitionner la sécurité civile...Attitude de négligence et d'indifférence absolue concernant la salubrité publique!!!!
Car,dans cette histoire de poubelles,là encore,tous ne sont pas égaux,ce sont encore et toujours les plus modestes qui sont les plus touchés!!!
Mais,comme d'habitude,les édiles socialistes s'en contre fichent....
La RTM,réseau de transport marseillais,qui dépend aussi de MPM(Intercommunalité),donc des socialistes,NE FONCTIONNE PLUS DU TOUT...
Ca et là,quelques extrêmistes se couchent sur les voies de trains(TER),au milieu des bretelles d'autoroute,bloquent le métro...les tunnels routiers.
Les transports aériens:
à l'aéroport de Marseille,quelques individus empêchent les passagers d'accèder aux parkings,obligeant les gens à lâcher sur un bord de route leurs voitures et rejoindre à pied les halls de
l'aéroport!

Les transports maritimes:Rien de neuf. POINT MORT.Certains grutiers grévistes commencent à se faire du souci,la CGT ayant annoncé quelques difficultés pour l'avenir(ah bon?)
Transports terrestres,maritimes,aériens:TOUS les MOYENS sont bons pour empêcher les gens de circuler.

Au fait,hier,il y avait des voitures en flammes,
devant l'Hôpital Nord de Marseille(l'un des plus gros plateaux SANTE de la Région)...
Fait isolé ou intimidation vis à vis des personnels soignants?
Poubelles en flammes:Les Marseillais qui craquent de vivre dans les poubelles,les brûlent sur les chaussées et trottoirs,en pleine ville!!!
Je ne sais si l'image de la ville de Marseille s'en remettra de sitôt...C'était déjà une grève des poubelles,lancée par FO qui avait fait perdre l'Americas Cup à Marseille. Les organisateurs
avaient préféré Valence (Espagne),même s'ils avaient avoué nettement préférer le site de Marseille....
Dans 2 ans,capitale de la culture!!!Espérons que ce ne sera pas capitale du bouillon de culture...


Marc d'Here 21/10/2010 23:19



Tes chroniques Marseillaises sont toujours un régal...J'espère tout de même qu'assez vite tu pourras nous dire que les dockers ont recommencé si ce n'est à travailler, du moins à remplir leur
fonction, et que d'ici de là ça se débloque. A bientôt.



cellobello 21/10/2010 21:40


L'avenir radieux des gourous de zan est trotz ou m-l?


plus que 2 ans 21/10/2010 17:19


"Tout le monde n'est pas obligé de faire le perroquet de propagande, comme vous, en refusant obstinément de réfléchir à quoi que ce soit."

Cher Monsieur, je réfléchis autant que vous. Vous faîtes autant de propagande que moi, vous faîtes la propagande gouvernementale.

"Les décisions de réforme sont basées sur des travaux sérieux, comme ceux du COR.
Lisez ces travaux, et nous en discuterons.
Cà nécessite, je vous préviens, que vous leviez le nez de votre nombril pendant un temps conséquent."

Les analyses de gens compétents comme J.Génreux ou G.Filoche s'appuient aussi sur les travaux du COR. Les dirigenants syndicaux font aussi très souvent référence aux travaux du COR. Désolé de vous
contredire.


"Et même que vous fassiez la différence entre des retraites garanties par l'Etat et des retraites reposant sur les cotisations, patronales et salariales, prélevées sur les masses salariales. "

Sur ma fiche de paye, il y a des cotisations salariales et des cotisations patronales comme sur la votre.


Marc d'Here 21/10/2010 17:58



Faites semblant de ne pas comprendre...D'ailleurs vous ne faites peut-être pas semblant.



cellobello 21/10/2010 16:05


"Le gouvernement et particulièrement Fillon et Borloo manifestent mollesse et incompétnce dans cette affaire."

Sans doute l'un et l'autre le nez sur les sondages.
Avec comme priorité, pour l'un, de ne pas chuter davantage, pour l'autre de préserver sa montée dans l'opinion.
La navigation Borloo, c'est plutôt le laisser-faire que la fermeté, non?

Alors suspens...qui nous annoncez-vous comme futur premier ministre?


Marc d'Here 21/10/2010 16:44



Je ne sais pas...Mais ces deux la m'ont déçu, ce qui n'est pas grave...Ils ont sans doute aussi déçu le Président, ce qui - pour eux- l'est davantage.



cellobello 21/10/2010 13:22


@2zans

"C'est votre gouvernement préféré qui a mis en dehors de la réforme les régimes spéciaux, ce n'est pas moi"

N'ayez aucune inquiétude: je sais que vous n'avez rien fait.


cellobello 21/10/2010 13:19


"Le préfet des Bouches-du-Rhône Michel Sappin a annoncé mercredi qu'il allait faire intervenir la sécurité civile pour que les ordures soient ramassées à Marseille, suite à un mouvement social. Une
équipe de 150 personnes interviendra dès cet après-midi, selon les informations du journal La Provence"

Vu aux infos:
le délégué FO des agents territoriaux veillait à ce que l'on ne vide pas les poubelles, ce qui, paraît-il, aurait été une atteinte au droit de grève.
Seuls les détritus débordant dans la rue ont été ramassés.
Il a annoncé, en roulant les mécaniques, que rien ne les empêchera de continuer la grève jusqu'à ce que le gouvernement retire son projet de réforme des retraites.
Pourrir la vie de ses concitoyens donne du biceps.
Mais en l'occurence je plains les éboueurs: pas sûr qu'ils aient le choix de faire grève ou pas. Par contre leur maigre salaire s'en ressentira. Seront-ils indemnisés par les caisses de secours de
FO ou sont-elles réservées à ...l'élite du syndicat?


Marc d'Here 21/10/2010 13:05


Le gouvernement et particulièrement Fillon et Borloo manifestent mollesse et incompétnce dans cette affaire.

Incapables d'assurer l'approvisionnement en essence, et de commencer à débloquer une seule raffineries (elles sont toutes en grève et bloquées!)ils sont responsables des pertes de croissance et
d'emplois que cela va provoquer.