Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 18:43

30 mai 2016 « Tous les évènements tendent à démontrer que François Hollande, Manuel Valls et le gouvernement socialiste incarnent une politique faite de mensonges, d'incompétence, de gribouille ».

A la veille d'une semaine qu'il qualifie de « cruciale », Guillaume Peltier, porte-parole des Républicains, est particulièrement scandalisé par le panorama qui va s'offrir aux Français. « Nous arrivons à une semaine de tous les blocages. Et nous allons avoir la danse indécente des manifestations et des blocages de tous les privilégiés et de tous les protégés de notre pays », dénonce Guillaume Peltier, ciblant plus particulièrement les salariés de la SNCF, de la RATP, des aiguilleurs du ciel…

« Les agents de la RATP ont le privilège de partir à la retraite à l'âge de 55,4 ans et ceux de la SNCF à 55 ans alors que la moyenne de départ des Français à la retraite est de 62 ans. Et c'est cette minorité qui va bloquer. Cela suffit », s'offusque le maire de Neung-sur-Beuvron (Loir-et-Cher) rappelant que chaque année l'Etat « par nos impôts, fait un chèque de 3,3 milliards pour équilibrer les comptes de la SNCF ».

Avec Brigitte Kuster, également porte-parole, Guillaume Peltier, au nom des Républicains, a lancé un « ultimatum solennel et grave » à François Hollande et à son gouvernement socialiste pour qu'ils prennent leurs responsabilités. « C'est cette semaine ou jamais. Et c'est indispensable pour les Français et l'image de la France que la situation soit rétablie d'urgence et l'autorité de l'état assurée », insiste Guillaume Peltier faisant allusion à l'Euro de football qui va accueillir, en France, des centaines de milliers de supporters d'ici deux petites semaines.

Quant à la loi Travail, Guillaume Peltier confie ne plus rien y comprendre. « La loi a été vidée de sa substance et nous avons perdu l'opportunité d'en faire une loi au service du travail et des travailleurs. Ce n'est plus un débat entre la droite et la gauche mais un débat interne au PS », juge Guillaume Peltier qui s'est dit scandalisé par le choix de l'Elysée de la scénographie, ce week-end, à l'occasion de l'hommage rendu aux combattants de Verdun lors des commémorations du centenaire de la Première guerre mondiale. « On a jugé élégant de faire courir des milliers de jeunes au sein de l'ossuaire de Douaumont ! Il ne faut jamais avoir parcouru les cimetières et ces zones abimées par l'histoire pour ne pas avoir anticipé l'indécence d'un tel choix. Ces lieux requièrent pour toujours le silence, la décence, le respect pour tous ceux qui ont sacrifié leur vie pour notre destin », estime Guillaume Peltier.

Au nom des Républicains il a dénoncé « cette indécence qui fait croire que tout se vaut et que par des scènes irrespectueuses on peut se vautrer dans la mémoire. Il y a une incapacité de ce gouvernement à saisir avec délicatesse, maturité, authenticité ce qu'est l'esprit de la France ».

Avant de se féliciter avec Brigitte Kuster du succès de Marie Brenier à l'élection législative partielle de la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes (64,09% des suffrages) et d'avoir une pensée pour le bon score de Jean-Emmanuel Robert (46,22% des voix, soit une progression de plus de 8 points par rapport à 2012) dans une circonscription historiquement ancrée à gauche ( 1ère circonscription du Bas-Rhin, celle de Strasbourg), Guillaume Peltier a évoqué une seconde « indécence », celle d'Emmanuel Macron. Se demandant quels jours Emmanuel Macron consacrait son temps à sa haute fonction de ministre de l'Economie et des Finances, Guillaume Peltier s'interroge. « Alors qu'il prétend se mettre en marche avec des milliers de marcheurs fantômes, nous aimerions qu'Emmanuel Macron soit le ministre de l'Economie et des Finances. Plutôt que de penser à lui même nous aimerions qu'il puisse rencontrer dignement la fonction qui lui a été confiée. Emmanuel Macron incarne l'indécence et l'incompétence d'un gouvernement auquel nous demandons de retrouver le chemin de l'autorité, du courage, de la clarté et de l'audace », note Guillaume Peltier.

Les Républicains

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Lucien H.
commenter cet article

commentaires