Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 11:20

Priorité absolue de François Hollande en 2012, ils sont les premières victimes du chômage et de la précarité des CDD. L'ancien président veut les attirer.

Par Le Point.fr Publié le 13/03/2016 | Le Point.fr

Nicolas Sarkozy veut reprendre le fil de la discussion avec les jeunes. i            Le désintérêt de la jeunesse pour la politique ne cesse de croître. Lors des dernières élections départementales et régionales, les moins de 30 ans formaient le plus gros bataillon des abstentionnistes. Et ce chiffre ne tient pas compte de ceux qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales ! L'enjeu de leur reconquête est double pour les futurs candidats de 2017 : il faut canaliser le mécontentement et la désillusion de ces primo-électeurs et tenter d'en faire un socle électoral qui fabriquera la majorité.

L'actuel chef de l'État subit les foudres de l'Unef qui se déchaîne contre la loi El Khomri - souvent sans en connaître les tenants et aboutissants - et redoute que collégiens, lycéens et étudiants ne descendent dans la rue pour lui rappeler d'anciennes promesses...

C'est le moment qu'a choisi Nicolas Sarkozy pour passer à l'offensive. Pas avec des discours, mais en utilisant Internet et une web radio récemment ouverte. Fréquence France doit encourager les échanges directs entre le président des Républicains et tous ceux qui veulent discuter avec lui.

Cette fin de semaine, place aux jeunes, donc, qui sont invités à poser des questions et à écouter les réponses. Chaque aller et retour dure moins de deux minutes et permet de multiplier le nombre d'interlocuteurs qui veulent s'entretenir avec Nicolas Sarkozy.

Au menu de la dernière salve, l'entrée dans la vie active, le statut d'autoentrepreneur, la multiplication des normes et des règles ou l'attractivité de la France pour des étudiants qui migrent de plus en plus souvent à l'étranger.

Les questions sont franches et les réponses également. Florilège : « Tout le monde a le pouvoir d'empêcher de faire et personne n'a le pouvoir de faire » ; « À chaque nouvelle norme adoptée, nous en supprimerons deux » ; « Il faut aller vers une simplification du Code du travail afin qu'il corresponde mieux aux besoins des entreprises », une phrase qui semble donner un feu vert au vote de la loi El Khomri dans sa première rédaction...

Un étudiant propose de mettre sur pied un réseau d'écoles-entreprises, une idée immédiatement reprise par le leader de l'opposition, qui profite de cette tribune pour réaffirmer ses convictions et la nécessité de redonner la confiance aux Français en votant « 25 milliards de baisses d'impôts pour faire redémarrer l'économie ».

Le point commun de ces échanges est la volonté de tous de valoriser la prise de risque et la réussite, de mieux récompenser ceux qui osent, au lieu de les accabler de normes et de suspicions plus ou moins légitimes. Une initiative qui privilégie le fond et ne fait pas la part belle à Twitter ou à Periscope, dont on a vu récemment les limites et les dangers...

LePoint.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Lucien H.
commenter cet article

commentaires