Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 06:37

LePoint.fr avec AFP

Plus de deux Français sur trois (68 %) jugent que l'autorité de Nicolas Sarkozy a été "remise en cause" cette semaine, même s'il reste le favori des sympathisants UMP, selon un sondage Odoxa pour iTELE et Le Parisien publié vendredi.

68 % des sondés jugent que l'autorité du président de l'UMP a été "remise en cause" cette semaine, contre 31 % qui estiment le contraire. 1 % ne se prononcent pas.

Cette semaine a notamment été marquée par la cacophonie à l'UMP sur la conduite à suivre en cas de second tour FN-PS, ainsi que par la révélation d'une conférence rémunérée donnée par Nicolas Sarkozy à Abu Dhabi lundi.

Parmi les sympathisants de droite, ils sont 54 % à juger son autorité écornée. 46 % ne le pensent pas. Chez les sympathisants de gauche, ils sont 87 % à trouver son autorité remise en cause, 12 % à penser l'inverse. 1 % ne se prononcent pas.

En tête des candidats potentiels à la primaire de l'UMP

L'ancien président arrive toutefois en tête des candidats potentiels à la primaire de l'UMP en 2016. 35 % (-7 points par rapport à octobre 2014) des sondés qui comptent voter à cette primaire lui accorderaient leur suffrage, contre 29 % (-1) à Alain Juppé, 7 % (-1) à Bruno Le Maire, 6 % (-2) à François Fillon et 2 % (+1) à Xavier Bertrand. 21 % (+10) répondent "aucun de ceux-là/je ne sais pas".

Parmi les sympathisants UMP, Nicolas Sarkozy obtient 57 % (+5), devant Alain Juppé (20 %, -9), Bruno Le Maire (12 %, +8) et François Fillon (5 %, -9). Le sondage a été réalisé sur internet les 5 et 6 février auprès d'un échantillon de 1 008 personnes représentatif de la population de plus de 18 ans et selon la méthode des quotas.

Partager cet article

Repost 0
Published by L.e Point.fr
commenter cet article

commentaires