Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRESENTATION

 

 

Contact: marcdhere.mdh@gmail.com 

 RECONQUÊTE est un  mouvement en construction. Ce n'est pas un parti politique, mais un Cercle de Réflexion et d'Action, ouvert à tous ceux, à quelque parti qu'ils appartiennent, ou sans parti, qui se reconnaissent dans ses valeurs et  principes. La Responsabilité et l'équivalence entre droits et devoirs à tous les niveaux,  le libéralisme économique,  la solidarité,  le choix d'une évolution réaliste et progressive dans le social et le sociétal,  l'Europe... 

 

Recherche

8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 12:37

Départementales des 22 et 29 mars: les 5 engagements de l’UMP

Les 22 et 29 mars prochain, les électeurs vont désigner leurs (nouveaux) conseillers départementaux.

On le doit à loi n° 2013-403 du 17 mai 2013. A cette date, le Parlement a décidé de modifier les modalités de l’élection des conseillers municipaux et des conseillers communautaires qui est entrée en application lors des municipales de mars 2014 et qui a vu la victoire historique de la droite. Concerné également, le nouveau mode de scrutin pour les élus du département, anciennement conseillers généraux, membres du conseil général, désormais appelés conseillers départementaux, membres du conseil départemental.

Si le département reste avec ses frontières historiques, par contre son découpage cantonal a été entièrement revu par le ministre socialiste de l’intérieur. La moitié des cantons de chaque département a disparu pour laisser la place à des nouveaux cantons beaucoup plus étendus, doublement peuplés et, pour les représenter, non plus un élu mais, particularité électorale française, un binôme paritaire (homme-femme) d’élus.

Dans un contexte où l’avenir des départements a été mis en suspens par François Hollande, Nicolas Sarkozy a souligné que » le combat des départements est le combat des territoires qui va nous conduire en 2017 ».

Le Conseil national de l’UMP a adopté ce samedi son projet pour les départements avec une charte comportant cinq engagements majeurs présentés par le sénateur Eric Doligé, coordonateur national pour les élections départementales.

Sur la maîtrise de la dépense.- Les candidats UMP proposent de rompre avec les habitudes de la gauche et de mettre en œuvre une gestion rigoureuse et responsable, en engageant notamment la règle du non-remplacement sur deux d’un fonctionnaire partant à la retraite dans les conseils généraux, et en luttant de façon déterminée contre la fraude sociale.

Sur l’économie locale et la ruralité.- Alors que la gauche ne fait rien pour développer l’activité économique, les candidats UMP s’engagent à orienter la commande publique de manière prioritaire vers le tissu économique local, vers les entreprises et artisans locaux, en luttant contre la prolifération de normes locales qui entravent le quotidien.

Sur la solidarité et nos aînés.- Les candidats UMP s’engagent à mener un combat déterminé pour l’emploi mis à mal par les politiques du Gouvernement socialiste, pour la promotion du mérite et la justice par la lutte contre l’assistanat, en préconisant le développement des heures d’intérêt général en contrepartie du RSA et en encourageant l’insertion par le travail.

Pour la jeunesse.- Les candidats UMP s’engagent à offrir les meilleures conditions d’enseignement au collège, en les protégeant des violences par la sécurisation des établissements scolaires.

Pour la proximité.- Alors que les socialistes veulent faire disparaître les départements et la proximité, les candidats UMP œuvreront avec l’UMP pour revenir sur des cantons à taille humaine, ancrés dans des réalités sociales, historiques et géographiques, pour maintenir le lien entre les élus et la population.

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP
commenter cet article

commentaires